Derniers sujets
» [full setup mod méca] épisode 9: head et hadaly : la revue trop sérieuse
Aujourd'hui à 15:02 par savage

» Nouveau jeu pour ceux qui ont ENCORE du temps à perdre.
Aujourd'hui à 11:42 par gardaneV2

» Ebooks ou papier ??
Aujourd'hui à 11:35 par Pascale

» avez vous encore envie de clope de temps en temps sans céder à cette envie
Aujourd'hui à 10:42 par gardaneV2

» Le fabricant chinois de liquides HiLiQ débarque en Europe
Aujourd'hui à 10:39 par bibidochon

» le fait maison : Le sel de nicotine arrive en booster.
Aujourd'hui à 10:12 par ptijean

» [Musique] Originaux et reprise
Aujourd'hui à 8:47 par Vekthaur

» Les murs ont la parole.
Aujourd'hui à 8:41 par Vekthaur

» Quel est l'impact de la cigarette électronique sur votre santé ?
Aujourd'hui à 2:14 par BAT1

» Test du Koddo Pod Nano: les minis "tout-en-un" mettent leur grain de sel !
Hier à 21:17 par Pashmina

» (TALC) Vous écoutez quoi ???... comme truc ???
Hier à 20:33 par bibidochon

» le post qui detend ...
Hier à 17:49 par Vieux Pat

» Bonjour bonsoir
Hier à 16:38 par BAT1

» nouveau vapoteur
Hier à 15:49 par Jimm

» reconstructible istick pico 75w melo 3
Hier à 12:01 par Jimm

» Liquide à prix imbattable !
Hier à 10:37 par Jimm

» Narda : naissance d’un plateau révolutionnaire
Hier à 10:30 par Jimm

» Kayfun Prime
Hier à 1:38 par Vieux Pat

» Savez-vous où je peux flooder pour atteindre 4000 messages ?
Lun 20 Nov 2017 - 16:35 par orobouros

» Mode boulet [On]
Lun 20 Nov 2017 - 12:12 par Jimm

24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

[BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Franck le Lun 16 Oct 2017 - 20:11

Quand la vape devient bête : la nicotine est l’opium du peuple.




Ah la nicotine ! Voilà une substance très courante mais pourtant particulièrement décriée.

En même temps, ce n’est pas illogique. Au cours du XXème siècle, comme la nicotine était majoritairement consommée associée au tabagisme, il était facile de céder à la confusion. Le tabagisme donne le cancer ? La nicotine donne le cancer. Le tabagisme rend dépendant ? La nicotine rend dépendant.

L’arrivée des produits de sevrage tabagique à base de nicotine changea la donne.  La nicotine ? Mais ce n’est pas dangereux, voyons, surtout  si elle est prise avec des gommes ou des patchs. Par contre, se prendre des shoots de nicotine via le tabac, ça c’est dangereux ! (lire ici)

Avec le développement de la vape, les choses ne sont plus si claires. Pas dangereuse la nicotine ? Un peu quand même surtout si on vape. Avec les gommes et les patchs, toujours aucun problème. Mais avec la vape, il faut faire gaffe quand même.

J’en veux pour preuve cet article particulièrement édifiant dans lequel Pr Dautzenberg distille à Télé Star ses bons conseils pour arrêter de fumer avec la vape (voir l'article). Tout en reconnaissant que la nicotine vapée est quand même préférable au tabagisme, le bon professeur va multiplier les termes négatifs en parlant de la nicotine : il ne faut pas commencer avec un taux de nicotine trop fort, il faut tirer de petites bouffées pour ne pas avoir des « shoots » excessifs de nicotine. De quoi inquiéter le plus placide des lecteurs. Et puis surtout, il faudra ranger à un moment sa vaporette dans un coin. Ceux qui arrêtent la vape sont montrés en exemple. Non parce que la nicotine entretient la dépendance. Et ce n’est pas bien d’être dépendant. Ou comment, sans en avoir l'air, un professeur de médecine se transforme en moralisateur.
Et si vous n'avez pas compris son message, il lui arrive d'être plus clair, comme dans cet article :

"Ma recommandation est que si vous êtes un gros fumeur, c'est peut-être bien de passer à la cigarette électronique, mais ne l'utilisez pas trop longtemps"


Le Pr Dautzenberg n’est pas le seul à vouer la nicotine aux gémonies. L’OMS poursuit la vape de sa haine depuis 2009. En ce sens, le Pr Dautzenberg est plus ou moins dans la ligne de l’OMS qui a décidé de combattre la vape et la nicotine. Elle lui trouve bien des défauts et bien des conséquences dramatiques sur la santé. Enfin, lorsqu’elle inhalée. En patch ou en gomme, ça va. Le rapport de l’OMS de 2015 sur la vape est d’une clarté limpide :

« La solution la plus bénéfique pour la santé des fumeurs est de renoncer complètement et au tabac et à la nicotine.[…]De ce fait, l’usage médicinal de la nicotine est une option de santé publique au regard de la Convention, mais pas son usage récréatif. » (à découvrir ici).

Cette focalisation sur la nicotine, opium du peuple, surtout dans un usage récréatif bien entendu, sera brillamment traduite par l’Union Européenne dans l’article 20 de la TPD. En effet, seuls les produits contenant de la nicotine ont l’immense privilège d’être sous le feu de cette règlementation européenne. Les produits de la vape sans nicotine échappent à ce serrage de vis. Les fabricants pourraient mettre de l’huile de vidange dans les liquides sans nicotine que cela n’intéresse pas plus que cela l’UE.  Du coup, les liquides sans nicotine ont tendance à fleurir sur le marché. Les liquides malaisiens, philippins, américains, se tirent la bourre sur les étals physiques ou virtuels de nos magasins préférés. Pourquoi se prendre la tête avec de la paperasse, des déclarations à remplir, des données à fournir, la composition des produits à déclarer et du fric à dépenser, hein ? Et cette focalisation sur la nicotine dans la directive européenne entretient l’idée que, décidément, c’est bien la nicotine qui est source de tous les maux.

On ne s’étonne donc pas de constater dans la vape un vrai mouvement vers une baisse généralisée de la dose de nicotine utilisée dans les liquides à vaper. Et les vapoteurs sont incités à mettre un frein à une consommation excessive de nicotine non seulement par certains acteurs de la santé ou certains organismes qui confondent politique de santé et dictature. Plus fort encore : ils le sont aussi par les fabricants de matériels ou de liquides.

L’OMS et le Pr Dautzenberg peuvent être rassurés. Commencer la vape avec des résistances hautes et un fort taux de nicotine genre 16 ou 18 mg/ml devient un vrai challenge. Tout simplement parce que le matériel avec de fortes résistances et les liquides solidement dosés en nicotine se raréfient.  Les vapoteurs et les débutants sont cordialement mais fermement invités à aller vers des matériels de plus en plus puissants, des résistances de plus en plus basses et des taux de nicotine de plus en plus bas aussi. Vision commerciale court-termiste, certains professionnels doivent être séduits par ces matériels qui consomment deux, trois voire quatre fois plus de liquides que des matériels d’ancienne génération. C’est bien pour eux. Mais pour nous ? perplexe

Bien entendu il n’est pas question d’affirmer que la nicotine est un produit anodin. Elle pourrait entraîner des conséquences sur la santé, notamment des conséquences cardio-vasculaires (augmentation du rythme cardiaque, de l’hypertension artérielle, artères bouchées à terme dans les cas extrêmes). Encore que certains tempèrent sérieusement ces affirmations, Jacques Le Houezec en tête, un des plus grands connaisseurs mondiaux de la nicotine.

Alors, est-elle dangereuse, la nicotine ?

Une chose est certaine : les cancers liés au tabagisme ne sont pas le fait de la nicotine mais des autres substances présentes dans le tabac. Dans l’infernal trio de tête, on peut citer le monoxyde de carbone, le goudron et les particules fines.

La nicotine serait présente naturellement à l’état de traces dans certains aliments, comme les aubergines ou les pommes de terre (cf. article de wikipedia). Outre sa capacité à détendre temporairement et à maintenir éveillé, des études récentes démontrent qu’elle pourrait permettre de soulager grandement la vie des personnes atteintes de maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, etc.). Encore que, malgré ces études et malgré le fait que des patients soignés à titre expérimental affirment aller mieux avec de la nicotine, la France vient de procéder à un peu glorieux rétropédalage. Pas bien la nicotine. Toujours cette sempiternelle chasse à cette substance honnie doublée d’enjeux financiers et/ou de conflits de personnes particulièrement douteux (cf. article de Paris-Match).

Quant au fait que la nicotine seule puisse rendre dépendant physiquement, des études, certes marginales et très critiquées, remettent en cause ce point. Le Pr Molimard ou le Pr Tassin ont publié des travaux en ce sens (cf. la tribune ouverte du Pr Molimard).  D’ailleurs, les laboratoires pharmaceutiques valident en partie ces travaux en vendant des patchs : la nicotine à petites doses ou lorsqu’elle est diffusée de manière constante n’engendrerait pas la dépendance. Par contre, lorsqu’elle est diffusée sous forme de pics nicotiniques, comme les bouffées de tabac ce serait une autre chanson !
Enfin, alors qu’on croyait la nicotine létale à une faible dose, environ 50 mg pour un adulte, les dernières recherches indiquent que la nicotine serait mortelle entre 500 mg et 1 gramme. Ce qui laisse de la marge.

En somme, depuis quelques années, tout ce que l’on sait, ou croit savoir sur la nicotine est remis en cause, que ce soit sur sa létalité, sur ses conséquences sur la santé, sur ses éventuels bienfaits comme sur sa responsabilité dans la dépendance au tabac.

Les vapoteurs sont bien placés pour le savoir. Des idées pourtant bien ancrées dans l’imaginaire collectif sont tombées avec le développement de la vape. Nous avions peur de la nicotine, notamment de son utilisation au quotidien, de s’en renverser sur la peau, des effets d’un surdosage nicotinique. Force est de constater que se renverser du liquide nicotiné, aux doses disponibles sur le marché, ne produit aucun effet. Force est de constater que le surdosage de nicotine, s’il est pénible (nausées, maux de têtes, maux de ventre, palpitations cardiaques, envie de vomir) n’est pas dangereux. Il suffit de freiner sa consommation dès l’apparition des premiers symptômes, tout simplement. Notre corps envoie des signaux qu’il convient de comprendre que l’on ait trop ou pas assez de nicotine.

Certains experts, comme le Dr Bonnet, annoncent même que :

« L'addiction à la nicotine  n'est pas un problème de santé publique, c'est un problème social, citoyen. »
(cf. article sur Atlantico).

Alors la question est simple : et si nous avions trop peur de la nicotine ? Et si elle n’était pas victime d’une diabolisation outrancière basée sur des croyances populaires, des préjugés tenaces et des sentences scientifiques plus proches du jugement moral que de la vérité scientifique ?

Entendons-nous bien. Qu’un vapoteur souhaite arrêter la vape à terme parce que cela coûte trop cher à son goût et qu’il souhaite dépenser son argent autrement : très bien. Qu’un vapoteur souhaite arrêter soit la vape soit la nicotine car il ne souhaite plus être dépendant, que cette dépendance soit physique, psychologique ou les deux : c’est respectable. Qu’il souhaite arrêter la vape parce qu’il n’est pas sûr des conséquences à long terme sur la santé et ne souhaite pas prendre de risques, c’est compréhensible.

Par contre, se précipiter sur les liquides les moins dosés en nicotine, tenter de réduire les taux de nicotine le plus vite possible sous prétexte d’être inquiet face à cette substance tout en s’envoyant plein la bouche de vapeur de liquides non contrôlés, céder à la pression médiatique, commerciale, politique et quelquefois scientifique est une attitude risquée. Le risque de très mal utiliser un des facteurs-clé de la réussite dans le sevrage. Pire même : le risque de retomber dans le tabac car on n’a pas sa dose de nicotine. Et cela serait si malin que cela de ne pas parvenir à se débarrasser de tabac pour ceux qui le souhaitent, voire de retomber les deux pieds dedans pour ceux qui auraient temporairement réussi à s’en éloigner ? Le tabac n’est-il pas gavé de nicotine ?

La nicotine ne tue pas. La bêtise si.

Ne soyons pas bêtes.



P;S : Pour aller plus loin, si vous ne connaissez pas cette vidéo, je vous propose cette conférence donnée à Toulouse par Jacques Le Houezec sur la nicotine. On apprend énormément de choses sur la nicotine :



Dernière édition par Franck le Mar 17 Oct 2017 - 19:47, édité 1 fois

_________________


les articles du fofo    le lexique
avatar
Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 20982
Age : 45
Localisation : Essonne
Matériels : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par copiercoller le Lun 16 Oct 2017 - 21:43

Rien à ajouter, en total accord.
De plus, si un vapoteur déclenche un cancer du poumon, qui sera le coupable ? La vape ou le tabac fumé avant. J'ai une crainte pour la réponse des spécialistes.
avatar
copiercoller
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 8042
Age : 88
Localisation : ville rose et Paris
Matériels :
Oh lui hé !:
maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3

Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Vieux Pat le Lun 16 Oct 2017 - 22:23

Un beau billet avec lequel je suis parfaitement d'accord ! respect5 plussoie +2
avatar
Vieux Pat
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Nombre de messages : 3446
Age : 58
Matériels : Un méca, un bout de fil, une pincée de coton et ma popote.
Date d'inscription : 22/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Franck le Lun 16 Oct 2017 - 22:25

@copiercoller :

merci copiercoller ! Very Happy Mais on peut ne pas être d'accord. Je suppose que certains membres ou lecteurs sont dans cette optique de baisse rapide du taux de nicotine et ce texte peut agacer.
Ce billet m'est venu à l'esprit alors que je disais à certains vapoteurs que je vapais quelquefois en 16 ou 18 mg/ml. Leur regard était éloquent. Limite ils me prenaient pour un délinquant, un fou furieux ou un dangereux drogué. je trouve cela terriblement agaçant. Comme je l'ai écrit, autant je respecte totalement ceux qui prennent une décision réfléchie et mûrie, autant j'ai quand même l'impression que certains se dépêchent de baisser leur taux de nicotine au plus vite pour être dans la norme, parce que ce n'est pas bien la nicotine, ou pour jouir de la dernière box à 200 watts avec les résistances à 0,15 ohm.
Chacun fait ses propres choix, alors si j'ai envie de vaper de fort taux de nicotine, quel est le problème ? Aucun pour moi.

De plus, si un vapoteur déclenche un cancer du poumon, qui sera le coupable ? La vape ou le tabac fumé avant. J'ai une crainte pour la réponse des spécialistes.

Ma foi, il faudrait effectivement voir. Pour l'OMS et ses partisans, la réponse sera évidente : ce sera la faute à la vape et au tabac. Heureusement, il  y des spécialistes réputés qui se penchent sur la vape avec une certaine neutralité.  On peut espérer que les Farsalinos, Le Houezec, Polosa et compagnie sauront faire la part des choses.

_________________


les articles du fofo    le lexique
avatar
Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 20982
Age : 45
Localisation : Essonne
Matériels : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Morticia30131 le Mar 17 Oct 2017 - 15:49

Chouette ce nouveau pavé Franck!!
La nicotine est la sorcière du XXIe siècle... Crying or Very sad brûlons tout les hérétiques!! et laissons les fossoyeurs nous vendre la mort...

Je trouve ça triste ce manque de choix pour les nouveaux vapoteurs... ça se voit sur le forum que certains ont du mal à débuter à cause des valeurs de résistances trop basses... je ne comprendrais jamais qu'un kit débutant ne possède pas un panel de résistances (avec des explications) pour que le vapoteur puisse tester et faire son choix comme un grand. Imposer le subhom, je trouve cela malsain...
avatar
Morticia30131
Cumulonimbus (grand contributeur)
Cumulonimbus (grand contributeur)

Féminin Commentaires : Un petit pas pour un Homme, un grand pas pour l'humanité Smile
Nombre de messages : 1064
Age : 30
Localisation : Pujaut, Gard (30)
Matériels : Machines:
-cuboïd 150W
-Alien220W
Atos:
-Gémini RTA
-TFV8
-Doode RDA
Date d'inscription : 20/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Franck le Mar 17 Oct 2017 - 20:10

@Morticia30131 :

Merci Morticia Very Happy
Malsain, je ne sais pas mais, en concentrant les produits sur une méthode de vape, c'est courir le risque que cette méthode ne fonctionne pas chez tous les vapoteurs qui n'auront pas à plus ou moins long terme la dose de nicotine qui leur conviendrait afin d'assurer une transition la plus sereine possible entre tabac et vape. Il n'y a pas de secret : une transition réussie passe par le fait d'avoir globalement la même dose que lorsqu'on fumait. Quitte, pour celles et ceux qui le souhaitent, à baisser le taux de nicotine une fois que l'on est stabilisé et que le tabac devient un souvenir.

A qui la faute ? A tous ces "experts" qui conseillent de se débarrasser bien vite de la nicotine ? A cause de tous les préjugés dont cette substance souffre depuis des dizaines d'années et qui font que lorsqu'on passe à la vape, on a peur de prendre "trop de nicotine" ? Cette peur est récurrente. Au début de la vape, on avait peur devant des fioles de 10 ml à 18 mg/ml. Mine de rien, elles contiennent 180 mg de nicotine. Si la nicotine avait pu tuer à 50 mg comme on le pensait alors, il y avait de quoi tuer un gosse ! Et puis il y avait aussi cette peur de surdosage. On avait même peur de s'en renverser un peu sur la peau. Moi-même, j'ai eu ces craintes, je ne jette donc pas la pierre.
Mais cette peur ou cette crainte entraîne certains nouveaux vapoteurs à demander des bas taux de nicotine ou quelquefois des liquides sans nicotine comme l'a déjà vu Jacques Le Houezec. Il en parle dans cette vidéo que je vous conseille aussi si vous ne l'avez pas vu (moins scientifique et plus de conseils pratiques) :



Cette crainte quelquefois exprimée par les nouveaux vapoteurs, certains pros surfent souvent dessus. Les fabricants en proposant des résistances de plus en plus basses, donnant l'impression d'innovations : "avec cela, vous commencerez à un taux faible de nicotine en plus. Et puis cela fait beaucoup de vapeur. C'est cool, non ?", les distributeurs qui pensent vendre trois, quatre fois plus de liquide puisque ces appareils consomment trois, quatre fois plus. C'est plus facile de donner ce que le client veut au lieu de discourir pendant 30 minutes uniquement sur la nicotine ! Le client est roi.
Bref, c'est un cercle vicieux. Préjugés tenaces, articles gavés de conseils plus ou moins judicieux, politiques publiques inspiréees par l'OMS, peurs et craintes des nouveaux vapoteurs, stratégies commerciales de certains professionnels.

Mais bon ce n'est que mon avis. Wink

@tous :

Ce billet a un petit côté polémique, je pense. Si je sais que certains vieux briscards du forum sont globalement de cet avis, je pense qu'il est loin d'être partagé par tous les membres ou tous les vapoteurs. Sinon, je n'aurais pas des réflexions style "oh là là, 18 mg/ml, c'est fort quand même ! " avec des regards interloqués comme si j'étais un délinquant en puissance lorsque j'énonce qu'il m'arrive de vaper en 18 mg/ml  et depuis 2009 en plus Razz
Si vous n'êtes pas d'accord, n'hésitez pas à le dire, on est là pour débattre. Ce billet est le reflet de mon opinion et il n'est nullement le reflet de la philosophie du forum qu'il convient de partager sans discussion. Ce billet ne va pas dans le sens de l'histoire, c'est pour cette raison que j'ai décidé de le faire !  Very Happy
Vous pensez que le vent de l'histoire, c'est une vape avec de moins en moins de nicotine et que c'est une marche inéluctable et bénéfique en plus ? Ce combat pour un choix de nicotine aussi large que possible vous paraît désuet ? Vous avez commencé il y a quelques mois avec un très bas taux et cela vous satisfait totalement ? Vous êtes persuadé que la nicotine représente un danger ? C 'est le moment de le dire ! Very Happy

_________________


les articles du fofo    le lexique
avatar
Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 20982
Age : 45
Localisation : Essonne
Matériels : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par ptijean le Mar 17 Oct 2017 - 20:38

@Franck Je vape du 18 mg/ml et je suis d'accord avec ton billet et ses développements.
Mais je sent que le vent de l'histoire est contre moi. Il y a beaucoup de monde derrière  cette diabolisation de la nicotine et le public suit.
Quel levier pour faire bouger ça ?
avatar
ptijean
Brume (contributeur installé)
Brume (contributeur installé)

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 64
Localisation : Orléans
Matériels : Flash e vape v3 Styled x 2
Kayfun V5 styled SXK
Doggystyle Styled SXK
Nautilus 5 ml véridique
Date d'inscription : 12/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Morticia30131 le Mar 17 Oct 2017 - 20:51

Bin perso, quand je vape je ressemble à un dragon qui est fâché tout rouge.
Je suis actuellement à 2.5mg/ml de nicotine et je le vis bien!!!

Je souhaite stopper la nicotine à terme pour dire good bye à "une addiction" de plus. Je ne suis plus du tout pressée, si ça se trouve dans 4 ans je serai toujours à 2.5, en fait, je baisse mon taux quand j'en ressens le besoin, donc je ne me prends pas la tête.

@Franck, je trouve que ne pas offrir de choix est malsain car si un vapoteur teste un bidule en subohm et déteste ça, sans savoir qu'il y a 12 millions d'autres possibilités, bin il reprendra la clope et dira que la vape c'est de la m****... ça marche aussi pour la vape classique si quelqu'un la teste pour la 1ère fois et déteste, le résultat peut être identique...

Je ne comprends vraiment pas pourquoi les fabricants ne font pas des kits complets...
avatar
Morticia30131
Cumulonimbus (grand contributeur)
Cumulonimbus (grand contributeur)

Féminin Commentaires : Un petit pas pour un Homme, un grand pas pour l'humanité Smile
Nombre de messages : 1064
Age : 30
Localisation : Pujaut, Gard (30)
Matériels : Machines:
-cuboïd 150W
-Alien220W
Atos:
-Gémini RTA
-TFV8
-Doode RDA
Date d'inscription : 20/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par ptijean le Mar 17 Oct 2017 - 20:57

@Morticia30131 a écrit:

Je ne comprends vraiment pas pourquoi les fabricants ne font pas des kits complets...
Ca existe mais avec du 6 mg/ml ca marche moins bien et si on monte trop au dessus on peut rencontrer Satan ..
avatar
ptijean
Brume (contributeur installé)
Brume (contributeur installé)

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 64
Localisation : Orléans
Matériels : Flash e vape v3 Styled x 2
Kayfun V5 styled SXK
Doggystyle Styled SXK
Nautilus 5 ml véridique
Date d'inscription : 12/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BILLET] quand la vape devient bête : la nicotine est l'opium du peuple

Message par Franck le Mar 17 Oct 2017 - 21:02

@ptitjean :

Quel levier pour faire bouger ça ?

Ni moi ni le forum sont là pour donner des leçons sur ce qu'il faut faire, hormis faire réfléchir et lancer des débats et des avis. perso, j'ai choisi d'en parler entre autres pour que les vapoteurs et vapoteuses qui sont avec des taux forts de nicotine ne se sentent pas seuls. Wink Déjà cela !

Continuer à affirmer que la vape ne sera pleinement efficace que si elle donne le choix aux vapoteurs. Certains se contentent et se contenteront d'une vape en sub-ohm à 3 ou 6 mg/ml. Très bien. Aucun souci. Mais elle ne convient pas à tout le monde, j'en suis convaincu. D'abord parce que je constate après des années de vape que j'ai toujours besoin quelquefois de fort taux de nicotine avec une forte résistance, ce qui ne m'empêche pas non plus d'apprécier une vape aérienne à 0,5 ohm. Ensuite parce que des spécialistes qui se sont penchés sur cette question ont estimé que ce seuil à 20 mg/ml ne convenait pas à terme à environ 20 à 30 % des fumeurs qui n'auront pas leur dose (Le Houezec, Dr Presles, Dr Farsalinos).

expérience vécue dans un magasin physique tenu par Franck9133, un ancien membre. Une dame se pointe. Elle a essayé la vape en sub-hom, une eGo AIO, je crois avec un taux de 6 ou 12 mg/ml dans un autre magasin. Au bout de quelques semaines, elle a posé l'eGo, cela ne lui convenait pas et a repris le tabac. Le vendeur lui propose immédiatement de lui faire essayer un clearomiseur à plus de 1 ohm avec un taux de 18 mg/ml direct. La dame hésite: "oh là là, c'est beaucoup, cela 18 mg/ml". Elle vape. Sourire de contentement qui se dessine. "Ah là oui, je ressens vraiment bien la nicotine, cela me fait de l'effet. C'est mieux que mon ancien truc. " Le vendeur lui explique : elle a donc besoin d'une vape serrée, d'un fort taux de nicotine. Elle est convaincue et part avec le kit.
Inutile de dire qu'avec ce genre de retour, les tenanciers de ce magasin sont pleinement convaincus qu'il faut du choix et ne pas virer des étals les bouteilles en 16 ou 18 mg/ml. Very Happy

@Morticia30131 :

Je souhaite stopper la nicotine à terme pour dire good bye à "une addiction" de plus. Je ne suis plus du tout pressée, si ça se trouve dans 4 ans je serai toujours à 2.5, en fait, je baisse mon taux quand j'en ressens le besoin, donc je ne me prends pas la tête.

Ben ce n'est pas une mauvaise méthode ! Very Happy
Je vais insister mais chacun fait comme il l'entend. Vouloir arrêter la vape ou la nicotine pour ne plus être addict est tout à fait honorable, il n'y a rien à en dire. Very Happy Mais être contraint dans ces choix par des peurs peut-être infondées, être contraint par la mode et la "norme", pour faire comme les autres ou parce qu'untel a dit qu'il fallait faire comme cela est déjà plus discutable. Surtout si on en arrive à faire des choix qui ne sont peut-être pas les meilleurs pour vous, au risque même d'échouer, il y a de quoi se poser des questions.

Autre exemple sur le forum il y a quelques années. Un nouveau vapoteur déboule et annonce qu'il veut baisser rapidement son taux de nicotine pour arriver à zéro très vite. Problème : il fume encore deux ou trois cigarettes par jour. On lui dit que, puisqu'il fume encore, vouloir baisser tout de suite son taux de nicotine n'est pas une bonne idée. Il faudrait peut-être le monter pour tenter déjà d'éliminer le tabac ou attendre un peu ou prendre une résistance plus basse. Refus. Pas bien la nicotine. Il baisse de 18 à 12 mg/ml. Cela ne fait pas un pli, il double presque aussi sec sa consommation de cigarettes. Mais il est persévérant, il rebaisse encore à 6 mg/ml. Il a presque repris le paquet et on ne l'a plus revu. Je pense qu'il a certainement arrêté la vape et repris totalement son paquet... avec la nicotine, le goudron, le monoxyde de carbone, les pesticides, l'ammoniac, le polonium 210 et tout le toutim.
mais on peut espérer que si jamais il retente l'aventure, cela lui servira de leçon et que peut-être les "bons conseils" type "il faut baisser impérativement et vite le dosage en nicotine" ne sont peut-être pas la solution dans son cas. Very Happy

_________________


les articles du fofo    le lexique
avatar
Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 20982
Age : 45
Localisation : Essonne
Matériels : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum