Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

Ecigarette-public.com - Le forum de la vape   

Chapitre 2 : La vape est-elle efficace pour arrêter de fumer ? (2020)

Administrateur | Publié ven 7 Fév 2020 - 21:29 | 276 Vues

1. Efficace ou pas, la vape ?

À la question : “la vape est-elle efficace pour arrêter de fumer ?”, la réponse est claire et sans ambiguïté : oui.

Depuis sa mise en circulation, des millions de fumeurs ont arrêté de fumer grâce à la vape (à lire ici si vous ne me croyez pas). On trouve même de plus en plus d’anciens fumeurs qui vapent avec des liquides sans nicotine ou qui ont carrément arrêté de vaper sans retourner pour autant au tabac.

En 2019, Santé Publique France publiait une étude affirmant que 700 000 fumeurs avaient arrêté le tabac à l’aide de la cigarette électronique depuis l’apparition de celle-ci en France, en gros 100 000 par an (lire cet article)

Toujours en 2019, une étude anglaise portant sur 886 fumeurs et sur 12 mois montrait que la vape serait deux fois plus efficace pour arrêter de fumer que les substituts classiques vendus par les laboratoires pharmaceutiques (lire ce sujet)

En 2020, une étude réalisée par le Dr Farsalinos à partir de données de l’eurobaromètre (des sondages à grande échelle lancés par les institutions européennes) montrent la même chose. Mieux même, cette étude montre que beaucoup de fumeurs passés à la vape ont même fini par se passer de la vape. (à découvrir ici).

D’autres études scientifiques menées avant 2019 montraient la même chose mais elles portaient souvent sur un nombre restreint de fumeurs (allez, juste parce que c'est vous, je vous en propose une à découvrir sur ce sujet).

Lorsqu’on y réfléchit 5 minutes, affirmer que la vape puisse être une méthode efficace est une simple question de bon sens. En passant à la vape, un fumeur conserve une gestuelle à peu près identique, une vapeur qui ressemble à la fumée, ses rites et ses habitudes (la cigarette après un repas, devant un bon film, en attendant, après l’amour, etc.) et conserve aussi son apport de nicotine. C’est donc une solution permettant d’effectuer une transition la plus douce possible et avec le moins de manques possible, voire aucun manque dans certains cas, puisque la vape simule le fait de fumer au plus près, tout en entretenant certaines différences notables.

Qui plus est la vape présente souvent un caractère ludique et plaisant : on choisit un matériel qui plaît, un liquide ou des liquides que l’on apprécie.
Alors, si on vous dit qu’on ne sait pas si la vape est efficace pour arrêter de fumer, qu’on n’a pas assez de données, pas assez d’études, pas assez de recul, sachez-le : on vous ment et on vous prend pour des abrutis.

Car, que des millions de fumeurs aient pu arrêter grâce à la vape est juste un fait, une réalité qu’il est impossible de contester. Qui plus est, comme nous l’avons vu, ce fait est de plus en plus conforté par des études scientifiques qui documentent aujourd’hui le phénomène.

Par contre, nous avons effectivement besoin d’études complémentaires pour analyser et calculer plus précisément le niveau d’efficacité de la vape.

Disons-le aussi clairement : la vape n’est pas non plus une méthode miracle ! Certains échouent parce qu’ils n’ont pas pris une configuration matériel/liquide qui leur convenait, parce qu’ils trouvaient cela trop contraignant, parce qu’ils se sont retrouvés avec un matériel cassé ou HS, parce qu’ils n’ont pas été bien conseillés, parce qu’ils ont subi des effets secondaires pas forcément dramatiques mais pénibles à supporter au quotidien. Et puis, certains ont certainement échoué parce que la vape ne leur correspond tout simplement pas.
Que la vape soit efficace, certes, mais encore faut-il qu’elle soit adaptée à vos besoins et votre caractère et ensuite qu’on ne fasse pas n’importe quoi et que l’on achète pas n’importe quoi !

Maintenant, des questions restent en suspens et méritent qu'on s'y attarde un peu. Faut-il arrêter le tabac d'un coup ou baisser progressivement sa consommation de tabac ? Est-on condamné à rester vapoteur même si on souhaite arrêter à terme ? Le fait de vaper facilite-t-elle la rechute. Et la question la plus importante : la vape est-elle dangereuse, voire aussi dangereuse que le tabac ?

Allez, on va tâcher d'y répondre !   ;)


2. Les questions que l'on peut se poser sur le passage à la vape.

Faut-il arrêter le tabac dès qu’on passe à la vape ou peut-on s’accorder une période durant laquelle on alterne vape et tabac ? Quelle méthode est la plus efficace ?

Il est difficile de répondre à cette question car la réponse tient en grande partie à votre caractère et personnalité. Vous êtes le meilleur juge de vous-mêmes.

Certaines personnes ayant essayé la vape ont été surpris de voir son efficacité et de pouvoir se passer rapidement du tabac sans se mettre de réelle pression sur un arrêt total dès le départ. Ils se découvrent non fumeurs et vapoteurs avant même d'avoir réaliser complètement le changement intervenu dans leur vie.

D'autres auront besoin de rapidement se passer du tabac car ils savent que s'ils restent longtemps à fumer et à vapoter, ils risquent de trouver cette situation confortable. Cette façon de faire peut aussi être dictée par des raisons impérieuses liées à la santé. C'est en arrêtant le tabac que l'on pourra juger mois après mois des effets positifs sur la santé.
Si vous optez pour cette méthode, que vous passez totalement à la vape, il se peut que vous ressentiez des manques. Dans ces conditions, il n'est pas honteux de craquer pour une ou deux cigarettes à la condition sine qua none de revenir rapidement à la vape. Vous savez que le tabac est extrêmement addictif et qu'il ne faut que quelques cigarettes pour ne plus pouvoir s'en passer. Il faudra aussi se poser des questions sur ce craquage : votre matériel est-il adapté à vos besoins ? Votre taux de nicotine n'est-il pas trop bas ? En effet, si vous avez une configuration matériel/taux de nicotine adaptée à votre cas, les manques devraient être gérables voire presque absents !

D’autres choisissent la stratégie consistant à vapofumer pendant quelques mois en baissant progressivement le nombre de cigarettes fumées. Cette méthode fonctionne aussi mais elle exige de se fixer une date butoir d’arrêt, de rester vigilant et de baisser régulièrement sa consommation tabagique et de faire le dernier effort de sauter le pas et laisser le paquet au placard.

Par contre, si un de vos objectifs est l’amélioration de votre santé, alors il ne faudra pas que cette période de « vapofumage » s’éternise. En effet, si la diminution de la consommation de cigarette journalière est une excellente chose car cela vous rapproche de l’arrêt, il n’est qu’un impact limité sur le plan de la santé. De plus, il suffit que votre matériel soit en panne, que votre livraison de liquide n’arrive pas à temps ou que votre boutique soit fermée et c’est un retour total au tabagisme qui vous guette.

Si vous constatez donc que les mois et les années passent et que vous êtes toujours entre la vape et le tabac, si votre objectif est l’arrêt du tabac, il faudra alors prendre une décision. Le forum, les (bons) magasins spécialisés ou des médecins ou tabacologues favorables à la vape pourraient vous aider à trouver une solution qui peut passer par un changement de matériel, un taux de nicotine plus fort ou, avec l’aide d’un médecin, par une association de plusieurs méthodes d’arrêt (vape + patch, vape + méthode cognitive, etc.).

Dernière chose : certains vapoteurs décident de fumer quelques cigarettes de temps à autre, genre 4 ou 5 par an pour les grandes occasions, une par mois, une par semaine. Techniquement, ce sont des « vapofumeurs » ou plutôt des « fumovapoteurs ». :D Mais le risque sur la santé paraît assez faible si on a de très nombreuses journées SANS tabac et qu’on laisse notre corps le plus longtemps possible éloigné de ces tubes à cancer. Attention toutefois : pour certains, le seul fait de retoucher une cigarette pourrait se traduire par un retour immédiat au tabagisme forcené. Là encore, ce recours à la cigarette de temps à autre doit être utilisé avec prudence voire jamais pour certains d'entre nous.





Une fois que l’on a arrêté le tabac, est-on condamné à rester vapoteur, donc addict à la nicotine ou peut-on arrêter facilement la vape si on le souhaite ?

On manque encore de recul et nous n’avons aucun chiffre précis et fiable sur ce point. Par contre, nous commençons à avoir des témoignages d’anciens vapoteurs ayant arrêté. Vous trouverez un sujet sur le forum des témoignages de vapoteurs ayant arrêté la vape. L'étude du Dr Farsalinos de 2020 tend à montrer la même chose : beaucoup de vapoteurs finissent par arrêter la vape au fil du temps. C’est donc tout à fait possible. Il semblerait que certains y arrivent assez facilement alors que d’autres éprouvent plus de difficultés à se passer de nicotine. Attention toutefois :  on ne se débarrasse pas de l’addiction à la nicotine de jour au lendemain (de plus le manque se cumule et peut se manifester à retardement). Si vous souhaitez arrêter la vape, il convient donc d’y aller étape par étape, de prendre son temps. Si vous souhaitez baisser votre taux de nicotine à allure forcée, vous risquez d’échouer et, pire, de retourner au tabac. Si un arrêt de la vape est votre objectif, ne vous précipitez pas !


Le fait de continuer à vaper pendant des années ne facilite-t-il pas une rechute dans le tabagisme ?


Là encore, il est difficile d’être affirmatif. Les détracteurs de la vape l’affirment pourtant sans ambages, mais cela reste franchement discutable. On reste de toutes les manières d’anciens fumeurs et nous avons tous vu des proches ayant pourtant arrêté replonger dans le tabac des mois voire des années plus tard. La cigarette nous marque de façon indélébile. On l’a tant de fois porté à notre bouche, elle nous a accompagné tant de fois dans les moments joyeux ou bien les moments de peine et de stress. Aussi, je dirai que trouver une méthode qui nous plaît, qui nous permet de ne pas ressentir de manques contribue au contraire à ne pas replonger. A condition bien entendu d’avoir toujours un peu de liquides et du matériel en stock afin de ne pas se retrouver démuni(e) !


La vape est-elle aussi dangereuse pour la santé que le tabac, voire plus dangereuse ?


La question est essentielle, car, vous en conviendrez, il serait totalement crétin d’abandonner le tabac pour une solution de substitution aussi nocive ! On va donc la développer longuement dans le chapitre suivant. :D


Chapitre précédent :
Chapitre 1 : La vape c'est quoi?

Chapitre suivant :
Chapitre 3 : La vape est-elle vraiment dangereuse?


Révisions

Création : Franck et le staff.

Modifications :

- Loki : Mise en forme

À propos de l'auteur