Derniers sujets
24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 13:23

@djici a écrit:C'est pas plus simple de mélanger directement deux taux différents du même liquide aux proportions qu'on veut dans un flacon ? (Réponse : si.)

Objectivement, non. La réponse est non. En nombre de manipulations et en termes de finesse de réduction, le Dipron apporte plus qu'une dilution maison.

Effectivement, si tu parviens à baisser très facilement, tu as raison : il n'est pas utile pour toi. Mais c'est une erreur de croire que tout le monde peut baisser d'un coup de 12 à 6 de façon facile et naturelle. Ou ce sera au prix d'un phénomène d'autotitration.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par djici le Ven 11 Mar 2016 - 13:27

Il faudrait aussi prendre en compte que les taux de nicotine affichés sur les fioles ne sont pas toujours exacts. Je trouve en tout cas que cette obsession pour la baisse de nico et ce souci de grande précision sont maladives et pointent du doigt la nicotine comme ennemie. Chacun à son taux de confort, je crois, et on le trouve naturellement. Bon, et je me répète : comment nettoyer le bidule, pardon le dipron? (Ou alors c'est à usage unique?)

djici
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Nombre de messages : 3512
Age : 50
Localisation : lyon
eCig :
ça:

Têtes :

Kayfun mini V3 (X3)
Taifun GS2
mini Protank 2
Magister
Zéphyr
Origen genesis V2 mk2
Origen dripper V2 + V3
Origen little...


Pieds:

Tesla two (X2)
Tesla stealth

GP Paps no name (X2)
Stingray X (X2)
Cronus

Dovpo forever 20W
Spinner II


(Made in China only...)


Carburant:

El Toro
DIY...

Date d'inscription : 17/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Pascale le Ven 11 Mar 2016 - 13:28

@djici a écrit:Un gadget complètement inutile que certains jugeront indispensable pour se donner l'impression de maîtriser leur dépendance à la nicotine. J'imagine aussi quand il faudra nettoyer et sécher le machin, pardon le dipron... C'est pas plus simple de mélanger directement deux taux différents du même liquide aux proportions qu'on veut dans un flacon ? (Réponse : si.) Pour ma part ça s'est fait naturellement, ma baisse en nico, sans difficulté particulière, le 12 était trop fort j'ai pris du 6, end of the story...

Voilà Smile

Pascale
Grand contributeur
Grand contributeur

Féminin Nombre de messages : 1586
Age : 51
Localisation : montpellier sur mer
Date d'inscription : 01/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 13:32

@Bafien a écrit:
Le double réservoir permet une réduction plus fine, et plus constante. Il est impossible, à volumes égaux, d'avoir le même résultat avec deux réservoirs.
oui, mais la différence de courbe de dilution entre les deux principe est clairement insignifiante sur les 25 premier ml , proche de nul pour la suite si tu refais l’appoint du premier réservoir une fois vidé.  
avec trois réservoir la courbe est plus étalé mais pas réellement plus constante pour autant, sur les 15 derniers ml la courbe est si plate que son intérêt est discutable ...

d'autre part quel différentiel peut on visé pour être efficace sur une contenance aussi faible que 60ml ?
cela oblige a utilisé des liquides a des différence de dosage plutôt faible. ce qui rend l'intérêt/utilisabilité/efficacité de l'objet franchement mineur.
une capacité plus grande poserait sans doute un problème de conservation (c'est certain concernant mon liquide diy)

globalement djci résume pas mal la chose Laughing

Non, la différence de courbe est relativement importante. Et sa forme est beaucoup plus "asymptotique".


Pour la question du différentiel, je t'avoues que je ne comprend pas ta question, ni le raisonnement qu'il y a derrière.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par djici le Ven 11 Mar 2016 - 13:36

@ThibaudC a écrit:Mais c'est une erreur de croire que tout le monde peut baisser d'un coup de 12 à 6 de façon facile et naturelle. Ou ce sera au prix d'un phénomène d'autotitration.

Moi j'ai un temps mélangé du 12 et du 6, mais c'était plus pour ne pas gâcher le 12 (le halo, ça me coûtait cher à l'époque...) Je connais plein de vapoteurs qui ont commencé avec du 12 et sont vite passés au 6... Bref... Autotitration? Parfaitement. Car je n'ai pas baissé mon taux pour m'envoyer globalement moins de nicotine ni dans la perspective d'un sevrage total, mais pour la diluer plus et donc vaper plus et plus confortablement... (Parce que vaper c'est bon, ce n'est pas un médicament, c'est un agrément.)

djici
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Nombre de messages : 3512
Age : 50
Localisation : lyon
eCig :
ça:

Têtes :

Kayfun mini V3 (X3)
Taifun GS2
mini Protank 2
Magister
Zéphyr
Origen genesis V2 mk2
Origen dripper V2 + V3
Origen little...


Pieds:

Tesla two (X2)
Tesla stealth

GP Paps no name (X2)
Stingray X (X2)
Cronus

Dovpo forever 20W
Spinner II


(Made in China only...)


Carburant:

El Toro
DIY...

Date d'inscription : 17/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Bafien le Ven 11 Mar 2016 - 13:41

pour ma part je ne perçois pas la différence a un ou deux mg/ml de plus ou de moins dans mon liquide.
et si d'aventure il n'y en a pas assez je vais compensé en vapant d'avantage de liquide de toute façons ...
un différentiel d'ordre "homéopathique" reste une pure vus de l'esprit ...
faut bien être tabacologue pour pensé que quelque dixième de mg par ml font une quelconque différence,
les deux courbes que tu nous montre sont belle est bien les même et auront le même impacte physiologique dans tout les cas.

Bafien
Super contributeur
Super contributeur

Nombre de messages : 2215
eCig : un mod méca, un ato et un peu de mesh

Date d'inscription : 04/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Franck le Ven 11 Mar 2016 - 13:48

@ Bafien :

Allez je vais me faire l'avocat du "diable" Very Happy

Bien sûr qu'un utilisateur ne ressentira guère de différence entre du 12 ou du 11 mg/ml par exemple. Peut être s'il passe du 12 ou 11 par exemple, inconsciemment va-t-il vaper quelques taff de plus ou début histoire de compenser cette diminution d'apport en nicotine.
Justement le projet de Thibaut est que quelqu'un qui le souhaite puisse se passer de nicotine sans trop d'effort, de manière douce et linéaire en descendant doucement le dosage nicotinique sans que cela ne l'affecte ou très peu.

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19124
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Bafien le Ven 11 Mar 2016 - 13:59

certes Franck, mais la différence de linéarité qu'il nous montre est négligeable entre ces deux courbes.
je reviens aussi sur la contenance du truc 60ml, c'est en gros une conso hebdomadaire pour beaucoup d'entre nous.
de combien raisonnablement espérons nous baissé le taux par semaine ?
si on veux le baissé d'un point le mélangeur n'a que peut d’intérêt et "l'effort" demander au vapoteur reste le même, le truc n'a pas plus d’intérêt si l'on veux baisser de façon plus drastique.

Bafien
Super contributeur
Super contributeur

Nombre de messages : 2215
eCig : un mod méca, un ato et un peu de mesh

Date d'inscription : 04/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 14:08

Moi je ne la trouve pas négligeable. Aux plus creux de la courbe, il y a un écart de concentration de presque 3mg/ml vapoté. Je trouve que le redressement à donc un intérêt. D'autant que cette linéarité offre un % de réduction plus constant.

Après, il est fort possible que pour quelqu'un qui ne soit pas gêné par les réductions trop brusque, comme djici peut l'être, ça ne représente pas un réel intêret (encore qu'il témoigne lui même d'un phénomène d'autotitration). Mais tout le monde n'est pas djici, et je connais des vapoteurs qui sont sensibles à un écart trop brusque des concentrations de nicotine inhalée.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par djici le Ven 11 Mar 2016 - 14:23

Ce phénomène d'autotitration est le même que quand on passe d'une cigarette forte à une cigarette plus légère. On tire comme un malade au début pour avoir sa dose parce qu'on ne sent rien et donc on fume plus, puis on finit par se calmer car ça devient la nouvelle norme. Nos passés de fumeurs nous donnent quand même une certaine expérience de notre rapport à la nicotine. La différence, c'est que l'autotitration, avec la cigarette, est néfaste car on peut être amené à fumer deux fois plus, alors que pour la vape on ne nous a pas encore prouvé la grande nocivité de cette nouvelle habitude. Moi, en gros je suis passé de 3 voire 4 ml de eliquide à 12 mg/ml à un peu plus de 5ml entre 4,5 et 6 mg/ml de nico. J'ai donc un rapport plus doux à la nicotine. Encore une fois, pas pour des raisons sanitaires, mais simplement de confort.

djici
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Nombre de messages : 3512
Age : 50
Localisation : lyon
eCig :
ça:

Têtes :

Kayfun mini V3 (X3)
Taifun GS2
mini Protank 2
Magister
Zéphyr
Origen genesis V2 mk2
Origen dripper V2 + V3
Origen little...


Pieds:

Tesla two (X2)
Tesla stealth

GP Paps no name (X2)
Stingray X (X2)
Cronus

Dovpo forever 20W
Spinner II


(Made in China only...)


Carburant:

El Toro
DIY...

Date d'inscription : 17/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Bafien le Ven 11 Mar 2016 - 14:30

je connais des vapoteurs qui sont sensibles à un écart trop brusque des concentrations de nicotine inhalée.
j’entends bien.
mais si l'on veux baisser le taux de façons douce et linéaire, comme représenté sur ta courbe, cela sous entend l'utilisation de liquides a cinq titrages différent (ce qui relativise grandement l’intérêt de ce mélangeur dans l'usage quotidien)

Bafien
Super contributeur
Super contributeur

Nombre de messages : 2215
eCig : un mod méca, un ato et un peu de mesh

Date d'inscription : 04/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Allday le Ven 11 Mar 2016 - 14:40

Bonjour Thibaud
tu m'as ecrit sur Fb mais j'ai pas eu trop le temps de te répondre , alors du coup pourquoi pas répondre ici Smile
Sur le projet en lui même je suis assez septique comme beaucoup ici .
je voulais surtout te repondre au niveau de la 3D .
il existe effectivement du PLA et du PET alimentaire mais d'apres ce que j'ai vu sur les fofos 3d , voici ce qu'il y a en autre comme réponse (reponse venant d'un vendeur de filament) :
"Existe-t-il réellement des PLA "alimentaires"??

Oui mais il faut prendre des PLA naturels, sans pigments.

Cependant attention, comme le résultat n'est pas lisse, à cause des couches successives, les bactéries s'accumulent dans les interstices. Or le PLA est sensible à l'eau et l'eau chaude accentue le phénomène, par conséquent, ce n'est pas facile à laver et désinfecter.

Pour les pros, attention car en Europe vous ne pouvez pas vendre un objet imprimé en 3D en le prétendant "alimentaire" si vous ne l'avez pas lui même fait certifié. Même si vous utilisez un fil certifié "alimentaire".


Sinon il existe aussi du revetement alimentaire, une sorte de résine : resolcoat 41070AL
car j'ai quand meme un doute sur le nettoyage du PLA/PET , les eliquides sont quand meme bien "gras" et une impression 3D n'est pas lisse .

Si malgrés tout ca tu veux continuer ton projet ,tu peux trouver facilement des gens pour imprimer le Dipron pour pas trop cher.


Allday
Distributeur
Distributeur

Masculin Nombre de messages : 621
Age : 51
Date d'inscription : 03/11/2013

http://www.allday.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 14:46

Bafien, je ne comprends pas ce que tu veux dire.

L'utilisateur utilisera son titrage de départ, et celui du palier en dessous. Et ceux, jusqu'à son atteinte. Il ne jongle pas avec 5 titrages différents.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 14:57

Bonjour Allday, merci pour ton retour.

Comme je le disais, je pense qu'il sera difficile de trouver des gens pour l'imprimer afin de le proposer au prix où je souhaite le proposer. Pour exemple, sur les 28.000 imprimeurs 3Dhub, aucun ne peut concevoir un Dipron à ce tarif (sauf parfois à l'étranger, mais avec des contraintes de matériaux et de ports qui finalement l'empêche).
De plus, il représente des contraintes techniques qui sont difficile à gérer pour une imprimante 3D.

Enfin, à cause de ce coût, il m'est difficile financièrement d'approfondir des prototypes pour d'autres versions en les sous-traitant.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Bafien le Ven 11 Mar 2016 - 15:46

@ThibaudC a écrit:Bafien, je ne comprends pas ce que tu veux dire.

L'utilisateur utilisera son titrage de départ, et celui du palier en dessous. Et ceux, jusqu'à son atteinte. Il ne jongle pas avec 5 titrages différents.

ben sur ton graphique par exemple tu nous montre une consommation de 360ml pour passé de 18mg/ml a 0mg/ml
a raison de 60ml de contenance de l'objet cela représente 6 remplissages pour les 360ml du programme, donc 5 paliers pour resté "linéaire"
note aussi que la quantité ponctionné a chaque fois (5ml pour mes atos par exemple) influe aussi beaucoup sur la linéarité de la dite courbe ...

Bafien
Super contributeur
Super contributeur

Nombre de messages : 2215
eCig : un mod méca, un ato et un peu de mesh

Date d'inscription : 04/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Leio le Ven 11 Mar 2016 - 18:26

ah bin oui c'ets vrai ça bafien le truc ne fonctionne qu'en dripper si on rempli un ato tank à coup de 5ml tout tombe à l'eau.

Et je le redis mais rein qu'en s'en tenant au liquide du commerce il y a un palier à 9mg/ml et donc sans allez jusqu'à de la règle de 3 compliqué juste en faisant du moitié moitié avec du 18, 12, 9 , 6 et du no  bin on peut faire :
18 / 15 / 12 / 10,5 / 9 / 7,5 / 6 / 3 et No (moi perso dans ma descente le seul échec fut de tenter 9->6 et donc j'ai fait 9/8/7/6 avec en gros 15 jours par pallier)

Et on trouve aussi de plus en plus souvent du 3 ce qui permet encore une marche à 1,5mg/ml et comme dit plus haut par chépluki 1mg/ml c'est la marge de précision des eliquides en DIY comme en pro et selon moi en deça  moi on ne sent pas de différence sauf quand on passe sous les 3mg/ml).
Je vais ausi mettre un :+1: à tout ce que j-Luc t'as dit sur les matériaux pour imprimante 3D...

Mais bon si t'as vraiment besoin d'une imprimante 3D.

_________________
La vape en une leçon : Zen pas de stress (eqium)

...

Leio
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 24658
Age : 101
Localisation : 38-Grenoble (ou presque)
eCig : Fraise DIY sur AGA-S et A2T modifié en dripper

Vous voulez en savoir +:


Batteries :
egoT 650mAh, et egoT XL 1000mAh, spinner 1100mAh
Hatch et mini Hatch (:love: la version mini = j'en ai deux! )
Indulgence V1
Gripper
V8 de chez Ovale (plastique de merde=boitier pété)
Chinemesis
Vamo V5
ePipe "maison" 3V LiFePo4
(kit VV 5V NiMH à monter)
Mini-Provari

Atos :
510 normal & LR (dry et bourre métal),
AtoT normal et LR (après ça fini la bourre),
A2T=Atos réparables de chez Bulli,
AGA-S (mes préférés),
AGT
Fogger

Autres systèmes testés :
510 avec bourre, cartos en tout genre (beurk la bourre)
CE2 (un peu trop chaud), G4 (poubelle), stardustS, A580 appoloe, le grand bidule avec un bouchon style stylo Very Happy...
et merci à Eqium pour m'avoir fait goûter à l'alpha+RES

Liquide DIY :
(=fabrication maison)
100%PG : Cuban Suprem, Fraise, Revolution, ObaOba, Virginia, Kent, Mojito/pomme
Edit 11/2014 : enfin un menthe qui me va le "mix mint" de chez Inawera


Date d'inscription : 23/05/2011

http://leiovape.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 18:44

@Leio a écrit:ah bin oui c'ets vrai ça bafien le truc ne fonctionne qu'en dripper si on rempli un ato tank à coup de 5ml tout tombe à l'eau.

Non, du tout. Le principe de dilution progressive est toujours là, pour une réduction de quelques pour mille, à quelques %, par ato. Ce qui est très loin d'un passage de 18mg à 15mg (qui doit représenter, si je ne m'abuse, 20% de baisse)

Concernant les materiaux 3D, effectivement, le PLA est sensible à l'eau... Mais le Dipron n'est pas en PLA Very Happy

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par leanouk le Ven 11 Mar 2016 - 19:08

Franchement, je ne vois pas mais alors pas du tout l'intérêt de ce gadget!
c'est quand même pas compliqué de faire du 15mg/ml avec du 18+12 par exemple! le mois prochain je vais passer de 12mg/ml à 9mg/ml = 1 base en 12+ 1 base en 6, et je me complique pas la vie, et si ça ne me va pas bin, je reprendrai du 12mg/ml, et personne ne m'oblige à baisser mon taux, à quoi ça sert de vouloir baisser son taux de nicotine en passant par un truc extraterrestre

leanouk
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : blasée
Nombre de messages : 7658
Age : 63
Localisation : environs de Grenoble,
Date d'inscription : 27/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Franck le Ven 11 Mar 2016 - 20:04

@ leanouk :

et personne ne m'oblige à baisser mon taux, à quoi ça sert de vouloir baisser son taux de nicotine en passant par un truc extraterrestre

Sans vouloir préjuger de l'efficacité du Dipron que je ne connais pas ni de la simplicité de son utilisation, juste un point leanouk : personne ne t'oblige à rien. Wink

Cependant certains vapoteurs sont dans un objectif de baisse du taux de nicotine pour arriver soit à vaper en zéro soit à arrêter la vape. Ils se donnent cet objectif. Certains, notamment les débutants, ne savent pas trop comment s'y prendre, quand baisser. D'autres ont du mal et sont quelquefois en échec par rapport à cet objectif. Il semblerait d'après les retours sur le forum, y compris ma propre expérience, qu'au dessous d'un certain taux de nicotine, c'est compliqué. Disons que la nicotine peut venir à manquer. Le passage au zéro est aussi compliqué. Vaper un liquide en zéro ou en 18 mg/ml, ce n'est pas du tout la même chose !

Peut-être que l'appareil de Thibaut pourrait aider certains de ces vapoteurs désireux de baisser de manière progressive et qui se donnent cet objectif.

Soyons honnête, perso, je ne suis pas plus concerné que toi. Je suis en 12 mg/ml lorsque je suis sur une résistance de 1,5 ohm ou plus, je suis en 6 mg/ml avec des résistances à 0,5 ohm ou un peu en dessous. Perso, cela me convient très bien  Very Happy cela fait quelques années que je vape des liquides nicotinés et je vais plutôt bien. Je me suis fixé aucun objectif en matière de nicotine. Certes, je reste dépendant à elle mais bon, je le vis bien. Very Happy

@ Thibaut :

As-tu songé à faire une vidéo du fonctionnement de ton dipron ? Cela serait peut-être plus facile à comprendre le fonctionnement en vidéo que par écrit, non ? Wink

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19124
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 20:28

Oui, la vidéo est une bonne idée, car sinon je sens que je fais finir par renommer le Dipron en "schmilblick"

Je voulais faire une vidéo pour la présentation du projet, mais je n'avais pas le matériel adéquat.

La Tribune du Vapoteur a écrit un article sur le Dipron. L'auteur de l'article y présente le fonctionnement, je pense de façon plus claire que moi. Peut être pourrais je partager le lien de l'article ici?

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par Franck le Ven 11 Mar 2016 - 20:39

@ Thibaut :

Oui tu peux mettre un lien.Very Happy

Quant à la vidéo, je pense que cela pourrait être un plus car je ne suis pas sûr que tout le monde ait compris l'histoire des réservoirs A B et C. perplexe Moi même, même si je ne me suis pas penché dessus de manière poussée, je trouve cela limite flou

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19124
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par bibidochon le Ven 11 Mar 2016 - 21:06

Je n'ai pas voulu intervenir (je ne l'ai que suggéré) sur le fait que les matières actuelles ne sont pas alimentaires malgré leurs appellations, sauf pour de l'usage unique, Allday en ayant apporté la preuve, à chacun de s'en faire une idée.

La vape n'a pas besoin en ce moment de "gadgets", si utiles soient-ils, qui pourraient apporter de l'eau au moulin des détracteurs.

Surfer sur le diabolisation de la nicotine, de la part d'un tabacologue, je trouves ça plutôt léger.

Cet avis n'engage que moi, c'est une vision purement personnelle d'un vrai avocat du diable (en plus je mange des enfants What a Face ), désolé.

bibidochon
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Trop vieux, trop petit, trop loin, trop grognon, trop chauve...et surtout obsolète
Nombre de messages : 15868
Age : 100
Localisation : Hagard du Nord
eCig : Une batterie, des bouts de fils, un connecteur et un peu de bois d'arbre Smile
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 21:19

Voilà le lien : ICI

Alex y explique, à sa façon, comment utiliser le Dipron.


Dernière édition par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 21:23, édité 2 fois

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par leanouk le Ven 11 Mar 2016 - 21:21

le lien n'est pas bon Thibaut, le premier non plus d'ailleurs

leanouk
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : blasée
Nombre de messages : 7658
Age : 63
Localisation : environs de Grenoble,
Date d'inscription : 27/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 21:23

Rhaaa les URL et moi, ça fait vraiment deux. Corrigé Wink

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet DIPRON : une aide à l'arrêt?

Message par ThibaudC le Ven 11 Mar 2016 - 21:32

@bibidochon a écrit:Je n'ai pas voulu intervenir (je ne l'ai que suggéré) sur le fait que les matières actuelles ne sont pas alimentaires malgré leurs appellations, sauf pour de l'usage unique,  Allday en ayant apporté la preuve, à chacun de s'en faire une idée.

La vape n'a pas besoin en ce moment de "gadgets", si utiles soient-ils, qui pourraient apporter de l'eau au moulin des détracteurs.

Surfer sur le diabolisation de la nicotine, de la part d'un tabacologue, je trouves ça plutôt léger.

Cet avis n'engage que moi, c'est une vision purement personnelle d'un vrai avocat du diable (en plus je mange des enfants  What a Face ), désolé.


Oui enfin bon. Me reprocher d'utiliser le même matériau que celui qui compose les flacons de e-liquide, en me disant que ce n'est pas fait pour les e-liquide, je trouve ça un peu fort.

Et ce n'est pas en répétant systématiquement qu'aider quelqu'un à se sevrer parce qu'il veut se sevrer, c'est diaboliser la nicotine et faire du tord à tout le monde... Que ça diabolise la nicotine et que ça fait du tord à tout le monde. N'en déplaise à certains qui vivent du business de la vape, moi, je vois chaque jours des gens qui échouent avec l'e-cig, et qui retournent au tabac. Et de ce tabac, ils en meurent. Alors non, ma démarche n'a rien de légère.

ThibaudC
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum