Derniers sujets
» Elefteria !
Aujourd'hui à 15:10 par roro

» c'est peut etre la St Nicolas...
Aujourd'hui à 14:42 par Garkham

» LA VITRINE DES MODS
Aujourd'hui à 14:05 par Garkham

» faites-vous des provisions de liquides ?
Aujourd'hui à 14:02 par Elixir

» Problème avec Résistances Cell Vaporesso
Aujourd'hui à 13:20 par GlowedSky

» Savez-vous où je peux flooder pour atteindre 4000 messages ?
Aujourd'hui à 12:42 par Izibelle

» base fortement concentré en nicotine
Aujourd'hui à 10:29 par bibidochon

» un Vapeur de retour
Aujourd'hui à 5:05 par Brigitte

» info remise de 50 %
Aujourd'hui à 0:52 par Bafien

» Et vous, combien consommez vous de ml de e-liquide par jour ?
Hier à 22:49 par marc

» aromes tabac
Hier à 18:47 par ibilk

» 4 decembre 2016 2 ans de vape
Hier à 17:45 par sanatorium

» Présentation de Fab13
Hier à 14:54 par Fab13

» Un sondage portant directement sur l'intéret du forum
Hier à 11:54 par panda76

» iJoy tornado nano
Hier à 9:42 par pat006

» Décès de Gotlib ce dimanche.
Hier à 8:20 par Walter White

» (TALC) Vous écoutez quoi ???... comme truc ???
Dim 4 Déc 2016 - 23:49 par Pashmina

» Qu'attendez-vous du moi(s) sans tabac ?
Dim 4 Déc 2016 - 20:15 par Den'ice

» Réussir ses Clapton simplement
Dim 4 Déc 2016 - 19:25 par orckda

» Wismec Theorem
Dim 4 Déc 2016 - 17:03 par Franck

24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Franck le Dim 30 Nov 2014 - 12:42

Ce sera incontestablement pour les vapoteurs un cas d’école. Ainsi qu’un formidable exemple de désinformation de notre société qui est pourtant saturée d’informations. Un « jeudi noir » pour le journalisme.

Une honte tout simplement.

Revenons aux faits.

1- Une étude découverte un mois après sa publication

Le 28 octobre dernier, une équipe de scientifiques japonais, dirigée par Naoki Kunugita, publie les résultats d’une étude sur la vape. L’équipe de chercheurs japonais a testé 13 modèles de cigarettes électroniques vendues au Japon et analysé les vapeurs dégagées par ces modèles. Les résultats de cette étude sont disponibles ici (attention, c’est en anglais).

Le jeudi 27 novembre, soit 30 jours plus tard, une dépêche AFP attire l’attention des journalistes. Cette dépêche, que je n’ai pas retrouvée, annonce que les vapeurs analysées contiennent des substances cancérigènes. Pire même :  certaines de ces substances, comme le formaldéhyde, seraient même 10 fois plus présentes dans la vapeur que dans la fumée de cigarette.

Les journalistes tenaient là un joli scoop. Ils y allèrent de bon cœur pendant 48 heures. Ce fut un festival. Et le pire fut les titres :
- "Certaines substances 10 fois plus dangereuses  que le tabac" (ici);
- "La cigarette électronique plus dangereuse que le tabac" (ici);
- "La cigarette électronique : plus ou moins cancérigène que la vraie ?" (ici);
- "La cigarette électronique serait plus cancérigène que le tabac" (ici);

J’arrête ici. Un moteur de recherche identifie plus de 90 sources publiées en 48 heures sur ce même sujet, et souvent avec les mêmes expressions alarmistes et anxiogènes.  La vape serait cancérigène et, pour certains journalistes, plus cancérigènes que le tabac.


2- La valse des chiffres et autres comparaisons hasardeuses

Que dit réellement cette étude japonaise ?

Déjà, précisons une chose : si l’équipe japonaise a testé 13 marques de vaporisateurs et aussi des liquides, on ne sait pas quels modèles ont été utilisés. Tous les modèles sont identifiés avec des lettres bien mystérieuses (de A à M). Alors quels modèles ont été testés ? Ces modèles sont-ils des marques ou non ? Sont-ils des modèles anciens ou non ? Sont-ils des modèles utilisés en Europe ? Impossible à dire.

Comme le dit le professeur Dautzenberg :

« Seulement certaines de ces marques sont pointées du doigt. Mais comme on ne sait pas lesquelles, ce n'est pas très informatif... » (cf.ici)

Les japonais ont décelé du formaldéhyde, de l’acétaldéhyde, de l’acroléine, du méthylglyoxal en utilisant 9 modèles. 13 moins 9 faisant 4, pour les 4 autres modèles, aucune trace de ces substances n’a été retrouvée.

Aussi, premier constat que l’on peut tirer de cette expérience : contrairement ce qu’annoncent les journalistes, il serait donc tout à fait possible de vaper sans danger !

Les dosages de formaldéhyde ont retenu l’attention des japonais, puis de l’AFP, puis des journalistes. Examinons les plus en détail.

La valeur le plus élevée mise en évidence dans cette étude est de 34 microgramme (cf. le lien vers l’étude donné plus haut).

Les japonais affirmeraient dans une interview à l’AFP que cette valeur est 10 fois plus élevée que la valeur délivrée dans la fumée de tabac. Mais ils indiquent bien que cette valeur n’a été trouvée que sur un modèle sur les 13 testées. En moyenne, dans leurs études, la dose de formaldéhyde serait, selon leurs affirmations, 6 fois moindre que celle présente dans la fumée de cigarettes. Et, comme je l’ai indiqué, pour 4 modèles, ce substances cancérigènes sont totalement indétectables !

Revenons à cette valeur de 34 microgramme trouvée sur un modèle et qui serait une valeur 10 fois plus forte que celle de la fumée d'une cigarette classique. Cette comparaison est constestée par certains experts, comme le Pr Farsalinos qui explique que des chercheurs canadiens auraient trouvé 200 microgramme de formaldéhyde dans la fumée de cigarette (cf. ici).

Donc, si l’on prend comme base cette étude canadienne, même la dose la plus élevée de formaldéhyde trouvée par les japonais dans la vapeur est en réalité de 6 fois à 50 fois inférieure à celle que l’on peut trouver dans la fumée de cigarette.


3- Qu’est-ce que le Formaldéhyde ?

Mais quelle est donc cette substance au nom barbare et très inquiétant ?

Il s’agit d’un gaz que l’on retrouve dans les feux de forêt, dans les rejets des automobiles et aussi dans la fumée de tabac.  Lorsqu’il est dissous dans l’eau, il est connu sous l’appellation plus connue de formol (cf. ici). Il semblerait qu’il soit aussi produit en quantité infime par les organismes vivants, dont l’organisme humain. Comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nous produisons du formaldéhyde sans le savoir. Very Happy  Attention cependant, cette substance a été classée cancérogène certain.

C’est donc la dose qui pourrait provoquer des cancers. A ce propos, signalons que cette substance est très présente dans nos maisons. Il semblerait qu’en France, 50% des habitations présentent des concentrations supérieures à 20 microgramme par mètre cube.


4- Des conditions d’expérimentation douteuses

Voici comment les chercheurs japonais ont précédé :  des taffes d’un volume de 55 ml, des taffes de 2 secondes, 30 secondes d’intervalle entre les taffes et des séquences de 10 taffes. Rien de secret, ces données sont indiquées dans leur publication. En anglais dans le texte, cela donne : "55 mL puff volume, 2-s puff duration, 30-s puff interval, and 10 puffs" (cf.ici)


Ces chercheurs japonais parlent de "méthode canadienne intense". Peut-être même un peu trop intense selon le Pr Dautzenberg :

« Ils ont fumé ça comme du tabac. Avec les normes canadiennes de fumage de cigarettes. Des volumes de 55 ml. Les conditions d'expérimentation ne sont pas bonnes...» (cf. ici).

Ensuite, ces chercheurs expliquent qu’une des causes de la presence du formaldehyde serait une surchauffe du fil résistif present dans l’atomiseur. Très bien. Mais pourquoi diable le fil résistif aurait-il surchauffé ? Quelle température a atteint l’atomiseur ?
Probablement une température très haute. En effet, les chercheurs ont aussi trouvé de l’acroléine en utilisant certains modèles. D’après mes recherches, l’acroléine se formerait à partir d’une température de 200 degrés celsius. Or, d’après les tests effectués jusqu’à maintenant, les atomiseurs n’atteindraient pas cette température et on admet généralement qu’ils atteignent péniblement les 100 degrés celsius. Cela pose donc le problème des conditions de ces tests japonais. Quels matériels ont-ils utilisés et dans quelles conditions pour atteindre des températures que les atomiseurs ne sont pas censés atteindre dans des conditions normales d’utilisation ?

Comment se fait-il que les valeurs trouvées soient quelquefois différentes avec un même modèle ?

M. Kunugita l’indique lui-même :
"les taux varient grandement d’une marque à l’autre et même pour une marque d’un échantillon à l’autre"
(cf. ici)


5- Conclusion

Comme on a pu le constater, il y a énormément de choses à dire sur cette étude. Les chiffres énoncés, ainsi que les comparaisons avec la fumée de cigarettes que les médias ont repris sans analyse, sont à prendre avec énormément de recul.  Les conditions de réalisation de l’étude semblent aussi ne pas correspondre à une utilisation normale.

Et même dans ces conditions extrêmes, pour bon nombre de modèles testés, voire tous les modèles selon le Pr Farsalinos, les substances cancérigènes sont d’une quantité bien moindres que celles trouvées dans la fumée d’une cigarette, voire même totalement non décelées avec certains modèles !

Finalement, si cette étude n'apportait vraiment rien, comme le pense le Dr Presles ?

"RAS, donc, surtout quand on se rappelle que dans la vapeur de la e-cigarette, on ne retrouve ni hydrocarbures polycycliques, ni monoxyde de carbone, ni particule fine, les trois grands poisons du tabac. Rappelons enfin que le formaldéhyde n’est autre que le méthanal ou aldéhyde du méthane, le gaz naturel produit par tous les êtres vivants. Chez les plantes, le méthanal, très volatile, sert à transporter les arômes (thym, romarin, etc.)." (cf. ici

Aussi, à l’instar du site Doctossimo, on peut s’interroger :  et si l’alerte japonaise n’était qu’un pétard mouillé ? (cf. ici)

Pour aller plus loin, un article du site médical ici


Dernière édition par Franck le Mar 25 Aoû 2015 - 20:28, édité 4 fois

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19117
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Marakhal le Dim 30 Nov 2014 - 12:50

Certaines mauvaises langues suggèrent que le Pr Kunugita a besoin de la mane issue de sa cellule de recherche sur le tabac partenaire de l'OMS pour nourrir ses enfants…

Faut bien vivre. fumeur

_________________

« Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !  » — Montaigne //—>

Marakhal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2151
Age : 44
Localisation : Coulommiers (77)
eCig : Vaporshark rDNA 40 + Subtank Mini | Pipeline Pro 18500 / Squape R[eloaded]
Et plein d'autres [drippers, genesis, clearos…]
Date d'inscription : 12/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Fass le Dim 30 Nov 2014 - 13:33

55ml c'est probablement le volume d'aire aspirer par la machine. Ce qui est du coup réaliste. Parcque 55ml de liquide même un Philippins là jamais fait.

Fass
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Nombre de messages : 2104
Age : 30
Localisation : Genève
eCig :
Spoiler:

Mods :
Nina
Box DNA30 de Bob
Woodbox de Rico!
et 3 boxélectro chinoise

Reconstructible:
Darang
Soldado V2


Clearomiseur:
Atlantis
Subtank
cubis

Date d'inscription : 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Mc Bilou le Dim 30 Nov 2014 - 13:54

:+1: Fass, j'avais relevé la même erreur.

Mc Bilou
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Le vieil anar du bistrot du coin...
Nombre de messages : 5715
Age : 58
Localisation : Chez moi...
eCig : Des trucs chinois...
Date d'inscription : 18/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Franck le Dim 30 Nov 2014 - 14:32

OK, Fass et McBilou. Bien vu ! Very Happy le paragraphe en question vient d'être retravaillé Very Happy

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19117
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Karma Djik Mé Dordjé le Dim 30 Nov 2014 - 17:44

http://www.lematin.ch/suisse/Vapoter-est-moins-risqu-que-fumer/story/31224090

Pour une fois un article objectif.

Karma Djik Mé Dordjé
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 655
Age : 58
Localisation : La ou il y a encore de l' Espoir et du Rêve
eCig : Ego Upgrade,pipe 601 C , pipe 601 E, pipe Vapeonly, Vision spinner 1300 ( dommage que les écritures s' efface si rapidement), 1600, Igo L , Itaste SVD, Vamo V5, Vamo v6, Stingray ss
et pour finir le DIY

Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Mc Bilou le Mar 2 Déc 2014 - 14:30

Quelques minutes dans l'émission "La tête au carré" aujourd'hui sur France Inter,
pour recadrer un peu les choses.  pale
C'est mieux que rien, mais les interventions des deux
médecins interrogés démontrent une fois de plus, l’ignorance crasse, des
professions de santé sur le fonctionnement de nos VP.  Rolling Eyes

Edit ICI : http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-ethnographie-de-la-boxe-quand-un-sociologue-enfile-les-gants
C'est au début...

Mc Bilou
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Le vieil anar du bistrot du coin...
Nombre de messages : 5715
Age : 58
Localisation : Chez moi...
eCig : Des trucs chinois...
Date d'inscription : 18/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Karma Djik Mé Dordjé le Mar 2 Déc 2014 - 14:36

Mc Bilou t' es encore plus beau comme ça même en rouge



mdr mdr

Karma Djik Mé Dordjé
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 655
Age : 58
Localisation : La ou il y a encore de l' Espoir et du Rêve
eCig : Ego Upgrade,pipe 601 C , pipe 601 E, pipe Vapeonly, Vision spinner 1300 ( dommage que les écritures s' efface si rapidement), 1600, Igo L , Itaste SVD, Vamo V5, Vamo v6, Stingray ss
et pour finir le DIY

Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cigarette électronique et risques cancérigènes : un point de situation sur l'étude japonaise

Message par Mc Bilou le Mar 2 Déc 2014 - 14:53

Embarassed Embarassed Embarassed What a Face clown

Mc Bilou
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Le vieil anar du bistrot du coin...
Nombre de messages : 5715
Age : 58
Localisation : Chez moi...
eCig : Des trucs chinois...
Date d'inscription : 18/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum