Derniers sujets
24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

[JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par GillesLL le Mar 17 Fév 2015 - 3:20

http://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/exclusif_e_cigarette_des_professionnels_de_sante_tres_divises_150442/document_actu_pro.phtml


Publié le 16/02/2015
Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Paris, le lundi 16 février 2015 – Les responsables du dictionnaire Oxford ont fait du verbe « to vape » (en français « vapoter ») le mot de l’année 2014. La pertinence de cette désignation ne fait que se confirmer en ce début d’année 2015 où quasiment pas un jour ne passe sans que la cigarette électronique ne soit l’objet d’éloges de critiques ou de peurs. En quelques années, la e-cigarette s’est en effet imposée comme un dispositif incontournable. Objet de mode dont la toxicité est très mal connue, constituant une porte d’entrée potentielle dans le tabagisme chez les plus jeunes pour les uns, système bien moins nocif que la cigarette offrant des chances de succès du sevrage tabagique inégalées par rapport aux méthodes existantes pour les autres : la cigarette électronique n’en finit pas d’allumer les controverses. Elle était encore au cœur des discussions ce week-end lors de la traditionnelle conférence de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) qui s’est tenue à San Jose en Californie.
Un bienfait pour la santé publique

Les commentaires des experts ont été principalement positifs notamment en ce qui concerne les atouts de ce système dans le cadre du sevrage tabagique. « Il y a probablement des bienfaits de santé publique des cigarettes électroniques si elles offrent un moyen aux fumeurs de ne plus consommer de tabac » a ainsi observé Roy Harrison, professeur de santé environnementale à l’Université de Birmingham. Pour Wilson Compton, directeur adjoint de l’Institut national américain d’abus de drogues, cela ne fait aucun doute : « Les cigarettes électroniques sont très prometteuses comme outil pour aider les fumeurs qui ne parviennent pas à cesser de fumer » a-t-il affirmé, ajoutant « Ces cigarettes reproduisent certains gestes des fumeurs ce qui pourrait être utile pour arrêter de fumer du tabac ».
S’abstenir de déconseiller !

Il est peu probable que l’on entende en France de telles déclarations dans la bouche de responsables sanitaires occupant des postes équivalents à celui de Wilson Compton. Les recommandations françaises concernant la cigarette électronique se montrent en effet plus prudentes, même si elles ne la rejettent pas frontalement.  Ainsi, la Haute autorité de Santé (HAS) a estimé il y a un an que les professionnels de santé ne pouvaient pas recommander chez des patients souhaitant arrêter de fumer l’utilisation de la cigarette électronique, en raison des trop grandes incertitudes qui persistent quant à sa dangerosité et à la disparité des teneurs en nicotine de ces dispositifs. Néanmoins, la HAS jugeait que les médecins ne devaient pas en dissuader l’usage chez les fumeurs déjà pratiquants !

Sondage réalisé sur notre site du 25 janvier au 10 février 2015
Deux conceptions de la médecine, basées sur les risques ou les preuves

Il semble cependant que les médecins Français soient prêts à aller au-delà des préconisations de la HAS et peuvent jusqu’à conseiller l’utilisation de la cigarette électronique aux patients fumeurs souhaitant initier un processus de sevrage.

Telle est la conclusion pouvant être tirée du sondage réalisé sur notre site du 25 janvier au 10 février qui révèle que 47 % des professionnels de santé recommandent la cigarette électronique pour le sevrage électronique. On notera cependant qu’ils sont tout autant (47 %) à ne pas émettre de telles préconisations, tandis que 5 % sans doute échaudés par les prises de position et révélations contradictoires sur le sujet préfèrent ne pas se prononcer. Ces résultats révèlent tout d’abord qu’un nombre important de professionnels de santé, face à des recommandations qu’ils jugent timides et pas nécessairement adaptées à la réalité des enjeux, n’hésitent pas à les dépasser et à engager leur responsabilité. Ils confirment également que beaucoup de professionnels de santé partagent l’opinion de plusieurs experts et de nombreux patients qui voient dans la cigarette électronique la meilleure méthode pour atteindre le sevrage tabagique. Ils laissent par ailleurs encore deviner que les professionnels de santé jugent que le bénéfice/risque de la cigarette électronique est favorable, en dépit des incertitudes persistantes, comparativement au grand fléau qu’est le tabac.

Néanmoins, ce sondage marque également que le sujet divise très clairement les professionnels de santé. Tandis que certains sont prêts à faire confiance à ce système, d’autres nourrissent en effet encore de grandes réserves. Elles sont probablement multiples. Elles concernent d’une part la toxicité éventuelle du système, question que les différentes études sur le sujet ne sont pas parvenues à résoudre parfaitement comme l'ont montré les débats qui ont suivi la publication d'une lettre récente au New England Journal of Medicine évoquant le risque cancérigène  de la e-cigarette. Ces réserves concernent également  l’efficacité réelle du dispositif. Sur ce point également, les études précises manquent encore et l’opinion positive de certains patients, les quelques travaux encourageants (sans être spectaculaires) et même les chiffres en baisse des ventes de tabac pourraient être insuffisants pour convaincre ceux et celles qui n’acceptent de recommander en leur nom qu’un dispositif dont ils peuvent assurer à leur patient l’utilité et l’innocuité. Chez ces derniers existe probablement également la conviction soit que les autres méthodes existantes peuvent permettre si elles sont correctement suivies d’obtenir des résultats satisfaisants, soit que seul un arrêt total de la nicotine permet d’arriver à ses fins et peut être considéré comme un réel sevrage.

Ces résultats témoignent en tout état de cause que la cigarette électronique, est un outil intégré dans la pratique quotidienne des professionnels de santé, qu’ils aient choisi de la considérer comme un outil à utiliser ou qu’ils aient adopté une position plus prudente.

Aurélie Haroche
avatar
GillesLL
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Commentaires : Fainéant de la vape
Nombre de messages : 3654
Age : 44
Localisation : Plescop
Matériels :
Ma clinquaille:

eGo-CTwist 650- spinner 1 - spinner 2 - ego vv3 - vision x-fire
istick 20,30,50,60 - evic-vtc mini - vtr - cloupor-mini*2
provari v1,v2.5*3,p3 - pipeline 2*2 - vamo v2
magneto - nemesis - k100*3
minidavide, aspire et-s*bvc*2 - aerotank*8 - nautilus*6 - iclear30s - cubis - triton 1et2
origen genesis - taifung gt - kayfun lite - rsst

et certainement d'autres merdouilles ...

AIDUCE : http://www.aiduce.fr/

Date d'inscription : 23/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par michel5611 le Mar 17 Fév 2015 - 8:36

Merci Gilles , très interressant  Wink
avatar
michel5611
Cumulonimbus (grand contributeur)
Cumulonimbus (grand contributeur)

Masculin Nombre de messages : 1118
Age : 57
Localisation : Bretagne & Pays de Loire
Date d'inscription : 09/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par copiercoller le Mar 17 Fév 2015 - 8:54

les médecins..."qui n’acceptent de recommander en leur nom qu’un dispositif dont ils peuvent assurer à leur patient l’utilité et l’innocuité."
Oser conseiller la cigarette électronique, c'est prendre un risque personnel en s'engageant, par contre que le patient reste au tabac, c'est pas leur faute. Quelle sagesse... respect2
avatar
copiercoller
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7819
Age : 18
Localisation : ville rose et Paris
Matériels : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par gardaneV2 le Mar 17 Fév 2015 - 10:18

Ils ne sont pas aussi prudents quant à la pharmacopée.
avatar
gardaneV2
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Féminin Nombre de messages : 3131
Age : 65
Localisation : Valence
Matériels : Mods VV + reconstructibles
DIY
Date d'inscription : 28/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par roro le Mar 17 Fév 2015 - 11:01

Probablement que les industriels de la E cig ne les invitent pas assez à des colloques dans des hébergements de luxe et des lieux qui font rêver .  
Il n'y a pas encore soupçon de  conflit d’intérêt avec ce nouveau produit
avatar
roro
Cumulonimbus (grand contributeur)
Cumulonimbus (grand contributeur)

Masculin Nombre de messages : 1618
Age : 63
Localisation : Seyssinet isere
Matériels : vamo, itaste mvp, 20w segelei, silenus, istik 30&50,minicloupor
aerotank, nautilus.lemo2,taifungt2
cartomiseurs: boge non percés , boge percés/tank
dripper: scar rda, igo L,storm, ,caterpillar.
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par D_box le Mar 17 Fév 2015 - 11:08

Je pense que ce qui chagrine ( entre autre ) certains médecins c'est le fait que l'on se passe d'eux pour se sevrer du tabac.
avatar
D_box
Cumulonimbus (grand contributeur)
Cumulonimbus (grand contributeur)

Nombre de messages : 1173
Date d'inscription : 25/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par Boris-k le Mar 17 Fév 2015 - 15:59

@copiercoller a écrit:
les médecins..."qui n’acceptent de recommander en leur nom qu’un dispositif dont ils peuvent assurer à leur patient l’utilité et l’innocuité."
Oser conseiller la cigarette électronique, c'est prendre un risque personnel en s'engageant, par contre que le patient reste au tabac, c'est pas leur faute. Quelle sagesse... respect2


Il faudrait ajouter ceci, en conclusion du serment d'Hippocrate : "courage, fuyons !"
avatar
Boris-k
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Commentaires :

Nombre de messages : 2779
Age : 41
Localisation : Blois
Matériels : Aga T2 ft sur Kr808 (clone)
Date d'inscription : 03/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par jilou le Mar 17 Fév 2015 - 16:37

Je pense qu'il est facile de dire tout cela quand on est pas médecin.
Comprenons-nous bien, je ne veux pas me mettre en porte-à-faux, mais pour pas mal de patients, ils ont parole d'évangile. Peut-on leur en vouloir d'être prudents, voir trop, quand leur responsabilité est engagée. 

Combien parmi ces médecins sont fumeurs et connaissent les problèmes, dans leur chaire, que peut engendrer la dépendance vis-à-vis du tabac. certains n'ont qu'une connaissance toute théorique des ses soucis.

Moi, perso, je peux prendre le risque de conseiller la cigarette électronique, cela n'engage que moi, certainement pas ma profession. Wink

les mentalités évoluent doucement, comme les preuves scientifiques en faveur de celle-ci.
Ici, ils n'y a quasiment que des gens qui sont arrivé par ce biais à arreter de fumer, Mais pour combien cela n'a t-il pas fonctionner? 

Et si dans quelques années, on découvrait une toxicité tout aussi mortelle pour l'e-cig, seriez-vous aussi suspicieux envers une profession qui sauve quand même plus de gens qu'elle n'en tue.
avatar
jilou
Stratus (contributeur régulier)
Stratus (contributeur régulier)

Nombre de messages : 473
Date d'inscription : 30/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par panda76 le Mar 17 Fév 2015 - 16:48

la vape n'est pas un médicament

ce n'est pas aux médecins de la conseiller ou de la déconseiller

avatar
panda76
Cirrus (maître contributeur)
Cirrus (maître contributeur)

Masculin Nombre de messages : 4511
Age : 40
Matériels :
Spoiler:
Lost Vape Therion DNA75
Vaporshark rDNA40 v3
Vaporflask by vaporshark DNA40 v3
Hcigar VT75 DNA75
2 Vaporgiant mini V3 Niko vapor
1 Kayfun v5 Svoëmesto
1 Tilemahos Golden Greek
1 Serpent mini 22 mm wotofo
3 Origen genesis V2 mk2 clone tobeco




Date d'inscription : 24/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JIM] Exclusif : e-cigarette, des professionnels de santé très divisés

Message par jilou le Mar 17 Fév 2015 - 16:50

Alors pourquoi se tracasser de ce que le monde médical en pense....  Sifflote
avatar
jilou
Stratus (contributeur régulier)
Stratus (contributeur régulier)

Nombre de messages : 473
Date d'inscription : 30/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum