24 heures sur le forum
Sujets actifs du jour
Derniers sujets
» Quel est votre liquide RY4 favori ????
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 21:43 par Pascal1969

» Test rapide liquide « Classic crème «  crème de la crème black series
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 20:16 par PSG30

» Votre avis sur les liquides tabac cirkus vdlv
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 20:09 par PSG30

» [forum-ecigarette.com] Conflit d'intérêts assumé
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 20:04 par Franck

» Aphtes à répétition
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 19:15 par papillon

» Savez-vous où je peux flooder pour atteindre 4000 messages ?
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 18:48 par todi

» Concentrés mac diyer
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 18:03 par ibilk

» Vos Codes Promos Ponctuels a Partager
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 15:36 par Vieux Pat

» Les liquides Joe's Juice : dans les 20 € pour les 200 ml (sans la nicotine)
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 12:39 par Vieux Pat

» "Pour un non-fumeur, la vape est assurément toxique" avis du le Pr Daniel Thomas, vice-président d'Alliance contre le tabac
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyAujourd'hui à 8:26 par Pascal1969

» le post qui detend ...
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyHier à 23:02 par marcuche

» Bonjour - Présentation
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyHier à 21:00 par marcuche

» Grus Mod de Lost Vape : le retour de la box haut de gamme chinoise abordable
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyHier à 20:56 par marcuche

» Test de la Dotbox 75 watts de Dotmod : quand les américains et les chinois s'aiment d'amour
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyHier à 20:32 par Franck

» Tu vapotes quoi en ce moment?
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyHier à 17:39 par PSG30

» Bonsoir tous le monde!
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyMar 1 Déc 2020 - 22:42 par jeanstwood

» MD de Hellvape, un rta mtl
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyMar 1 Déc 2020 - 21:26 par ludovic.g

» Pod tesla invader gt mon avis
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyMar 1 Déc 2020 - 16:48 par PSG30

» Avis sur la sx mini sl class
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyMar 1 Déc 2020 - 16:16 par PSG30

» Dotstick de Dotmod : le cylindre, il n'y a que cela de vrai !
Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? EmptyMar 1 Déc 2020 - 13:24 par PSG30

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Les publications du petit forum
[LE SITE] de nouvelles rubriques sur le forum

Dim 8 Nov 2020 - 18:29 par Franck

Je suis heureux de vous signaler la création de nouvelles rubriques dans la section "l'univers du matériel". Sous l'impulsion des autres membres du staff, notamment Loki et Leio, la rubrique mods a été scindée en deux rubriques distinctes :
- mods mécaniques ;
- mods électroniques.

En effet, la rubrique "mods" comptait quelques 37 pages, ce qui commence à devenir un peu difficile, en …

Commentaires: 0

[LE FORUM] problème d'accès au forum ce matin (08/11/2020)

Dim 8 Nov 2020 - 11:08 par Franck

Ce matin (08/11/2020), lorsqu'on se connecte au forum, il y a comme un petit souci. Certains navigateurs affirment que le forum est inaccessible ou a été déplacé. D'autres navigateurs affirment qu'il y a un problème de protocole réseau ou une faille de sécurité et demande si on souhaite quand même ouvrir la page (Firefox).
Le forum n'a évidemment pas été déplacé. Il est toujours en …

Commentaires: 7

Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

Message par Franck le Lun 14 Oct 2019 - 20:38

[EDIT du 10/12/19] Toutes les vidéos de cette opération sont visionnables sur cette chaîne youtube

J'ai participé aujourd'hui au sommet de la vape 2019 organisé par Sovape. J'ai eu par ailleurs le plaisir de revoir Den'ice entre autres. Very Happy
Au vu du prix, j'ai longtemps hésité. 50€ si on faisait partie d'une assoc, 100€ sinon, ce n'est pas donné.
Le prix m'a paru justifié : café, collations pendant les pauses, buffet à midi, champagne pour conclure, présence d'hôtesses, de serveurs/serveuses et de traductrices. Enfin, présence de professeurs, médecins anglais ou américains dont les frais de déplacement ont très certainement été pris en charge (sans compter une possible rémunération de l'intervention).

Cependant, vu le prix élevé, il m'a semblé que l'assistance était moins composée de vapoteurs/particuliers que lors des deux premières éditions, mais plus de professionnels, par exemple plus de professionnels de la santé (infirmières, tabacologues, médecins), des professionnels de la vape mais aussi un peu plus de journalistes que les deux éditions précédentes, même s'il n'y avait évidemment pas de télé, il y avait de la presse écrite et des radios (Libération, France Culture et d'autres). Pour LCI et BFM TV, on repassera. Mais certains intervenants ont donné pas mal d'interviews.

Parmi les représentants du corps médical, un grand nombre des partisans de la réduction de la vape en France étaient présents : Dr Couteron, Dr Lowenstein, Pr Dubois, Pr Dautzenberg, Dr Borgne, Dr Adler, Pr Vallet (ancien directeur général de la santé et aujourd'hui magistrat à la Cour des Comptes), Jacques le Houezec. Et donc des professeurs ou médecins anglais (Dr Brose, Dr Shahab) et un américain (Pr Levy).

Malgré les derniers évènements, tous ont réaffirmé que, pour eux, la vape était au moins 95% moins nocive que le tabac sauf un intervenant, M. Spika, de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), qui a insisté sur le manque de connaissances des conséquences à terme sur la santé, mais qui est un statisticien et non un médecin.

Comme à son habitude Jacques Le Houezec a fait une intervention remarquée insistant sur la nécessaire dédiabolisation que l'on doit entreprendre sur la nicotine. Un de ses messages :

Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Sommet10
photo prise par Louise sur Twitter : jacques Le Houezec et un message fort. Les journalistes présents ont du avoir les oreilles qui sifflent !  

Quelques informations parmi celles nombreuses que j'ai glanées :
- selon le Pr Vallet, le fait que des fumeurs soient passés à la vape en France a pu faire économiser 100 millions d'€ par an à la sécurité sociale. Le chiffre est néanmoins à confirmer ;
- le Pr Levy, américain, vient de publier une étude contredisant le fait que la vape puisse être une porte d'entrée vers le tabagisme pour les jeunes. Par exemple, sur les 18/25 ans, le taux de fumeurs a baissé de 50% entre 2014 et 2018 pour s'établir à 7,5% au lieu de 15% 4 ans plus tôt. Du jamais vu. S'il est trop tôt pour dire si la vape est une des causes majeures, le fait est donc qu'elle n'incite pas la majorité des jeunes à passer au tabac ;
- Mme Ross, une anglaise particulièrement investie dans la réduction des risques, estime recevoir environ une cinquante de publications d'études sur la vape par semaine (si j'ai bien compris). Qui a dit qu'il n'y avait pas d'études sur la vape ? Et surtout pourquoi ne parle-t-on que de certaines études et, curieusement, que des négatives 9 fois sur 10 ?
- tous les intervenants s'étant exprimés sur l'affaire américaine estiment que ce n'est pas la vape qui est responsable mais bien certains liquides utilisés non pas pour arrêter de fumer mais pour prendre du THC, souvent avec des produits issus du marché noir ;
- certains intervenants plutôt ignares sur la vape et perplexes lorsque cette dernière est apparue, ont indiqué que la rencontre avec des vapoteurs ont fait évoluer leur position, que ce soit celle avec l'Aiduce et son président de l'époque, Brice Lepoutre, pour le Dr Borgne ou même le PR Dautzenberg ou des vapoteurs pas forcément investis, pour le Dr Adler ;
- le Dr Shahab, un anglais, a démonté brillamment la dernière étude sur les souris montrant que ces dernières ont déjà un terreau cancérigène mais qu'en plus on les a soumises à des expositions longues à la vape (plus de 4 heures d'affilée), rendant les conditions de l'étude extrêmes. Par exemple, faire chauffer des appareils pendant 4 heures va créer une surchauffe entraînant inévitablement des substances cancérigènes par le simple fait de la surchauffe. D'ailleurs 3 souris sont mortes pendant l'étude n'ont pas forcément du cancer mais des conditions par trop extrêmes ;
- le Pr Dautzenberg a indiqué que les normes AFNOR allaient évoluer en 2020 mais à la marge avec par exemple la prise en compte du sel de nicotine et l'interdiction du sucralose ;
- le Pr Dautzenberg a aussi indiqué que certains chercheurs étaient payés par l'industrie de la vape. Il a cité le Dr Farsalinos. Mais il pense que les études réalisées par ces chercheurs ne sont pas plus mauvaises que celles des autres, elles seraient même meilleures.

Politiques et organisations dépendantes de l'Etat  :
- Santé Publique France, représenté par Mme Thanh, semble considérer la vape comme un outil de réduction des risques à prendre en compte (presque) au même titre que les autres. Cet organisme, qui aura un rôle majeur dans le mois sans tabac, devrait permettre de faire une place un peu plus importante à la vape ;
- l'institut national du Cancer, représenté par M. Deutsch, est lui aussi favorable au développement de la vape comme outil de réduction des risques tabagiques. Plus fort, cet organisme a réalisé un spot télé qui parle de la vape depuis deux ans, mais personne ou presque n'en a entendu parler. Incroyable mais vrai !
A partir de 1mn30 :
;
- M. Deutsch a même affirmé qu'on ne trouvait pas de substances cancérogènes dans la vapeur des ecigs ;
- le Pr Vallet travaille à la mise en place au sein de la Cour des Comptes d'un groupe pour dialoguer avec l'OMS. Bon courage, Professeur ! Very Happy
- le Dr Véran, député, spécialiste des questions de Santé pour En Marche !, rapporteur de la loi Santé, souhaite lui aussi faire de la vape une méthode de réduction des risques reconnue et utilisée. Il semble pousser en ce sens. Il a d'ailleurs promis de demander à la ministre de la santé de remettre en place un groupe de travail sur la vape

Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Sommet11
Photo prise par Alain Dejour sur Twitter : le Dr Véran lors de son intervention de moins de 10 minutes chrono.

Alors, incontestablement des choses avancent en France. Mais doucement. Et c'est si peu.
Au début de la conférence, Sovape a présenté les résultats d'un sondage réalisé pour le sommet de la vape avec BVA. Un sondage qui fait froid dans le dos :
- 59% des français considèrent aujourd'hui que la vape est aussi ou plus dangereuse de la vape ;
- 80% des français considèrent que la nicotine est cancérigène alors que tous les participants ont dit et répété que la nicotine n'est pas une substance cancérigène ;
- la vente des produits de la vape a baissé de l'ordre de 20 à 30% en septembre alors que les ventes de cigarette ont augmenté de 8% au cours du même mois. S'il n'y a pas forcément de lien, on peut quand même supposer que certains se frottent les mains de contentement.

Par ailleurs, beaucoup de praticiens semblent avoir été échaudés par la loi interdisant la publicité et la propagande directe ou indirecte. Certains intervenants du corps médical ont expliqué que pour avoir un financement pour acheter du matériel de vape, ils doivent mentir.
A contrario, j'ai pu noter l'implication de plus en plus grande au niveau local des tabacologues, de certains médecins ou infirmières, comme Mme Mourgues, tabacologue, chargée d'études à l’Institut du Cancer de Montpellier, coordinatrice du Mois Sans Tabac en Occitanie (13 départements), bien décidée à parler de la vape, à la placer dans le mois sans tabac. Mais elle n'est pas la seule.

Mais que faire contre cette désinformation, contre ces préjugés ? Les réponses sont bien évasives.
Que faire lorsque l'AFP publie systématiquement toute info négative, quitte à la chercher en Inde, au Japon, en Papouasie, peu importe la véracité ?

Alors oui, l'organisation du sommet était une réussite, la salle était pleine, notamment le matin, les intervenants de qualité et permettaient de se faire une idée précise, même si j'aurais aimé voir la présence de détracteurs ou de professionnels de la santé ayant plus de doute, mais que restera-t-il de ce sommet demain ?

Y aura-t-il des articles ? Combien ? Cela fera-t-il bouger les lignes ? Probablement pas au point de rompre avec les préjugés affolants des français.

Il y a quand même de l'espoir puisque certains intervenants sont bien placés pour faire bouger les choses, à commencer par le Dr Véran qui semble bien décider à le faire. Qui plus est, il y a les moyens de ses ambitions. A voir, nous serons vite fixés. Car son premier travail risque de tenter de repousser pas mal d'amendements sur la vape présentés par des partis adverses. Certains de ces amendements ne semblent pas favorables du tout à la vape. On risque d'avoir de mauvaises surprises. Pourvu que ces amendements soient rejetés, ce qui devrait être le cas.

Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Sommet12
Photo prise par Fédérations Addiction sur Twitter lors d'une des tables rondes de l'après-midi avec le Dr Adler, tabacologue, Mme Mourgues, tabacologue et chargée de projet à l’Institut du Cancer de Montpellier, coordinatrice du Mois Sans Tabac en Occitanie, Brice Lepoutre, retraité de l'Aiduce, mais toujours admin du grand forum et Mme D'Elia, cofondatrice de Cigaverte.

Les interventions ont été filmées. Dès qu'elles seront en ligne, je vous invite à y jeter un coup d'oeil, certaines méritent le détour : celles de Jacques Le Houezec, du Dr Shahab, de M. Deutsch et de Mme Thanh, et celle remarquable de Mme Ross.

Merci de m'avoir lu et bonne vape ! Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? 3138891183

EDIT : les articles de presse. Merci à Sovape et @GillesLL :

JOURNALISME ET SANTÉ PUBLIQUE – 16 octobre 2019 – E-cigarette au pilori : où sont les coupables de l’augmentation des risques tabagiques ?
  • SIG MAGAZINE (Italie) – 16 octobre 2019 – Lo pneumologo Lowenstein: “Nella sigaretta elettronica nessuna tossicità potenziale”
  • FRANCE CULTURE – Journal du matin – 15 octobre 2019 [à partir de 11 min.] – Interview Sébastien Béziau, vice-président SOVAPE et Dr Anne Borgne
  • FRANCE BLEU – 14 octobre 2019 – Interview de Jean-Pierre COUTERON
  • L’OBS / SCIENCES ET AVENIR / MEDISITE / TV5 MONDE / FRANCE 24 / LA PROVENCE / BOURSORAMA / L’INDÉPENDANT / METRO BELGIQUE / MA VILLE PAR OUEST FRANCE / LA DÉPÊCHE – Source AFP – 15 octobre 2019 – Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
  • OUEST FRANCE – 14 octobre 2019 – Pourquoi le marché du vapotage « accuse une baisse de -20 à -30 % depuis l’été »
  • LE TÉLÉGRAMME – 14 octobre 2019 – Cigarette électronique. « Il faut absolument rassurer »
  • LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN – 14 octobre – En pleine turbulence médiatique, la vape rassemble ses supporters à Paris
  • DOCTISSIMO – 14 octobre 2019 – Trois Français sur cinq estiment que vapoter est aussi dangereux que fumer
  • LIBÉRATION – 14 octobre 2019 – Vapotage : « En quatre jours seulement j’ai vu les effets de l’arrêt de la cigarette »
  • FRANCE INTER – 14 octobre 2019 – Cigarette électronique : la vap’ contre attaque
  • EUROPE 1 – La matinale – 14 octobre 2019 – Interview de Nathalie Dunand, présidente de SOVAPE
  • JOURNAL INTERNATIONAL DE MÉDECINE – 14 octobre 2019 – Crise de la e-cigarette : une mauvaise nouvelle pour la santé publique
  • JOURNALISME ET SANTÉ PUBLIQUE – 14 octobre 2019 – Cigarette électronique et réduction des risques : où est passé le Directeur général de la Santé ?
  • LIBÉRATION – 13 octobre 2019 – Interview du Pr Benoit Vallet / Cigarette électronique : « Rester vigilant est la moindre des choses »
  • LIBÉRATION – 13 octobre 2019 – Cigarette électronique : vapeurs sur la ville
    PARIS-MATCH - 18 octobre 2019 -  cigarette électronique : les experts de la vape dissipent les théories fumeuses
    FRANCE TV INFO - 16 octobre 2019 - les idées claires : la cigarette électronique est-elle dangereuse ?


  • Dernière édition par Franck le Mar 10 Déc 2019 - 19:37, édité 11 fois
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Pascale le Lun 14 Oct 2019 - 21:28

    Merci pour ce retour @Franck, très intéressant (malgré quelques coquilles 😉)
    Pascale
    Pascale
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Féminin Nombre de messages : 2494
    Age : 55
    Localisation : montpellier sur mer
    Date d'inscription : 01/09/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Lun 14 Oct 2019 - 21:48

    @Pascale :

    Merci Pascale ! Very Happy
    Pour les coquilles, c'est possible, je viens d'en voir trois ou quatre que je viens de corriger Wink
    Disons que c'est du brut pas vraiment affiné.
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mar 15 Oct 2019 - 7:14

    UP
    Un article réalisé par France Inter sur le sujet à lire ici.
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 10:46

    Merci pour ce retour, et pressé de voir les reportages   plussoie +3  bounce

    France Inter............ Le gouvernement, grand absent du sommet
    Tout est dit  Laughing

    Encore une fois, j' ai trop entendu pas assez de recul. Si seulement les médicaments pouvaient tous avoir autant de recul, avant une mise sur le marché Laughing
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par cmiko44 le Mar 15 Oct 2019 - 11:05

    @taquinaton a écrit:Merci pour ce retour, et pressé de voir les reportages   plussoie +3  bounce

    Si seulement les médicaments pouvaient tous avoir autant de recul, avant une mise sur le marché Laughing

    il faut tout de même plus de 10 ans pour une mise sur le marché, sans compter le temps de la recherche ...
    cmiko44
    cmiko44
    Cumulus (contributeur assidu)
    Cumulus (contributeur assidu)

    Féminin Nombre de messages : 692
    Age : 48
    Date d'inscription : 25/04/2019

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mar 15 Oct 2019 - 12:11

    @taquinaton :

    Ben voici un autre article, signé par Europe 1.
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mar 15 Oct 2019 - 12:17

    Et un autre très intéressant puisqu'il est rédigé par le site lequotidiendumédecin.fr destiné... ben... aux médecins Razz

    En tout cas, il y a, me semble-t-il, déjà plus de reportages d'articles sur ce sommet de la vape que les éditions précédentes, même si les télés sont absentes.
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 12:19

    @cmiko44 a écrit:

    Si seulement les médicaments pouvaient tous avoir autant de recul, avant une mise sur le marché Laughing

    il faut tout de même plus de 10 ans pour une mise sur le marché, sans compter le temps de la recherche ...[/quote]

    Es tu sur de ce que tu avances ?
    Par exemple le médiator, après avoir été retiré du marché français, il ré-apparaissait l'année suivante sous un autre nom, avec une autre molécule. Molécule cousine de la première, prouvée elle aussi, pourtant tout aussi mortelle.
    Ma femme a été sauvée de son cancer du sein en jouant les cobayes ( elles étaient 100 ) pour une nouvelle chimiothérapie. 3 ans après, cette nouvelle chimio était devenu le nouveau protocole appliqué encore à ce jour partout dans le monde.
    De plus pour la vape, on nous demande de prouver 20 ans de recul d'utilisateurs, pour des produits utilisés pourtant depuis des dizaines d' années.
    Cherche pas, la vape c' est l' exception Wink
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 12:22

    Franck, depuis l' arrivée de Daudau, j' arrête pas de dire que notre salut viendra des médecins, et non pas des bras cassés censés nous défendre Wink
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mar 15 Oct 2019 - 13:01

    @taquinaton :

    Alors pour avoir été vice-président de l'Aiduce pendant 6 mois à la création et avoir aidé Brice à mettre en place le truc et sa philosophie, je suppose que je dois faire partie des bras cassés ! Very Happy

    Cependant, certains professionnels l'ont dit : si leurs idées ont changé sur la vape, c'est souvent suite à des rencontres avec des vapoteurs, que ce soit Brice qui n'a jamais ménagé ses efforts et jamais refusé de rencontrer des professionnels de la santé mais aussi de vapoteurs pas forcément engagés lors d'une consultation médicale.

    Nous avons aussi en tant que vapoteurs notre mot â dire et on ne doit pas laisser la vape uniquement dans la main des médecins sinon ce sera présence obligatoire dans les pharmacies, utilisation sur ordonnance pendant une phase limitée, etc.

    Si on s'adresse aux médecins, ils voudront qu'on arrête la vape.

    Or la vape fonctionne avant tout par le plaisir, avant tout parce que, si on le souhaite, on peut se passer des médecins, ce qu'ils ont du mal à admettre. Avant tout parce que nous sommes libres de nos choix.

    Après, certains peuvent avoir besoin du suivi d'un professionnel de la santé ou sont des cas particuliers que seuls des médecins peuvent suivre.
    Le Pr Dautzenberg a raconté qu'il a prescrit entre 450 et 500 mg de nicotine par jour à une de ses patientes (patch, gomme et vape). Un cas extrême qu'on ne peut pas conseiller sur le forum évidemment Very Happy

    Tout cela pour dire que certains utilisateurs ont contribué à leur modeste niveau faire évoluer ou mûrir l'opinion de certains praticiens Very Happy
    Et ils ont eu d'autres combats qu'ils ont remportés, comme contribuer à casser la première mouture de la directrice européenne qui prévoyait un plafond de nicotine à 4 mg/ml pour les liquides autorisés à la vente libre.
    Enfin Sovape est composé de vapoteurs qui ne sont pas des professionnels de la santé : Nathalie Dunand, Sébastien Beziau ou bien encore Philippe Poirson qui abat un travail phénoménal avec son blog Vapolitique.fr , etc. C'est pourtant bien grâce à leurs actions que ce sommet de la vape a pu avoir lieu et que des professionnels de la santé peuvent échanger entre eux.

    Un jour il faudra que l'on raconte l'histoire de la vape en France quand même. Wink
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 17:55

    Tu connais ma position sur l' aiduce, et bien elle n' a fait qu' évoluer dans le même sens depuis sa création. Au début j' étais super content, aucun parti pris. Puis en quelques semaines la censure qui n' fait que s' amplifier par la suite est apparue. Si on met à coté de ça une volonté d' en faire le moins possible, de plus en plus visible au fil du temps, cela donne l' efficacité de l' Aiduce actuelle. Ou devrais je plutot dire l'inéfficacité.
    Au 1er salon de la vape, les gens devaient pouvoir poser les questions qu'ils voulaient. Toutes les questions dérangeantes ont été censurées. à l'instar de ce qui a toujours était fait sur le gros forum, sur ordre du grand gourou ( voir le nombre record de bannis )
    Rappelle nous pourquoi tu es parti ?  Wink
    Toute ma vie je suis parti du principe que lorsqu'on s' engage à faire quelque chose on se donne à fond.
    Pour ceux qui voudraient me dire et redire encore,  mais toi qu' à tu fais?
    Je rappelle juste que je ne me suis pas engagé dans cette bataille, mais que j' en ai mené une autre, autour de l'organisation d'un événement mondial télévisé sur le cerf volant  qui a malheureusement échoué, dont j' avais réussi à avoir tous les financements,  participants, et appuis politiques nécessaires. Je vous assure que c' était également  du boulot à plein temps.
    Tout ça pour dire, que moi j' ai déjà déplacé des montagnes, alors que je n' ai même pas vu l' Aiduce essayer de déplacer un chateau de sable.
    La vape avait, et a encore besoin de médiatisation. l' Aiduce a toujours refuser d'entendre ça. Pire encore le gourou du gros forum bannissait à tours de bras, tous ceux qui se sont essayés à développer cette idée, après avoir lacher ses chiens pour casser tous messages n' allant pas dans le sens de la pensée unique du grand manitou.
    De nos jours, on défend encore la vape en restant bien sagement dans les rails, à la façon de quelqu'un qui vide la mer avec une petite cuillère. Quelles tentatives de médiatisations ont  été faites ? Bien entendu à part inviter des gens pas intéressés, dont tout le monde sait parfaitement à l' avance qu' ils ne viendront jamais

    @Franck a écrit:@taquinaton :

    Alors pour avoir été vice-président de l'Aiduce pendant 6 mois à la création et avoir aidé Brice à mettre en place le truc et sa philosophie, je suppose que je dois faire partie des bras cassés ! Very Happy

    Ma réponse dépend de comment tu te positionnes vis à vis de ce que je viens de dire Wink

    Pour parler de Daudau au début je me sentais un peu seul à le défendre face aux attaques qu'il avait de la part des forums. Depuis de jours en jours, sa parole nous à fait entendre de quelques personnes du gouvernement. Maintenant d' autres médecins constatant les bienfaits de la vape pour les fumeurs, n' hésitent plus à nous soutenir.
    Si je vois un futur à la vape, pour moi c' est grace à eux.
    D' autres pays ( dis civilisés )n'ont pas l' Aiduce pour défendre la vape, pourtant on y vape aussi. Soit, les tanks ne sont que de deux ml etc, etc... Mais on y vape!
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mar 15 Oct 2019 - 21:24

    @taquinaton :

    Rappelle nous pourquoi tu es parti ?

    Je suis parti pour deux raisons principales :

    - J'avais déjà dit à Brice que je ne me voyais pas faire plus d'une année. En réalité, j'en ai fait moins. Environ 6 mois entre la période pré-Aiduce de mise en place et la mise en place.
    En fait, il me paraissait difficile d'être administrateur d'un forum souhaitant rassembler tous les vapoteurs et toutes les vapoteuses, quels qu'ils soient, qu'ils apprécient ou non l'Aiduce, qu'ils soient adhérents ou non, voire qu'ils s'en foutent royalement alors que j'étais moi-même impliqué en tant que vice-président. Les membres voudraient-ils critiquer comme ils le souhaitent ? Pourrais-je rester neutre face à des critiques lorsqu'on est soi-même impliqué ? perplexe Cela aurait entraîné une possible schizophrénie chez moi que je me sens pas de vivre. Du coup, l'idée de départ est de participer au lancement, de participer activement voire très activement à la rédaction des statuts, à rédaction de la philosophie de l'Aiduce (avec ce texte dont je suis fier), aux premiers communiqués de presse, aux premières lettres ouvertes et aux premiers travaux. A faire en sorte que mes idées et celles du forum soient représentées : à savoir l'indépendance de l'Aiduce notamment face aux professionnels de la vape, la création d'une association crédible qui discute avec tous, y compris les professionnels de santé, etc. Mais Brice partageait déjà ces idées. J'ai contribué, comme beaucoup d'autres notamment Marakhal et @ludovic.g à mettre en place cet outil, aux vapoteurs de s'en saisir et de le faire vivre s'ils le souhaitent !  

    - mais à la vérité, très vite, nous avions eu beaucoup de boulot. Les statuts ont été à peine déposés que le Pr Dautzenberg nous demandait de participer à la relecture et la correction du rapport de l'OFDT sur la vape. Nous savions que c'était une opportunité à saisir même s'il y a eu des débats au sein de l'association.
    Entre mon boulot, ma vie privée, le forum et l'association, il y avait un truc de trop. Lorsqu'il y avait des problèmes à régler sur le forum, je n'étais pas là et bossais pour l'Aiduce et lorsque j'étais sur le forum, c'est Brice qui attendait son vice-président. Ce n'était plus tenable, j'avais l'impression de tout faire mal et je pense que ce n'était pas qu'une impression.  Sifflote J'ai donc, à mon grand regret, fait nettement moins de temps de présence à l'Aiduce que prévu.

    Je ne sais pas s'il y a eu censure sur le grand forum. Je suis loin d'avoir tout suivi. Brice m'a montré un jour des copies d'écran d'un échange entre plusieurs membres sur le chat de son forum. Les propos tenus étaient quelquefois crus, vulgaires, insultants à son égard. Du coup, il a fait une grande charrette de départs qui m'a paru, pour ce que j'en sais, justifiée. Je ne sais pas s'il y en a eu d'autres.
    Tout ce que je peux dire est que Brice a toujours été ouvert au dialogue au sein de l'association, en tout cas pendant le temps où j'ai participé et ne se vexait pas si on rejetait une des nombreuses idées provenant de son esprit foisonnant. Razz Et il a toujours souhaité prendre en compte l'avis des adhérents et la défense des vapoteurs, notamment face aux professionnels. L'idée de départ n'est pas de faire de l'Aiduce qu'un outil que de défense de la vape et de notre liberté de vaper mais aussi de dénoncer des pratiques douteuses chez certains pros, de demander plus de transparence, etc.

    Je pense que le gros problème de l'Aiduce a été son manque de communication qui s'est avérée cruciale à certaines périodes. Lorsque j'y étais, tout le monde, y compris le CA soutenait Brice dans les travaux et finalement peu étaient tournés vers les adhérents. Or, cela ne devrait pas fonctionner comme cela, à mon humble avis. Les adhérents aujourd'hui veulent donner leurs avis et que ceux-ci soient écoutés, voir suivis.
    Mais, au début, Brice n'avait pas le choix. Lorsque le Pr Dautzenberg a donné son rapport à relire et corriger, Brice s'est retourné vers tous ceux qui étaient dispos, et je ne l'étais pas trop.
    Quand il y a des interviews dès le début de la création de l'assoc, il faut bien les préparer, travailler les éléments de langage, etc.
    Du coup, beaucoup dans le CA ont bossé à fond. Mais pendant ce temps là, nous n'étions forcément trop tournés vers les adhérents. Après tout, c'était aussi les débuts, il est normal que cela tâtonne, je ne m'en suis pas formalisé plus que cela, même si je savais que si j'étais resté, j'aurais mis le truc sur la table.

    Bien après mon départ, l'Aiduce a participé à de nombreuses réunions et groupes de travail, notamment sur la loi sur l'interdiction de vaper dans certains lieux publics. Ce sont des heures de boulot (préparer les réunions, y aller, faire un compte-rendu au CA, réfléchir sur la prochaine réunion, etc.). L'erreur commise a été de ne pas communiquer et d'y aller sans mandat des adhérents (ou alors peut-être lors des AG ?). L'Aiduce aurait du demander l'avis aux adhérents, voire aussi aux vapoteurs, si elle devait y aller, quelle position elle devait défendre et si elle voyait que sa position était minoritaire, si elle devait restée pour négocier ce qu'elle pouvait ou partir. Elle aurait eu une orientation claire des adhérents. Au lieu de cela, on avait droit à des newsletters disant que l'Aiduce participait à des trucs mais qu'elle ne pouvait pas trop en dire. C'est destructeur. Personne n'a envie de donner 10 € pour ça ! D'autant plus que pas beaucoup de vapoteurs ont compris cette loi qui interdit la vape dans certains lieux et pas dans d'autres. Un vrai casse-tête  Evil or Very Mad
    J'ai souvent exprimé ici mon agacement face à un problème de communication qui n'a jamais été vraiment résolu, aujourd'hui moins qu'hier. Mais j'estime que c'est plus un problème de charge de travail pour des bénévoles qui donnent du temps en plus de leur boulot, de leur famille, de leur vie privée qu'une volonté de cacher des choses aux adhérents ou de se la jouer perso sans eux, ce qui de toutes les manières ne les incite jamais à renouveler une cotisation. En tout cas du temps où Brice était président et où j'étais dans le truc, je n'ai jamais ressenti cela.

    Enfin, l'Aiduce a annoncé qu'elle dénoncerait la directive européenne mais elle ne l'a pas fait, ce qui a aussi déçu nombre d'adhérents, même si ce retournement d'avis est compréhensible.

    Mais je n'étais plus aux manettes et je n'ai cette conviction que depuis deux ou trois ans, c'est facile de savoir après la bataille ce qu'il aurait fallu faire avant cette dernière.
    Je peux quand même t'assurer que les gens dans l'Aiduce ont bossé, ont passé des heures, ont tenté de répondre du mieux possible aux sollicitations diverses, variées, afin d'être considérée comme une association sérieuse, crédible, digne de discuter avec des professeurs de médecine, avec des députés ou des ministres. Je peux en tout cas l'affirmer pour la période où j'y étais et même après lorsque je parlais avec Brice. Et c'est bien dommage que les vapoteurs ne sachent pas tout ce qui a été fait. Oh, bien sûr, on peut critiquer, discuter des options prises mais cela me paraît difficile de dire que l'Aiduce n'a rien fait.

    Tu vois, lorsque le Dr Borgne, présidente de la RESPADD, une organisation qui fédère 600 établissements de soin spécialisés dans les addictions, dit que son regard sur la vape a changé suite à une rencontre avec Brice, je me dis quand même que l'Aiduce a servi à quelque chose et que tout n'a pas été vain.
    Je sais aussi que le regard du Pr Dautzenberg sur la vape et les vapoteurs a changé lorsqu'il nous a rencontré, Brice et moi, au tout début de l'aventure.
    Tu dis que le salut viendra des médecins. Mais qui le premier a rencontré des professionnels de la santé ? Brice et l'Aiduce.
    Qui a traduit en français les premières études scientifiques pour disposer d'un travail sérieux sur le sujet ? Amanda et l'Aiduce.
    Je sais aussi que l'Aiduce, comme d'autres acteurs, a contribué à faire casser la première mouture de la TPD qui aurait tué la vape "libre".

    Par contre, maintenant, je ne sais pas ce que l'Aiduce fait et lorsque je vais sur le site, c'est bien vide !

    Et pour revenir au sujet, Sovape est bel et bien composé de vapoteurs/particuliers et bénévoles et ce sommet est une bonne chose, non ? Very Happy


    Dernière édition par Franck le Mer 16 Oct 2019 - 10:13, édité 3 fois
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par lamapa le Mar 15 Oct 2019 - 22:57

    Merci pour ce long retour Franck, que pour ma part je trouve plutôt positif, au moins en France il y a débat, c'est hélas pas partout pareil ...
    @Taquination
    J'apprécie ta liberté de parole, et le fait que tu n'hésites pas à exprimer ton opinion, même si elle n'est pas politiquement correcte et peut en vexer certains.
    Alors je vais faire comme toi, et exprimer la mienne.
    Je pars dans la vie d'un principe simple, qui est qu'être contre tout et ne faire confiance en personne n'est pas le meilleur moyen de faire avancer les choses.
    Je te trouve bien dur et peu nuancé dans nombre de tes propos, que ce soit au sujet du gouvernement, des médias, des médecins, etc... Tout combat, pour ma part, ne peut se mener qu'en communauté, et non seul dans son coin en se battant contre tous, sinon c'est peine perdu.
    C'est du moins mon opinion, mais je respecte la tienne ...
    lamapa
    lamapa
    Brume (contributeur installé)
    Brume (contributeur installé)

    Masculin Nombre de messages : 111
    Age : 53
    Localisation : Bordeaux
    Matériels :
    Spoiler:
    BOX
    Sinuous P80 Wismec
    Sinuous V80 Wismec
    Wye 85 Teslacigs
    Revenger X Vaporesso
    Ultex T80 Joyetech
    101 Pro Ehpro
    Puxos Aspire
    Revenger Mini Vaporesso

    CLEAROMISEURS
    4 Nicolas Vapefly
    4 Zénith Innokin
    4 Veco Plus Vaporesso
    1 Cascade Vaporesso
    1 Cubis Max Joyetech

    Plus pas mal d’autres trucs qui ne font que passer …


    Date d'inscription : 10/05/2019

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 22:58

    Franck, en te posant la question, j' avais déjà un peu ta réponse, je comprend ton départ Wink

    L' Aiduce pour moi a été la grosse erreur pour la vape. Oui je sais c 'est pas beau de dire ça. c' est pas démago  Laughing  Mais je pense très sincèrement, que sans tous les blocages successifs fait par l' Aiduce la vape en France aurait avancé bien plus que qu' elle ne l' a fait. Ménager le choux et la chèvre, n' a jamais abouti à quoique ce soit.
    Moi je voulais un coup d' éclat médiatique pour la vape, capable de mobiliser tous les démagos qu'on entend tous les jours dans les médias. On était  pas obligé de faire dans l'illégale non plus, hein! Juste faire parler en donnant du grain  moudre  aux merdias
    La vape est encore à ce jour, la seule cause  absolument pas, et jamais représentée, par tous ces défenseurs médiatiques, de causes diverses et variées, passant tous les jours devant les écrans de télé . Nous n' avons toujours pas de porte parole. Pour moi c' était le travail prioritaire de l' Aiduce. Ce en quoi elle n' a jamais fait l' effort, ne serait-ce que d' essayer! Demander leur aide aux personnalités médiatique ne coute pas un centime. le seul risque est le refus! On aurait aussi pu demander leur aide à des financiers en mal d'image.  Comme j' ai su le faire  avec succès avec les pétroliers pour mon projet de cerf volant  Wink  L' Aiduce a t' elle demandé à Laetitia Hallyday, à la famille d'  Alain Bashung  ou aux amis vapoteurs de ceux ci, de parler publiquement sur la vape ? c' est simple ,à moins que je me trompe, jamais.
    C' est quand même un comble, quant  on voit qu'on se bat contre la " maladie "  qui tue le plus  dans le monde. Pour rappel le tabac tue tous les jours, plus que toutes les guerres, accidents de la route, maladies, et diverses tueries au monde.
    Sans personnalité écoutée, ou intérêt médiatique exacerbé,  l' Aiduce ne pouvait que pisser dans un violon. Ce qu' elle a toujours très bien fait d' ailleurs  Laughing
    Je disais à l' époque que je reprocherai encore ce que je viens de dire, dans les années qui suivront. L' avenir malheureusement m' a donné raison!
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mar 15 Oct 2019 - 23:05

    @lamapa a écrit:
    Je te trouve bien dur et peu nuancé dans nombre de tes propos, que ce soit au sujet du gouvernement, des médias, des médecins, etc... T.

    Lamapa, tu sais, un jour j' ai dis à ma belle mère que son plat était très bon, alors qu'il était dégueux. J' ai regretté ça toute ma vie Wink
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par lamapa le Mar 15 Oct 2019 - 23:08

    @taquinaton a écrit:
    @lamapa a écrit:
    Je te trouve bien dur et peu nuancé dans nombre de tes propos, que ce soit au sujet du gouvernement, des médias, des médecins, etc... T.

    Lamapa, tu sais, un jour j' ai dis à ma belle mère que son plat était très bon, alors qu'il était dégueux. J' ai regretté ça toute ma vie Wink

    Bel argument Very Happy
    lamapa
    lamapa
    Brume (contributeur installé)
    Brume (contributeur installé)

    Masculin Nombre de messages : 111
    Age : 53
    Localisation : Bordeaux
    Matériels :
    Spoiler:
    BOX
    Sinuous P80 Wismec
    Sinuous V80 Wismec
    Wye 85 Teslacigs
    Revenger X Vaporesso
    Ultex T80 Joyetech
    101 Pro Ehpro
    Puxos Aspire
    Revenger Mini Vaporesso

    CLEAROMISEURS
    4 Nicolas Vapefly
    4 Zénith Innokin
    4 Veco Plus Vaporesso
    1 Cascade Vaporesso
    1 Cubis Max Joyetech

    Plus pas mal d’autres trucs qui ne font que passer …


    Date d'inscription : 10/05/2019

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Rico73 le Mer 16 Oct 2019 - 0:05

    j'ai été membre de l'AIDUCE , je me suis impliqué .j'ai été EFVISTE , je me suis battu .
    j'ai quitté plus ou moins "le combat" car nous n'étions pas soutenus, ni par la plupart des vapoteurs , ni par la plupart des pros ....meme par certains grands défenseurs de la vape/et autres grandes gueules qui vivotent sur les forums en brayant toujours pour une vape libre depuis leur canapé/écran.
    un truc m'insupporte , c'est que l'on dise que cela n'a servi à rien et que l'on a pissé dans un violon. la somme de toutes ces actions ont montré que l'on existait et que la vape/les vapoteurs meme si on est malmenée par les lobbyistes , on est à deux associations de défense , un nouveau syndicat (mené par un ancien aiducien/evfviste) qui se bat à la chambre des métiers pour la reconnaissance des métiers de la vape.
    oui, l'AIDUCE a aidé à tout ça !!!!!! et merde, respectons un peu, ceux et ceusses qui se sont bougé et se bougent le cul pour nous.
    Rico73
    Rico73
    Kasi modo
    Kasi modo

    Nombre de messages : 5456
    Age : 47
    Localisation : Vierzon
    Matériels : boites à piles

    Date d'inscription : 13/06/2015

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par copiercoller le Mer 16 Oct 2019 - 0:23

    J'ai adhéré à l'AIDUCE, et des choses ont été faites, j'en suis persuadé, et j'ai vu.
    Mais j'y ai cru jusqu'au moment du "Grand Secret !" qui m'a paru plus ridicule qu'autre chose et surtout n'augurait rien de bon pour l'avis des adhérents.
    copiercoller
    copiercoller
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Commentaires : Non.
    Nombre de messages : 9149
    Age : 68
    Localisation : ville rose et Paris
    Matériels :
    Oh lui hé !:
    maternelle : ego 650
    primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
    collège : vamo
    lycée : istick
    fac : aspirator 300W

    point PM : 3

    Date d'inscription : 06/07/2013

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mer 16 Oct 2019 - 7:20

    @taquinaton :

    Des blocages au développement de la vape à cause de l'Aiduce ? Lesquels ? Où ? Es-tu bien sûr que ce ne soit pas lié à la frilosité des gouvernements ou aux intérêts économiques des uns et des autres ?
    Pour ma part, je ne cherche pas à te convaincre, ce serait difficile. Very Happy Mais juste affirmer que l'Aiduce a bossé et pas pour freiner la vape. Qu'elle n'ai pas tout bien fait c'est une évidence. Mais je ne connais pas beaucoup d'assocs qui, au bout de 2 ans, alors qu'elle ne sont pas reconnues d'utilité publique, sont invitées à participer à des groupes de travail ministériels.
    Maintenant si l'Aiduce veut survivre, elle devra entreprendre des actions d'éclat pour gagner la confiance des vapoteurs. J'en vois deux : porter plainte contre l'AFP tout sauf neutre dans son traitement de la vape en choisissant avec soin l'angle d'attaque (l'AFP, c'est un peu la Bible pour les journalistes) ou encore en exigeant des fabricants de liquides plus de transparence et d'exhaustivité dans l'info donnée aux consommateurs.
    Pour l'instant, il n'y a pas grand chose qui donne envie d'adhérer.
    Et si l'équipe actuelle ne se bouge pas plus, les adhérents devront s'en débarrasser et prendre la place.

    Cependant, si je serai curieux d'avoir tes explications sur le fait que l'Aiduce ait bloqué la vape sur un autre sujet avec des arguments si possible. Sur ce sujet, ce serait bien qu'on revienne au sommet de la vape, sommet dans lequel l'Aiduce n'a pas pris la parole pour porter celle des vapoteurs. Ça, c'est sûr ! Very Happy


    Dernière édition par Franck le Mer 16 Oct 2019 - 9:52, édité 1 fois
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Rico73 le Mer 16 Oct 2019 - 9:08

    petit résumé fait par Serge Lefaurestier:

    "Compte-Rendu du Sommet De La Vape 2019"
    15 Oct, 2019 dans Nos actualités par Serge LE FAURESTIER
    Hier, 14 octobre 2019, a eu lieu le troisième sommet de la vape. La Vape Du Coeur y tenait un stand d’information. Voici le résumé de la journée.

    8H30 : Jean-Pierre Couteron : Porte Parole de Fédération Addiction
    J-P. Couteron rappelle le rôle de la RdR en y incluant la vape. Il a évoqué les points suivants :

    Quantifier la balance bénéfices/risques.
    Laisser les usagers faire leur expérience sous forme de labo bénéfices/risques.
    M. Couteron précise bien qu’il ne faut pas laisser les communications négatives prendre le pas sur les peurs véhiculées par les médias.
    Il serait souhaitable d’avoir une régulation correcte et proportionnée des produits afin d’obtenir une vape la plus saine possible.
    Les arômes sont importants pour continuer la notion de plaisir. Les supprimer est contre-productif puisque ceux-ci entrent dans la notion de plaisir qui amène le fumeur à substituer totalement sa cigarette.
    Et avant tout : arrêter de diaboliser l’outil.
    8H50 : Sébastien Beziau : vice-président de SoVape
    Sébastien explique ce qu’est SOVAPE et son historique.

    Présentation de l’ETHRA (https://www.ethra.co), une mine d’informations.

    Santé Publique France a communiqué un bilan sur la perception de la vape : aujourd’hui, 50% des gens considèrent la vape comme aussi dangereuse que le tabac fumé. Dans un sondage BVA paru en juin, 7% des sondés disent que vapoter est moins risqué que fumer (seulement). 59% considèrent qu’il est autant ou plus risqué de vapoter que de fumer. 80% des gens pensent que la nicotine est cancérigène (18% ne le pensent).

    Sébastien rappelle que le tabac, c’est 100 millions de morts au XXe siècle dans le monde avec un prévisionnel de 1 milliard au XXIè siècle.

    9H05 : Benoit Vallet
    Benoit Vallet propose une académie de l’OMS en France. Quelque chose de plus « local », en quelque sorte, que l’entité « mondiale » afin de relayer et vérifier ce qui se passe au niveau national.

    Voici les points évoqués par Benoit Vallet.

    Point 1 : Généralités
    Il existe un cadre législatif qui n’encourage pas les décideurs.
    La Caisse Nationale d’Assurance Maladie dispose d’un fond d’action contre le tabagisme.
    Baisse de la prévalence de 4 points en 2018
    Il faut changer la perception de la vape pour la population
    1,4% de baisse des ventes de tabac entre 2017 et 2018. 10% de moins en 2018
    La vape, c’est 100 000 fumeurs en moins par an
    Avec la vape :
    Baisse des coûts pour la CNAM prévue = 100 millions d’euros
    Baisse du risque à 40% sur le cardio-vasculaire à échéance de 5 ans
    L’importance de la notion de plaisir et de hit
    Supériorité du vapotage sur les autres TSN. Taux d’abstinence doublé à 1 an par rapport au TSN.
    Benoit Vallet reprécise que continuer à vaper après un an n’est pas un échec
    Point 2 : Les décideurs restent inquiets d’une toxicité méconnue, pourquoi ?
    Certainement en rapport avec les évènements de l’été aux USA. On veut rester très prudent suite à tout ce qui a existé par le passé (sang contaminé, vache folle etc.)
    Pourtant, le tabac, c’est 1500 morts par jour aux USA
    Il n’y a pas d’équivalence du problème américain en France et en UE du fait des déclarations obligatoires pour les e-liquides.
    Nouvelle études réalisée avec des souris : https://www.pnas.org/content/early/2019/10/01/1911321116. Cette étude est quasiment un copié/collé de celle d’il y a un an et demi. Etrangement, avec les rats normaux, on n’observe pas les mêmes résultats. Les souris utilisées pour l’étude sont des individus transgéniques avec une nette sensibilité à l’apparition de cellules cancéreuses.
    Point 3 : Les décideurs estiment que l’usage de la vape se prolonge au-delà du sevrage
    Il y a toujours un avantage à encourager la vape
    Réduction des risques : risque divisé par 15 si on baisse d’un paquet à 5 cigarettes par jour concernant les cancers
    Point 4 : Renormalisation du tabagisme
    Aux USA, on s’affole de l’augmentation du vapotage chez les jeunes.
    2% des jeunes vapotent régulièrement. 5% des 15-17 ans étaient déjà fumeurs.
    Le tabagisme a été divisé par 3 aux US
    Rien ne prouve la « fameuse » porte d’entrée vers le tabagisme depuis 2011
    Point 5 : Insuffisance de formation
    Benoit Vallet estime que les professionnels de santé ne sont pas suffisamment formés et sensibilisés sur le sujet de la RdR. En 2019, il y a 48000 étudiants dans la branche et il serait plus que souhaitable que ceux-ci soient formés à l’usage du vaporisateur personnel.
    En France, 100M€ – 120M€ de crédits sont alloués pour la recherche et trois projets concernant la vape sont soumis en 2019. Benoit Vallet encourage les associations et la société civile (démocratie de santé) et cite évidemment La Vape Du Coeur dans son engagement pour son aide dans la formation et la démocratisation du vapotage auprès des professionnels de santé.

    Les pouvoirs publics se protègent, mais sont dans un paradoxe : encourager le vapotage et s’exposer à de potentiels risques futurs ou laisser le tabac continuer à tuer toujours plus. Sans le dire, le gouvernement encourage la vape mais ne veut pas s’exposer publiquement. Benoit Vallet rappelle ce qui se passe en Angleterre et en Nouvelle-Zélande. Les anglo-saxons, rappelons-le, sont beaucoup plus pragmatiques et moins frileux que nous. Le revirement spectaculaire de la Nouvelle-Zélande, qui encourage clairement le vapotage aujourd’hui, en est un exemple.

    Le vapotage est efficace avec des consommateurs responsables. Benoit Vallet nous encourage à continuer à avancer, quoi qu’il arrive.

    9H35 : Jacques Le Houezec
    Jacques refait un point sur la nicotine
    La combustion tue, la désinformation aussi.
    Jacques est outré par les autorités toujours sourdes sur la question de la RdR et sur le sondage BVA portant sur la perception du vaporisateur personnel en France ; notamment sur la nicotine (voir plus haut).
    10H00 : Lion Shahab


    Lion Shahab présente le résultat de ses études sur l’affirmation de la vape : 95% moins dangereuse que la cigarette traditionnelle. La réponse est oui, pour certains marqueurs spécifiques comme les nitrosamines spécifiques du tabac, moins sûr pour d’autres marqueurs comme l’acroléine ou les pyrènes et le monoxyde de carbone. Lion propose suggère une diminution du risque entre 60 et 80% selon les marqueurs. Cependant, Lion explique bien que

    Seul un nombre limité de biomarqueurs sont considérés
    Il y a une incertitude quant à l’existence d’effets linéaires ou d’effets de seuil
    Toutefois, la prépondérance des probabilités, fondée sur l’absence de combustion et les niveaux d’exposition observés chez l’homme, veut que les e-cigarettes soient moins nocives que les cigarettes traditionnelles ; c’est un fait.
    Lion rappelle aussi que les conditions d’étude et la façon dont les fumeurs fument sont importants. De même, les effets sur la santé sont très longs à se manifester avec le tabac fumé et que les conséquences du vapotage seront nécessairement confondues avec celles du tabac fumé.

    Lion revient également sur les derniers évènements médiatiques et precise que :

    Les études sur les animaux ne sont pas réplicables aisément sur l’homme.
    Etude PNAS : 11,1% des souris mortes en un an à l’air frais, 22,5% avec la vapeur des e-cigarettes. La race de souris utilisées dans cette étude est transgénique avec des prédispositions à l’apparition de cancers
    Concernant les décès aux USA, il s’agit d’un évènement aigu ayant des conséquences aigües. Le problème n’est pas survenu à cause de la vape mais à cause d’un mésusage du dispositif.
    40 millions d’usagers de la vape dans le monde utilisent la e-cigarette et que les dispositifs sont en vente depuis plus de 10 ans avec très peu de problèmes enregistrés.
    10H55 : Leonie Brose. Vaping and smoking in England
    Leonie explique le programme anglais de réduction du risque tabagique. Le vaporisateur personnel est encadré mais en aucun cas banni.

    La publicité est interdite dans la presse écrite, télévisée et en ligne sur internet. Idem pour la publicité trans-frontalière. En revanche, la vape est très peu restreinte dans son usage à condition d’être responsable de ce que l’on fait et que l’on respecte son entourage. Le but est de bien distinguer la vape du tabac fumé, de ne pas faire de promotion auprès des mineurs, de ne pas avancer de vertus médicales et de ne pas induire en erreur au sujet des ingrédients ou des endroits où il est autorisé de vapoter.

    L’usage de la e-cigarette est relativement stable chez les plus de 16 ans depuis 2013 (autour de 5% de la population). En revanche, la consommation de tabac fumé a drastiquement diminuée depuis 2007, en passant d’une prévalence générale de 24,2% à 15,2% en 2019. De même, dans la jeune population, la baisse du tabagisme est assez spectaculaire. Bien évidemment, il y a (tout comme un France), une nette disparité selon le milieu social ; les plus défavorisés fument toujours beaucoup plus que les catégories les plus aisées.

    Leonie précise que, sans aide, l’arrêt du tabac est plus compliqué. Seuls 3 à 4% des fumeurs en arrêt restent abstinents après un an.

    11H10 : David Levy
    David a parlé de ses études prospectives sur le bénéfice à basculer vers le vaporisteur personnel, par genre et tranche d’âge entre 2016 & 2100. La conclusion de l’étude montre qu’il y a un réel intérêt à « switcher » vers la vape, même avec une vision pessimiste et à long terme. Dans une version optimiste, les bénéfices sont encore plus importants.

    Aux USA, la déferlante du modèle Juul a été qualifiée d’épidémie par les autorités sanitaires. Beaucoup de gens considèrent les sels de nicotine comme étant plus addictifs que la nicotine free base.

    David s’est penché sur le problème : cigarette combustible vs e-cigarette parmi les jeunes. Les données montrent que la vape reste un bon moyen de substitution, particulièrement chez les jeunes de 18 à 24 ans.

    Ce que l’on peut retenir, c’est la baisse constante du tabac fumé aux USA, mais que depuis l’avènement de la e-cigarette, la baisse est encore plus prononcée.

    11H35 : Stanislas Spilka : OFDT
    L’Office Français Du Tabagisme s’est concentré sur la consommation des plus jeunes et constate :

    La baisse importante du tabagisme avec une augmentation de l’utilisarion de la e-cigarette
    Une progression des jamais fumeurs/vapoteurs. En revanche, il y a une progression multi-usage de cigarettes + e-cigarette + chicha
    La part des vapo-fumeurs est en nette chute
    17,5% des lycéens expérimentant la e-cigarette ne savaient pas s’il y avait de la nicotine dans leurs liquides
    Le tabac chauffé n’est pas connu des ados
    La fameuse porte d’entrée : les données françaises ne permettent pas de le prouver
    Si un jeune est du genre à tester tout ce qui existe, il s’intéressera aussi à la e-cig
    Les données comparées l’étaient entre 2015 et 2018.

    11H55 : Viet Nguyen Than – SPF
    Santé Publique France a expliqué ses moyens de mesure à l’échelle de la France.

    Baromètre santé
    Enquête téléphonique
    6 mois de recueil ; 3 mois de préparation ; résultats après un an
    Inclusion de la vape depuis 2014
    Concernant le vapotage, pour l’année 2018, les données de prévalence sont les suivantes
    Expérimentation : 2017 = 32,8% – 2018 = 34,7%
    Usage actuel : 2017 = 2,7% – 2018 = 3,8%
    En 2017, les vapoteurs ont quasiment tous eu une expérience avec le tabac fumé, présente ou passée. Très peu de vapoteurs n’étaient pas fumeurs avant de commencer la vape. On peut remarquer que le nombre d’ex-fumeurs a largement augmenté. 87% des vapoteurs utilisent de la nicotine avec leurs liquides. Les vapoteurs utilisent leur dispositif, en moyenne, depuis 20 mois (4 mois en 2014).

    S’agissant des motivations, 58,6% des usagers déclarent que le but est l’arrêt du tabac fumé et 31% pour réduire la consommation de cigarettes.

    80,3% des vapofumeurs estiment avoir diminué leur consommation (moyenne à 10,4 c/j). 76,3% des ex-fumeurs vapoteurs et ex-vapoteurs estiment que la e-cigarette les a aidé à arrêter de fumer.

    Aujourd’hui, on estime le nombre de fumeurs abstinents, depuis plus de 6 mois, à 700 000 depuis l’arrivée de la vape.

    12H10 : Q & R


    Stanislas Splika : les études de David Levy s’arrêtent à l’âge de 17 ans et qu’on n’a pas de données jusqu’à 20 ans. Mais la question se pose toujours : ne vaut-il pas mieux commencer par vapoter plutôt que fumer ?
    Benoit Vallet : la vape est une question de santé publique pour les fumeurs.
    Stanislas Spilka : on ne sait pas ce qu’il advient d’un jeune qui commence à vaper à 17 ans, 20 ans plus tard. On n’a pas le recul à 20 ou 30 ans.
    Jacques Le Houezec : On n’aura pas les bonnes données tant qu’on étudiera les fumeurs. Avec 5% de risques, comment fera-t’ont la différence avec la pollution atmosphérique ?
    Jean Moiroud : La profession de la vape a accusé une grosse baisse de CA à cause des médias.
    Viet Nguyen Than : un programme court sera diffusé sur M6 pendant le MST et la vape est incluse dans ce programme et sur le guide papier cette année.
    Jean-Pierre Couteron : il faut continuer les recherches et communiquer clairement au fur et à mesure des données qui arrivent. Les conduites transgressives font partie de l’adolescence : alcool et tabac ne sont toujours pas restreints
    David Levy : les gens concernés par la RdR aux US savent très bien que les arômes sont importants pour l’arrêt par la vape
    Leonie Brose : la vape est chaudement recommandée par les Stop Smoking Services en Angleterre pour arrêter de fumer.
    14H00 Bertrand Dautzenberg
    Le Pr Dautzenberg parle de son expérience avec la vape. D’abord réticent, son opinion a changé avec l’accumulation de preuves. Il rappelle que le problème n’est pas la nicotine en racontant une anecdote d’une de ses patientes qui recevait 450mg (18 patchs, 18mg en vape et des gommes) de nicotine et à qui on a pu pratiquer une opération par la suite et sauver sa jambe grâce à l’arrêt du tabac. Il explique qu’il a, au cours de sa carrière, déploré 2500 patients décédés des conséquences du tabagisme : « c’est beaucoup trop pour être supportable ».

    Il raconte la genèse de la TPD à Bruxelles et évoque « la plus grande bataille de lobbyistes jamais vue à Bruxelles ». Trois lobbies s’affrontent :

    Lobby du tabac : veut faire capoter la directive. Ils ont fini par « avoir la peau du commissaire Dali » mais la directive a été votée quand même
    Lobby anti-tabac : Consensus concernant le tabac, mais une grande division concernant la vape
    Lobby pharma : voulait récupérer la vape comme produit pharmaceutique mais ils ont échoué la dernière semaine.
    B. Dautzenberg raconte la genèse de la norme AFNOR avec la DGS, la FIVAPE, l’INC et l’AIDUCE. Le comité de la norme AFNOR fait des petits puisqu’il est pilote pour les futures normes CE et ISO. La norme AFNOR va évoluer en 2020, mais il s’agira d’un simple nettoyage car les normes XP resteront en vigueur. Par exemple, le sucralose sera interdit et la stévia autorisée.

    Concernant les liquides, on en sait plus sur les émissions de vapeur comparées à la fumée de cigarette.

    Vape : 10-20 composés avec 6 à 18 ingrédients
    Tabac fumé : 4000 composés avec 2 à 20 ingrédients
    Le Pr Dautzenberg démontre que les données US de consommation sont incompatibles avec l’allégation de « porte d’entrée » vers le tabagisme. Il y a effectivement une recrudescence du nombre de vapoteurs n’ayant jamais été fumeur depuis l’arrivée de la Juul. Cependant, la prévalence tabagique chez les lycéens américains a baissé de 16,6% à 7,6% en 4 ans.

    Comment se détruire la santé avec la vape :

    Faire cramer sa résistance. C’est un excellent moyen pour absorber des aldéhydes, mais l’acroléine a bien trop mauvais goût pour en prendre 300 fois par jour pendant 10 ans, temps nécessaire avant de songer à attraper un cancer.
    Mettre n’importe quoi dans les e-liquides. Les américains viennent d’en faire les frais avec des décoctions préparées avec des huiles.
    Comment se détruire la santé en ayant peur de la vape :

    Lire les titres des journaux (les articles sont parfois plus nuancés dans leurs contenus). Regarder la TV et surtout faire une confiance aveugle aux titres des dépêches de l’AFP que la plupart des journaux publient sans faire le moindre effort pour remonter à la source et analyser.
    Vous êtes effrayés, vous arrêtez la vape et mécaniquement, vous refumez et le tabac aura 50% de chances de vous tuer. Imparable.
    14H40 Olivier Véran : député de l’Isère et rapporteur général des affaires sociales auprès de l’assemblée
    Le député de l’Isère a parlé de son point de vue vis à vis de la vape. J’ai retenu quelques points qu’il a évoqués :

    Il semble d’accord pour un déploiement de la vape à l’échelle nationale
    Des amendements à propos du vapotage sont prévus pour la prochaine loi santé.
    Bertrand Dautzenberg souligne les -20% de baisse de vente de la vape et les +6% de vente de cigarettes en 2018 : Olivier Véran souhaite des réponses claires et rapides de la part des autorités de santé et gouvernementales à ce sujet.
    William Lowenstein (SOS Addiction) demande ce que devient le groupe de travail à la DGS : Olivier Veran explique que l’actuel DGS n’est pas fermé à la question. Pourtant, nous avons pu constater le silence radio total du ministère depuis le départ de Benoit Vallet.
    14H45 Antoine Deutsch : INCa
    L’Institut National du Cancer expose ses chiffres :

    40% des cancers sont évitables, et ceux dûs au tabac représentent l’immense majorité des causes.
    60% des décès dus au tabac sont des cancers
    En 2018, on attribue au tabac :
    54000 cas chez les hommes
    14000 cas chez les femmes
    Il y a un augmentation de cancers du poumon chez les femmes
    En 2018, on constate que 1 français sur 4 consomme quotidiennement du tabac fumé. C’est l’un des taux les plus élevés dans les pays occidentaux.
    Antoine Deutsch précise 3 points :
    Le risque de développer un cancer est dû à la quantité de fumée absorbée quotidiennement, mais surtout à la durée d’exposition
    Il n’est jamais trop tard pour arrêter. A tout âge, l’arrêt du tabac a des conséquences positives.
    La vape est un moyen plebiscité pour l’arrêt du tabac fumé et une méthode de réduction des risques reconnue pour l’abstinence
    Concrètement, la perception du tabagisme est de plus en plus mauvaise dans la population.
    Les risques dus au cancer diminuent à condition d’être vapoteur exclusif
    Encore une fois : la nicotine n’est pas un cancérigène. Il est important qu’une information adaptée légitime l’utilisation de la nicotine.
    Evidemment, l’usage de la nicotine pour n’est pas anodin et ne doit donc en aucun cas être banalisé pour les non-consommateurs.
    L’INCa est un acteur impliqué dans la recherche concernant la e-cigarette. Actuellement, 6 projets sont retenus avec un financement de 2,5 M€. Ils portent sur :

    Etude longitudinale des trajectoires de consommation d’e-cigarettes et de tabac dans la cohorte CONSTANCES
    Electra-Share, la e-cigarette chez les jeunes adultes : trajectoires d’usage et facteurs associés
    Le rôle de la e-cigarette dans les trajectoires d’initiation tabagique chez les jeunes en France
    Le marketing et l’influence chez les jeunes
    L’impact respiratoire de l’exposition à long terme
    Projet STOP : sevrage tabagique à l’aide des outils dédiés selon la préférence, essai randomisé-contrôlé-pragmatique
    15H15 Louise Ross
    Louise Ross propose un retour sur la façon dont les anglais voient la vape et les messages à véhiculer pour la population. Louise exerce à Leicester et parle de son expérience.

    Depuis le No Smoking Day en 2014, le Stop Smoking Service a accueilli des fumeurs souhaitant utiliser le vaporisateur personnel dans l’optique d’arrêt du tabac. Beaucoup d’entre eux utilisaient déjà des substituts mais n’étaient pas experts en vape. Les équipes du SSS ont beaucoup travaillé pour étendre leurs connaissances. Les résultats observés sont les suivants :

    La e-cigarette obtient 20% de plus d’arrêts réussis qu’avec les TSN seuls
    Beaucoup de personnes ont trouvé l’association TSN + vape efficace (voire avec de la varénicline en plus)
    Le service propose des kits de démarrage gratuits pour les patients et d’autres services en ont fait de même.


    Depuis 2014, le service a enregistré entre 60 et 65% de réussite de sevrage. En Angleterre, qui sont ceux qui allèguent que la vape est plus sûre et plus efficace :

    Public Health England
    Royal College of Physician
    Action on Smoking and Health
    House of Commons Select Committee
    National Centre for Smoking Cessation and Training
    Cancer Research UK
    Challenge Groupe on Smoking in Pregnancy
    Malgré tout, il reste beaucoup de gens qui on peur de la vape, essentiellement à cause d’une forte désinformation. Louise passe en revue tous les mythes sur la question. Pour finir elle évoque les messages soutenus par les autorités anglaises :

    Les e-cigarettes ne sont pas des cigarettes et doivent être traitées comme tel dans la loi
    Vous ne fumez pas de e-cigarettes
    Les patients qui ont totalement « switché » vers la e-cigarette sont des ex-fumeurs
    Personne ne doit pousser quiconque à arrêter de vapoter
    16H12 Fin des conférences et table ronde avec les intervenants


    Marion Adler : médecin tabacologue à l’hopital Béclère de Clamart
    confirme les 95% moins dangereuse
    associe souvent TSN + vape


    William Lowenstein : président de SOS Addiction
    La dépendance à la cigarette est une addiction, incontrôlable. Pas la nicotine dans la vape.


    Brice Lepoutre : Petit retour sur l’histoire du grand forum et de la création de l’AIDUCE. Brice déplore le manque de progression de la vape dans la santé publique.


    Marion Mourgues : Tabacologue en région Occitanie. Il y a un grosse prévalence alcool/tabac dans cette région. Marion lance un projet avec l’ARS et la CRAM et est coordinatrice du MoiS Sans Tabac dans la région. Elle évoque l’apparition du fond tabac mais déplore que la vape ne soit pas soutenue dans les appels à projet.


    Nelly D’Elia : Co-Fondatrice de Cigaverte. Nelly parle de son expérience au sein du réseau de boutiques de l’enseigne.
    Rico73
    Rico73
    Kasi modo
    Kasi modo

    Nombre de messages : 5456
    Age : 47
    Localisation : Vierzon
    Matériels : boites à piles

    Date d'inscription : 13/06/2015

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mer 16 Oct 2019 - 10:44

    @Franck a écrit:@taquinaton :

    Des blocages au développement de la vape à cause de l'Aiduce ? Lesquels ? Où ? Es-tu bien sûr que ce ne soit pas lié à la frilosité des gouvernements ou aux intérêts économiques des uns et des autres ?

    Je pensais avoir été assez clair Franck. Blocage de tout dialogues avec les vapoteurs, refus de les écouter, et censures à tours de bras. Sans parler du manque de communication chronique qui à peser terriblement dans la balance.
    Une asso sans adhérent n' aura jamais le poids d'une asso avec
    Un défenseur qui n' écoute pas les gens qu'il est sencé défendre, handicape  obligatoirement son action dès le départ. Les gens s'ils ne sont pas écoutés n' adhèrent pas. Combien d' adhérents ?  Que dit la courbe des adhérents ?
    Une asso comme l' Aiduce aurait dû voir sa courbe d' adhésions augmenter très sensiblement, au moins les premières années, si les gens lui avait accorder suffisamment de confiance.
    Je pense aussi que le peu de résultats  qu'on a obtenu avec l' Aiduce, a été dû au calendrier des élections qui nous était très favorable. Aucun politique ne pouvait se permettre de  nous rejeter, d'où une certaine écoute. Ce dont l' Aiduce et par le biais nous vapoteurs avons bien profité. D'ou quand même, un minimum d' avancés vis à vis d' autres pays, moins chanceux.

    J' entend bien que beaucoup, ont beaucoup donné en temps et en heures pour essayer de faire quelque chose de l' Aiduce. Je comprend aussi très bien que beaucoup se sentent vexés, voir dénigrés, ( ce qui n' est pas le cas ) de mes propos bruts de décoffrage. Désolé pour eux, mais pour tout ce que je dis, je pense que beaucoup le pensent sans jamais oser le dire.

    Petite question subsidiaire:
    Que pensez vous qu'il se serait passé, si j' avais dis ce que je viens de dire, sur le gros forum ?
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par Franck le Mer 16 Oct 2019 - 10:52

    @taquinaton :

    Alors le nombre d'adhérents avait augmenté les premières années. Puis a décru avec l'histoire de la directive européenne, me semble-t-il.
    L'Aiduce a demandé à être reçu par la ministre qui a toujours refusé. De mémoire, il y a eu un RDV mais avec un conseiller de la ministre, non la ministre elle-même.

    Pour ce qui est du grand forum, on ne le gère pas ici. On essaye de faire notre truc et les opinions sont libres, pourvu qu'elles ne soient pas insultantes ou contraires à la loi. Je ne suis pas là pour t'empêcher d'avoir tes idées même si je suis loin de les partager au sujet du rôle des assocs.. Mais alors très loin Razz
    Tu peux donc les exprimer, et tout le monde est libre de dire ce qu'il en pense !


    Dernière édition par Franck le Mer 16 Oct 2019 - 12:28, édité 1 fois
    Franck
    Franck
    Admin
    Admin

    Masculin Commentaires : je mords souvent et, en plus j'ai la rage, mais je ne suis pas méchant.
    Nombre de messages : 25785
    Age : 48
    Localisation : Essonne
    Matériels : Un certain nombre
    Date d'inscription : 23/05/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par charlly le Mer 16 Oct 2019 - 11:52

    @taquinaton a écrit:

    Petite question subsidiaire:
    Que pensez vous qu'il se serait passé, si j' avais dis ce que je viens de dire, sur le gros forum ?

    a mon avis pas grand chose Wink

    quand je lis cela sur le grand forum

    BigBen67 a écrit:
    Forum de ***** avec censure a gogo serieux c'est du nimporte quoi
    Colle toi ton règlement digne d'une dictature au cul et supprime mon compte

    je me dis qu'il y a peu de risque sauf a vouloir faire une remarque a un contributeur sur ses lacunes en Français ..... Laughing

    mais bon le grand chef se lance dans l'épicerie et tente de fourguer sa marchandise sur le forum, alors plus grand chose ne m'étonne, même si je suis un peu attristé quand je vois l'évolution du G-F .... je l'ai quitté il y a six mois car un certain nombre de chose me déplaisait, rien ne s'est arrangé malheureusement, au contraire tout a empiré. Sad
    charlly
    charlly
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 2294
    Localisation : entre Lons et Bourg. Jura
    Matériels : ▼▼▼▼
    Box, Tubes, Box BF & Pod
    Spoiler:

    ▼▼▼▼
    Box
    ▼▼▼▼
    Aegis mini Geekvape
    Aegis Solo Geekvape
    Cube Obs-X
    Wye 85w Teslacigs
    Wye II 86w Teslacigs ❤️
    ▼▼▼▼
    Tubes
    ▼▼▼▼
    Rincoe Mechman
    Tesla Punk 86W
    Ultex T80 Joyetech
    ▼▼▼▼
    Box BF
    ▼▼▼▼
    Aegis Squonk Geekvape
    asMODus Spruzza 80W BF
    Luxotic Surface BF Wismec
    Pulse 80-BF VandyVape
    Pulse 90-BF VandyVape
    Topside Lite Dovpo
    ▼▼▼▼
    Pod
    ▼▼▼▼
    Aegis Boost Geekvape
    Alike Smok
    Anarchis Kangvape
    Fetch Pro Smok
    Grimm Hellvape
    Manto Aio Rincoe
    Pasito Smoant
    ▼▼▼▼
    En Commande
    ▼▼▼▼
    Pod Drag-X Voopoo
    Istic Rim-C Eleaf
    Pod Thor Thinkvape
    Aegis Max Geekvape
    ▼▼▼▼

    CLEARO & ATO
    Spoiler:

    ▼▼▼▼
    CLEARO
    ▼▼▼▼
    Ajax Aspire
    Isub-B Innokin
    Nautilus GT Aspire
    Odin Aspire
    Pesso Eleaf
    Zeus subohm Geekvape
    Zenith Pro Innokin
    ▼▼▼▼
    ATO
    ▼▼▼▼
    Aromamizer +V2 SC
    Kestrel RDTA Wismec
    Kylin M RTA Vandy Vape
    Meshlock RDA Yachtvape
    Mesh+ RDA Vapefly
    Profil-Unity RTA Wotofo
    Profil V-1.5 Rda Wotofo
    Zeus-X Mesh Geekvape
    ▼▼▼▼
    En Commande
    ▼▼▼▼
    Augvape Intake Subohm
    ▼▼▼▼
    Dans le Placard
    ▼▼▼▼
    Vika Fantasy(original)
    Themis Mesh RTA
    Nautilus-1 Aspire
    Cascade baby Vaporesso
    ▼▼▼▼

    Date d'inscription : 05/01/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ? Empty Re: Sommet de la vape 2019 : un succès mais pour quelles répercussions ?

    Message par taquinaton le Mer 16 Oct 2019 - 12:39

    Revenons en au sommet de la vape.

    Dans le rapport de Rico, je retiens ça:

    Santé Publique France a communiqué un bilan sur la perception de la vape : aujourd’hui, 50% des gens considèrent la vape comme aussi dangereuse que le tabac fumé. Dans un sondage BVA paru en juin, 7% des sondés disent que vapoter est moins risqué que fumer (seulement). 59% considèrent qu’il est autant ou plus risqué de vapoter que de fumer. 80% des gens pensent que la nicotine est cancérigène (18% ne le pensent).

    Y' a de quoi pleurer de voir encore ça en 2019.
    Jusqu'où laissera t'on faire les merdias. Dans ce sommet, la vape en a enfin pris conscience. Mais y a t'il eu une décision de prise pour les contrer ? Cela est il devenu enfin une priorité ? Où en est 'on vis à vis de ce problème majeur ?
    taquinaton
    taquinaton
    Cirrus (maître contributeur)
    Cirrus (maître contributeur)

    Masculin Nombre de messages : 5183
    Age : 62
    Localisation : 95
    Date d'inscription : 03/10/2014

    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum