24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Le syndrome du clone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le syndrome du clone

Message par Invité le Sam 19 Oct 2013 - 16:16

Un livre interessant, et très actuel :

Rien n'est plus difficile que d'être libre, maître et créateur de son destin. Rien de plus écrasant que la responsabilité qui nous enchaîne aux conséquences de nos actes. Comment jouir de l'indépendance en esquivant nos devoirs ? Par deux échappatoires, l'infantilisme et la victimisation, ces maladies de l'individu contemporain. D'un côté, l'adulte, choyé par la société de consommation, voudrait garder les privilèges de l'enfance, ne renoncer à rien tout en étant diverti en permanence. De l'autre, il pose au martyr, même s'il ne souffre que du simple malheur d'exister.

Les bien-souffrants seraient-ils nos nouveaux bien-pensants ? N'est-il pas temps alors de ne plus confondre la liberté avec le caprice ? La peur et la faiblesse sont-elles le prix à payer pour notre refus de la maturité ?

Enfin, comment maintenir la démocratie si une majorité de citoyens aspire au statut de victime au risque d'étouffer la voix des vrais déshérités ?

Telles sont quelques-unes des questions que pose ce livre — prix Médicis/essai 1995 — en des pages à la fois intuitives et rigoureuses.

La Tentation de l'innocence est un livre féroce. Tout le monde peut se reconnaître dans ce miroir grossissant de nos travers et de nos tourments.

Robert Sole, Le Monde.
La tentation de l'innocence de Pascal Bruckner
1995


Un petit extrait:

Le syndrome du clone
[Rien de plus banal que d'être unique]

p. 38

Une autre déconvenue attend l'homme moderne : se croire unique et se découvrir quelconque. Dans un monde d'ordres et de hiérarchies, l'individualisme était une expérience pionnière portée par des personnalités d'exception qui osaient s'émanciper des dogmes et des habitudes pour avancer seules dans l'inconnu. Vinci, Érasme, Galilée, Descartes, Newton balisaient des sentiers dans la nuit, écartaient les idées reçues, opposaient aux préjugés de leur temps l'audace fondatrice d'une rupture. Et c'est ainsi qu'est né l'individualisme comme tradition du refus de la tradition. Ces grands réformateurs esquissaient un type d'humanité différente, suggéraient un autre rapport à la loi, au passé, à la transcendance. Mais en devenant la norme, l'individualisme s'est banalisé, s'est confondu avec l'ordinaire ambiant. La personne privée triomphe sans doute mais perdue dans la multitude, elle rapetisse aussi et, comme l'avait noté Benjamin Constant, elle voit son influence décroître à mesure qu'elle jouit paisiblement de son indépendance. Elle n'est qu'un fragment qui se prend pour un tout à côté d'autres touts qui ne sont eux aussi que des fragments. Chacun se croit irremplaçable et voit les autres comme une foule indistincte mais cette croyance est immédiatement balayée par l'égale prétention de tous. Et moi et moi : nous sommes tous des ego dont l'amour-propre est à vif.

Le dénouement de cette aventure, c'est que les hommes se ressemblent désormais dans leur manière de vouloir se distinguer. Cette envie de se démarquer est précisément ce qui les rapproche, c'est dans cette distance que s'affirme leur conformité. La fascination romantique pour l'être d'exception — le fou, le criminel, le génie, l'artiste, le débauché — naît de cette peur de l'enlisement dans la grégarité, dans le prototype du petit-bourgeois. « Je ne suis pas comme les autres », telle est la formule de l'homme du troupeau. Car le châtiment qu'encourt l'individu contemporain est moins l'emprisonnement ou la répression que l'indifférence : ne compter pour rien, n'exister que pour soi, demeurer éternellement un « pré-quelqu'un » (Evelyne Kestenberg) que les autres enregistrent comme une présence, non comme un interlocuteur. (En écrivant L'Homme invisible en 1952, Ralph Ellison insistait sur la transparence de ses compatriotes noirs aux États-Unis, leur couleur de peau les rendant interchangeables et sans identité. Cet état de mort sociale, toutes proportions gardées, est le cauchemar qui hante virtuellement chacun de nous.) D'où ce « narcissisme des petites différences » (Freud) cultivées avec un soin d'autant plus maniaque que nous menons à peu près tous la même existence, d'où cette bataille pour attirer l'attention de nos semblables, la rage de faire parler de soi, fût-ce par les moyens les plus extravagants. C'est cela l'expérience de la massification dans une société où les particuliers ne sont rien parce que l'individualisme est tout.

[...] Se créer c'est d'abord copier : à chacune de mes pensées, chacun de mes gestes, j'expérimente l'empreinte d'autrui en moi. Je suis fait de tous ces autres comme ils sont faits de moi. Chacun se rêve fondateur et se découvre suiveur, imitateur. Sans compter ces zones marginales où le moi disparaît dans la rumeur anonyme, l'indifférenciation de Monsieur Tout-le-Monde, du « Herr Omnes » de Luther. Nos sociétés sont obsédées par le conformisme parce qu'elles sont composées d'individus qui se piquent de singularité mais alignent leur comportement sur celui de tous.

[...] De là encore ces comportements aberrants, ce mélange de pathétique et de ridicule qui forme l'ordinaire de nos existences : le mépris apparent des autres et la quête panique de leur approbation, le rejet de la norme et l'angoisse d'être différent, l'aspiration à se distinguer liée au bonheur de faire foule, l'affirmation qu'on n'a besoin de personne et le constat amer que personne n'a besoin de nous, la misanthropie s'accompagnant de la mendicité honteuse des suffrages d'autrui, etc. Sans oublier ces stratégies de la dissimulation ostentatoire qui consistent à se cacher pour être visible, à se taire pour faire un bruit assourdissant, à s'imposer par son absence. Pour finir, chacun se découvre étranger dans sa propre demeure, emplie d'intrus qui parlent à sa place, dessaisi de soi au moment où il croyait s'exprimer en son propre nom. « " Je ne sais de quel côté me tourner, je suis tout ce qui ne peut trouver d'issue ", gémit l'homme moderne » ...

Plus d'extraits:
http://www.philo5.com/Mes%20lectures/Bruckner_TentationInnocence_1995.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par savage le Sam 19 Oct 2013 - 16:44

fumeur 

savage
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : pfff...
Nombre de messages : 11494
Age : 51
Localisation : dans les arbres
eCig :
Spoiler:

un dripper...




Date d'inscription : 05/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par copiercoller le Sam 19 Oct 2013 - 16:44

Il oublie que plus on avance dans l'histoire, moins il reste de grandes découvertes à faire. Galilée mondialement connu !, François Englert et Robert Brout ont découvert avec Peter Higgs le boson de higgs, énorme découverte, mais il ne seront pas mondialement connus.
Aucun peintre n'atteindra la réputation de Vinci, même si il est "meilleur"
principe de : Autre temps, autre mœurs !
Et le consumérisme a remplacé la culture, c'est tout simple.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7370
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par Leio le Sam 19 Oct 2013 - 16:58

"Moins il reste de grandes découvertes à faire " Shocked !!!
Je pense exactement le contraire et que de plus ça va de plus en plus vite.

_________________
La vape en une leçon : Zen pas de stress (eqium)

...

Leio
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 24642
Age : 101
Localisation : 38-Grenoble (ou presque)
eCig : Fraise DIY sur AGA-S et A2T modifié en dripper

Vous voulez en savoir +:


Batteries :
egoT 650mAh, et egoT XL 1000mAh, spinner 1100mAh
Hatch et mini Hatch (:love: la version mini = j'en ai deux! )
Indulgence V1
Gripper
V8 de chez Ovale (plastique de merde=boitier pété)
Chinemesis
Vamo V5
ePipe "maison" 3V LiFePo4
(kit VV 5V NiMH à monter)
Mini-Provari

Atos :
510 normal & LR (dry et bourre métal),
AtoT normal et LR (après ça fini la bourre),
A2T=Atos réparables de chez Bulli,
AGA-S (mes préférés),
AGT
Fogger

Autres systèmes testés :
510 avec bourre, cartos en tout genre (beurk la bourre)
CE2 (un peu trop chaud), G4 (poubelle), stardustS, A580 appoloe, le grand bidule avec un bouchon style stylo Very Happy...
et merci à Eqium pour m'avoir fait goûter à l'alpha+RES

Liquide DIY :
(=fabrication maison)
100%PG : Cuban Suprem, Fraise, Revolution, ObaOba, Virginia, Kent, Mojito/pomme
Edit 11/2014 : enfin un menthe qui me va le "mix mint" de chez Inawera


Date d'inscription : 23/05/2011

http://leiovape.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par savage le Sam 19 Oct 2013 - 16:59

c est simple en effet albino    clown  fumeur 

savage
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : pfff...
Nombre de messages : 11494
Age : 51
Localisation : dans les arbres
eCig :
Spoiler:

un dripper...




Date d'inscription : 05/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par bibidochon le Sam 19 Oct 2013 - 17:12

@Leio a écrit:"Moins il reste de grandes découvertes à faire " Shocked !!!
Je pense exactement le contraire et que de plus ça va de plus en plus vite.
Exact, ça va vite, n'oubliez pas, comme le croient vos enfants / ados, que nous ne sommes pas nés ni avec la télé couleur, ni avec le téléphone portable, ni le gps, que le verouillage centralisé de vos voitures, ainsi que l'abs ne sont pas si vieux, que la fibre optique était encore à l'étude il y a 25 ans...et qu'internet était sous forme de lignes de texte sur écran monochrome (vert)

bibidochon
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Trop vieux, trop petit, trop loin, trop grognon, trop chauve...et surtout obsolète
Nombre de messages : 15850
Age : 100
Localisation : Hagard du Nord
eCig : Une batterie, des bouts de fils, un connecteur et un peu de bois d'arbre Smile
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par copiercoller le Sam 19 Oct 2013 - 17:31

Mais on ne connait pas les noms des inventeurs. Et on ne parle que des sciences et techniques. Quid de la littérature, peinture, musique ?. Il reste (que)l'électronique, c'est déjà pas mal, mais de moins en moins émerveillant.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7370
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par casknoir le Sam 19 Oct 2013 - 19:53

[quote="copiercoller" François Englert et Robert Brout ont découvert avec Peter Higgs le boson de higgs, énorme découverte, mais il ne seront pas mondialement connus.
[/quote]
Ils seront certainement moins "reconnus" que Galillée, mais leur découverte restera ( pour ceux que ca interresse),
une découverte majeure... Au meme titre que le mur de Planck, et autres....
en aparté : je ne pense pas que tous ces gens soient épris de reconnaissance autre que celle de leurs pairs... AMHA

casknoir
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 424
eCig : Ego
Provari 2.5
Chi You SS
Mégalodon
Orion V3
Nemesis Matte edition
Atomo V2
Gecko Dry
Stardust+Global tank+AGA T2
Did 20 Mini Did, A7
Kayfun3.1
Date d'inscription : 10/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par Invité le Sam 19 Oct 2013 - 20:45

et que quand j'étais petit, il n'y avait rien à la télé l'après-midi, juste aujourd'hui madame pour les mères au foyer, je ne te dis pas le calvaire quand tu étais malade. Mad 
bon on va arreter la, sinon on va pleurer... mdr 

et les soirées monopoly avec le grand-frère qui trichait. pleure 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par DarkVapor le Sam 19 Oct 2013 - 20:53

@bibidochon a écrit:
@Leio a écrit:"Moins il reste de grandes découvertes à faire " Shocked !!!
Je pense exactement le contraire et que de plus ça va de plus en plus vite.
Exact, ça va vite, n'oubliez pas, comme le croient vos enfants / ados, que nous ne sommes pas nés ni avec la télé couleur, ni avec le téléphone portable, ni le gps, que le verouillage centralisé de vos voitures, ainsi que l'abs ne sont pas si vieux, que la fibre optique était encore à l'étude il y a 25 ans...et qu'internet était sous forme de lignes de texte sur écran monochrome (vert)
C'est pire que ça la fibre optique cela fait 47 ans que cela a été découvert...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fibre_optique a écrit:Dans sa publication de 1964, Charles Kao, des Standard Telecommunications Laboratories, décrivit un système de communication à longue distance et à faible perte en mettant à profit l'utilisation conjointe du laser et de la fibre optique. Peu après, soit en 1966, il démontra expérimentalement, avec la collaboration de Georges Hockman, qu'il était possible de transporter de l'information sur une grande distance sous forme de lumière grâce à la fibre optique
J'ajoute qu'une légende urbaine insistante dit que la fibre optique est issu de la retro ingénierie d'une technologie venue d'ailleurs, à savoir le crash de Roswell.

DarkVapor
Grand contributeur
Grand contributeur

Nombre de messages : 1086
Age : 101
Localisation : UK
eCig : S (BH) = ¼ k.c3/hG.A

Asgard contributeur
grande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complè

Nombre de messages: 9637
Date d'inscription : 13/07/2013

http://mathdept.ucr.edu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par bibidochon le Sam 19 Oct 2013 - 20:57

@copiercoller a écrit:Mais on ne connait pas les noms des inventeurs.
Tout bonnement que depuis un bon demi siècle tout est breveté au nom d'entreprises, que les brevets se rachètent en rachetant et fermant ces mêmes entreprises et du coup sont détenus par quelques grands trusts. Quand tu travailles pour une boite pour un projet qui abouti en brevet tu reste un parfait anonyme, c'est fini le temps où on donnait le nom de l'inventeur au produit...
par contre tu serais étonné de ce qui dort dans les tiroirs dans le domaine technique et particulièrement en électronique, d'ailleurs un train "électromagnétique" est en test par exemple.


PS pour la fibre optique je parlais d'utilisation industrielle, pas de la découverte, j'ai passé 7 ans sur un projet de visiophonie, sur le sujet j'ai des sources Wink 

bibidochon
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Trop vieux, trop petit, trop loin, trop grognon, trop chauve...et surtout obsolète
Nombre de messages : 15850
Age : 100
Localisation : Hagard du Nord
eCig : Une batterie, des bouts de fils, un connecteur et un peu de bois d'arbre Smile
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par DarkVapor le Sam 19 Oct 2013 - 21:09

@bibidochon a écrit:
@copiercoller a écrit:Mais on ne connait pas les noms des inventeurs.
Tout bonnement que depuis un bon demi siècle tout est breveté au nom d'entreprises, que les brevets se rachètent en rachetant et fermant ces mêmes entreprises et du coup sont détenus par quelques grands trusts. Quand tu travailles pour une boite pour un projet qui abouti en brevet tu reste un parfait anonyme, c'est fini le temps où on donnait le nom de l'inventeur au produit...
par contre tu serais étonné de ce qui dort dans les tiroirs dans le domaine technique et particulièrement en électronique, d'ailleurs un train "électromagnétique" est en test par exemple.


PS pour la fibre optique je parlais d'utilisation industrielle, pas de la découverte, j'ai passé 7 ans sur un projet de visiophonie, sur le sujet j'ai des sources Wink 
J'ai des sources également je suis informaticien Smile
Plus sérieusement, pour les brevets, je suis d'accord avec toi, dans mon contrat d'embauche il est spécifié que tout code ou innovation dans le cadre professionnel reste la propriété de l'entreprise...

DarkVapor
Grand contributeur
Grand contributeur

Nombre de messages : 1086
Age : 101
Localisation : UK
eCig : S (BH) = ¼ k.c3/hG.A

Asgard contributeur
grande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complègrande étoile complè

Nombre de messages: 9637
Date d'inscription : 13/07/2013

http://mathdept.ucr.edu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par Leio le Dim 20 Oct 2013 - 1:22

J'ajoute qu'une légende urbaine insistante dit que la fibre optique est issu de la retro ingénierie d'une technologie venue d'ailleurs, à savoir le crash de Roswell.
c'est vrai leur avocat spécialisé est en route :

_________________
La vape en une leçon : Zen pas de stress (eqium)

...

Leio
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 24642
Age : 101
Localisation : 38-Grenoble (ou presque)
eCig : Fraise DIY sur AGA-S et A2T modifié en dripper

Vous voulez en savoir +:


Batteries :
egoT 650mAh, et egoT XL 1000mAh, spinner 1100mAh
Hatch et mini Hatch (:love: la version mini = j'en ai deux! )
Indulgence V1
Gripper
V8 de chez Ovale (plastique de merde=boitier pété)
Chinemesis
Vamo V5
ePipe "maison" 3V LiFePo4
(kit VV 5V NiMH à monter)
Mini-Provari

Atos :
510 normal & LR (dry et bourre métal),
AtoT normal et LR (après ça fini la bourre),
A2T=Atos réparables de chez Bulli,
AGA-S (mes préférés),
AGT
Fogger

Autres systèmes testés :
510 avec bourre, cartos en tout genre (beurk la bourre)
CE2 (un peu trop chaud), G4 (poubelle), stardustS, A580 appoloe, le grand bidule avec un bouchon style stylo Very Happy...
et merci à Eqium pour m'avoir fait goûter à l'alpha+RES

Liquide DIY :
(=fabrication maison)
100%PG : Cuban Suprem, Fraise, Revolution, ObaOba, Virginia, Kent, Mojito/pomme
Edit 11/2014 : enfin un menthe qui me va le "mix mint" de chez Inawera


Date d'inscription : 23/05/2011

http://leiovape.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par Pashmina le Dim 20 Oct 2013 - 3:08

@Leio a écrit:"Moins il reste de grandes découvertes à faire " Shocked !!!
Je pense exactement le contraire et que de plus ça va de plus en plus vite.

:+1: 
En plus, je continue de m'émerveiller régulièrement ....
En effet , fanatique de scy-fi, fantasy et autres, depuis l'enfance, je n'aurais jamais rêvé voir à l'écran ,de façon crédible les héros de mes lectures d'enfant.
Chaque nouveau film est plus parfait,visuellement que le précédent.... Hélas au détriment du fond.

Les portables qui nous paraissent aujourd'hui si ordinaires, sont quand même des petites merveilles , dont nous sommes  tous extrêmement dépendants...

J'ai été ébahie de voir à quelle vitesse, moi, qui n'avait jamais touché un ordi de ma vie, il y'a seulement 2 ans, je suis devenue dépendante de cette petite chose, au point de ne jamais m'en séparer !Rolling Eyes 

Je ne parle même pas de tous les progrès en imagerie médicale et chirurgie, qui permettent aujourd'hui des choses impensables, il n'y a ne serait ce que 10 ans!

Il faudrait une encyclopédie pour recenser les découvertes récentes et en devenir......
Le problème est plutôt le nombre et le mode de fonctionnement du flux d'information incessant, auquel nous sommes soumis.....

Il me semble cependant qu'il y en a un qui est bien parti pour devenir célèbre et qu'on se souvienne de lui, c'est Hon lik ! cheers 

Sorry pour le pavé , et encore, j'ai résumé !
Sujet trop vaste.....

Pashmina
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : Vivre et laisser vivre...
Nombre de messages : 11627
Localisation : Paris
eCig : Aider la vape:
adhérez et soutenez ceux qui nous défendent
http://www.aiduce.fr/
Date d'inscription : 29/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par copiercoller le Dim 20 Oct 2013 - 10:09

J'ai connu tout ça !. l'arrivé du transistor, la télé, le téléphone (en bakélite Very Happy ), pour de plus en plus de personne. Mais aussi les toilettes et douche chez soi. Les vaccins, le développement de l'aviation. Oui, d'accord, j'en étais heureux, mais pas épaté, cela me semblait une évolution prévisible. J'ai eu un ordinateur  dès les années 80, passionné !, mais pas ébloui.
Si, ce qui était un événement extraordinaire ! (mais pas utile scientifiquement), l'alunissage, des hommes sur la lune !, qui vivent hors de la terre. Ou spoutnik, 1957, l'événement, les gens se parlaient dans la rue sans se connaitre !.
Mais l'informatique ne peut pas remplacer à elle seule, les merveilles de la littérature, peinture, musique, même le cinéma tourne en rond.
On retient un nom quand cela émerveille  Gagarine : spoutnik ; Neil Amstrong : lune. Christian Barnard : 1ere greffe d'un cœur, Jobs et Wozniak : ordinateur personnel, et quelques autres, mais peu. Puis Hon Lik pour nous.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7370
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du clone

Message par Invité le Dim 20 Oct 2013 - 10:18

@copiercoller a écrit:J'ai connu tout ça !. l'arrivé du transistor, la télé, le téléphone (en bakélite Very Happy ), pour de plus en plus de personne. Mais aussi les toilettes et douche chez soi. Les vaccins, le développement de l'aviation. Oui, d'accord, j'en étais heureux, mais pas épaté, cela me semblait une évolution prévisible. J'ai eu un ordinateur  dès les années 80, passionné !, mais pas ébloui.
Si, ce qui était un événement extraordinaire ! (mais pas utile scientifiquement), l'alunissage, des hommes sur la lune !, qui vivent hors de la terre. Ou spoutnik, 1957, l'événement, les gens se parlaient dans la rue sans se connaitre !.
Mais l'informatique ne peut pas remplacer à elle seule, les merveilles de la littérature, peinture, musique, même le cinéma tourne en rond.
On retient un nom quand cela émerveille  Gagarine : spoutnik ; Neil Amstrong : lune. Christian Barnard : 1ere greffe d'un cœur, Jobs et Wozniak : ordinateur personnel, et quelques autres, mais peu. Puis Hon Lik pour nous.
t'as oublier Paul R.. : l'apéro  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum