Derniers sujets
24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Le questionnement

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 19:01

Et en plus vous me forcez à poster. Vous n'avez pas honte ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Gimmeshelter le Mer 9 Juil 2014 - 19:17

Je suis nouveau sur ce forum et je ne connais personne, mais, p'tain Cignale, il t'est arrivé quoi pour en arriver là ??
Bon, je pense que je n'aurais pas de réponse, parce que ce genre de chose, c'est plutôt perso, je pose la question pour la forme... Mais ne te laisse pas aller, garçon, à priori, tout le monde t'aime ici, je sais que quand la mentale en prend un coup, c'est dur, je connais ça. (au fait, Bebert a l'air d'aller bien, lui... Very Happy )

Quant au fait de se sentir exclu, ça m'arrive assez souvent, sur un fofo, j'avais posté une forme de sondage, genre questionnaire, et bien...pas une réponse !
Pas grave, la vraie vie est ailleurs, les forums, c'est bien, surtout ceux sur la vape, mais il ne faut pas en attendre trop, c'est comme les réseaux sociaux, je dis toujours, sors, bouge ton c*l, les gens sont dans la rue aussi.
En tout cas, j'aime bien votre forum, il est intime (si, si !), il n'y a pas (trop) de clans anti ou pro clones, etc...
on peut parler de tout, c'est vrai, ça fait penser à une famille.
Bon, j'aime bien le grand aussi, il est plus technique, les posts font 2000 pages  Razz , c'est autre chose...
ne changez rien à celui-ci (sinon, je supprime mon compte  lol3 )

Gimmeshelter
Mini contributeur
Mini contributeur

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 58
eCig : Il n'y a pas assez de place pour tout mettre...
Date d'inscription : 28/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 19:21

C'est ton psy qui t'a suggéré ce comportement Cignale ? La fuite ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 19:27

@Gimmeshelter a écrit:Je suis nouveau sur ce forum et je ne connais personne, mais, p'tain Cignale, il t'est arrivé quoi pour en arriver là ??

Des décès qui m'ont profondément marqués et une bonne partie de ma vie dans des pays en guerre (je suis même né dans un pays en guerre). Donc tout ça remonte à la surface, par vagues, alors qu'avant je m'étais blindé (tu vois, par exemple, à 9 ans j'ai vu ma première tête décapitée... clope au bec). Et en ce moment je suis au creux de l'une de ces vagues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 19:35

FrelonVert a écrit:C'est ton psy qui t'a suggéré ce comportement Cignale ? La fuite ?

Non, au contraire, il m'a plutôt conseillé les réseaux sociaux et les discussions dans les forums. Enfin, pas ceux qui parlent de l'actualité, pas jojo en ce moment il faut bien le dire. Il m'a même suggéré de monter ma boite pour me projeter dans un futur que je ne vois pas (plus, du moins).

Par contre, interdiction du tir sportif et de tout ce qui touche aux armes en général. La vape, il est pour à 100 %, et pas que pour des raisons de santé physique. Je dois aussi éviter tout conflit avec mon prochain et je dois essayer de dédramatiser des paroles que je prends pour blessantes alors qu'elles ne le sont pas.

Tu vois, dans le topic vente, Hévéa a cancellé - à raison - un de mes messages HS. Hé bien je l'ai très mal pris sur le moment. C'est con, n'est-ce pas, alors qu'il n'a fait que son boulot de modo, et à bon escient.

Je suis un cas, je te dis.  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Mer 9 Juil 2014 - 19:48

C'est bien ce que je pensais. Quoiqu'il arrive, la fuite n'est jamais la solution. Il faut que tu travailles la gestion des émotions qui influent trop fortement à la fois sur ton moral et sur ton comportement, que tu extériorises ce lourd passé qui te hante également. C'est un travail qui s'inscrit dans la durée mais ça va aller, soit confiant en l'avenir Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par GillesLL le Mer 9 Juil 2014 - 20:09

[quote="Cignale"]
FrelonVert a écrit:je dois essayer de dédramatiser des paroles que je prends pour blessantes alors qu'elles ne le sont pas. 
Ben, un cas comme ça, je l'ai tous les jours : ma fille  Very Happy Une taquinerie, une blague peut vite se transformer en cata. Je parle même pas des réflexions des autres.
Donc, tu vois, t'es pas tout seul.

Une idée me passe par la tête, elle ne t'es peut-être pas applicable mais je la donne quand même.
As-tu essayé l'hypnose? Une cousine à madame l'a fait pour une phobie et ça a bien marché. On teste justement pour demoiselle et madame aussi pour un autre truc.
Après, faut trouver le bon thérapeute, sérieux, formé, avec qui ça passe bien.

Sinon moi, j'avais essayé (pratiqué serait plus juste) l'EMDR suite à des accidents de bagnole (90 sur l'autoroute, ça va un moment  Evil or Very Mad ) : c'est justement fait pour les situations traumatiques. Ca avait pas trop mal marché. Bon, je ne serais jamais un pilote de rallye sur autoroute mais je peux au moins conduire à Paris de nuit par temps de pluie sans avoir envie de sortir à toutes les bretelles.
Il y a une variante qui s'appelle l'IMO mais basé sur les mêmes principes.

Après, faut trouver ce qui te convient. Chacun est différend.



GillesLL
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Commentaires : Fainéant de la vape
Nombre de messages : 3593
Age : 44
Localisation : Plescop
eCig :
Ma clinquaille:

eGo-CTwist 650- spinner 1 - spinner 2 - ego vv3 - vision x-fire
istick 20,30,50,60 - evic-vtc mini - vtr - cloupor-mini*2
provari v1,v2.5*3,p3 - pipeline 2*2 - vamo v2
magneto - nemesis - k100*3
minidavide, aspire et-s*bvc*2 - aerotank*8 - nautilus*6 - iclear30s - cubis - triton 1et2
origen genesis - taifung gt - kayfun lite - rsst

et certainement d'autres merdouilles ...

AIDUCE : http://www.aiduce.fr/

Date d'inscription : 23/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par hawaiki0689 le Mer 9 Juil 2014 - 22:24

On a tous nos valises qui sont plus ou moins lourdes.....
Selon certains, les mêmes valises peuvent peser 100 gr ou 100 kgs......
Le fait de pouvoir en parler peut les alléger parfois..... partager nos souffrances (on ne peut pas en public exprimer nos problèmes perso) mais reconnaître qu'on a quelque part un truc qui nous emme*de, ben ça peut faire du bien, de savoir qu'on n'est pas les seuls.........
On fait partie du fofo, au-delà de la défume, on trouve des affinités, des problèmes communs, et finalement, on s'aperçoit que la clope nous faisait un écran de fumée pour cacher nos souffrances, nos problèmes...
(waouh !!! je parle bien ce soir, hein ? lol)
Demain je mets une plaque "Hawaiki, Psycho-vapoteuse" sur ma porte !!! lol
Bises à tous !!!!!

hawaiki0689
Super contributeur
Super contributeur

Féminin Nombre de messages : 2422
Age : 59
Localisation : Vaucluse
eCig : eGo-T2, 11 mg
Date d'inscription : 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Franck le Jeu 10 Juil 2014 - 11:46

@ Cignale :

Tu vois, dans le topic vente, Hévéa a cancellé - à raison - un de mes messages HS. Hé bien je l'ai très mal pris sur le moment. C'est con, n'est-ce pas, alors qu'il n'a fait que son boulot de modo, et à bon escient.

Et bien, il ne faut pas mal le prendre. Very Happy  Le staff tente de faire son travail. On essaye autant que faire se peut de ne pas juger quelqu'un mais de juger un post, une action.
Je ne connais pas l'affaire que tu cites, mais nous refusons les HS dans le coin des petites annonces depuis quelques années, même les HS anodins ou rigolos car nous avions remarqué en 2010/2011 que les vendeurs d'un jour prenaient quelquefois très mal les HS, surtout quand ils se multipliaient, certains membres en arrivaient à penser que d'autres membres voulaient plomber leur vente. Je te laisse imaginer l'ambiance  Razz 
Donc, dans les PA, pas de HS, même un petit, même pour rire.
Maintenant, lorsque tu ne comprends pas l'action du staff, tu peux toujours demander des explications au modo concerné en restant poli et courtois mais tu peux toujours dire que tu n'as pas compris telle action du staff ou telle action d'un modo. Si cela ne passe pas avec le modo, les admins sont là pour cela.
Qui plus est, les membres du staff peuvent aussi, sur le moment, mal juger une action ou un post, cela peut arriver. Seuls le dialogue et l'échange permettent d'expliquer, de dédramatiser.

Bon courage, Cignale. Les portes du forum te sont ouvertes, même si tu décides de t'en éloigner un peu  Wink

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19122
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Jeu 10 Juil 2014 - 16:22

Merci m'sieur. :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Pashmina le Jeu 10 Juil 2014 - 19:35

Ben, Cignale , ne nous laisses pas complètement sans nouvelles, on s'inquiéterait.... kiss1 
Je plaisante à moitié , là, bien sûr, tu fais comme tu veux....
Je suis dans une situation qui peut virer à la catastrophe sous peu.... Et le forum, à plutôt tendance à me détendre ... Bon, pas tous les jours c'est vrai  Laughing 

Donc, prends soin de toi, d'une manière ou d'une autre, c'est la seule chose qui compte... cheers


Dernière édition par Pashmina le Jeu 10 Juil 2014 - 21:56, édité 1 fois

Pashmina
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : Vivre et laisser vivre...
Nombre de messages : 11640
Localisation : Paris
eCig : Aider la vape:
adhérez et soutenez ceux qui nous défendent
http://www.aiduce.fr/
Date d'inscription : 29/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Jeu 10 Juil 2014 - 19:39

C'est gentil. Pour l'instant je reprend un médoc qui aide. Et je vois le jivaro la semaine prochaine. Je suis tenté par une hospitalisation, je l'avoue.

Ceci dit j'ai quand même fait acte de présence sur le fofo aujourd'hui en balançant une review sur un ato.  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par gladys le Jeu 10 Juil 2014 - 22:08

@Franck a écrit:On essaye autant que faire se peut de ne pas juger quelqu'un mais de juger un post, une action.
Je voulais juste souligner ce que Franck a écrit, car ça me paraît important et juste.
Une vraie leçon de pédagogie dont nous devrions nous inspirer respect1

gladys
Super contributeur
Super contributeur

Féminin Nombre de messages : 3917
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par La Gauloise le Ven 11 Juil 2014 - 0:28

Cignale a écrit:Le stress post-traumatique de guerre est difficile à soigner 
Je vais peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais, tant pis, j'y vais  Embarassed 

Le stress post traumatique de guerre est aujourd'hui reconnu. Autrefois, on se contentait de dire que tel ou tel soldat n'avait plus jamais été le même depuis son retour, ou que le père machin, il était un peu fêlé, rapport à la guerre qu'il avait vécu, sans doute.

Maintenant, on a mis un nom sur le truc, et les symptômes ont été décrits, je suppose donc qu'il y a des services spécialisés (c'est là que je m'aventure...   Embarassed ) qui savent plus précisément prendre en charge cette douleur, peut-être mieux que le psy du coin de la rue qui ne sait pas vraiment répondre à ce qu'il a en face de lui, avec sa compétence généraliste. Je ne sais pas quel psy tu vas voir, mais ça vaudrait peut-être la peine que tu cherches un peu, si tu en as l'énergie, pour trouver quelqu'un qui saura s'occuper de toi.

Viens parler, ici ou ailleurs, l'avantage des forums c'est qu'on y trouve parfois une certaine chaleur, ou un exutoire, des complicités, je ne sais pas, même virtuels, qu'on a du mal à trouver avec nos proches... parcequ'ils sont trop proches, justement. Les gens qui ont vécu des situations violentes ne peuvent pas en parler à leur entourage (on a eu la même situation avec les retours des camps de concentration, ils se sont tus pendant des décennies).

La Gauloise
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 677
Age : 64
Localisation : Paris
eCig :
Au plus simple:
Egos T 1100 - Twist 1100 - Spinner 600
Clearos Ego CC, CEX, kanger T3, mini vivi nova, DCT

Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 7:23

Aille perfectely understaind iou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 9:13

@La Gauloise a écrit:
.../ SNIP/...

Je suis soigné par un jeune psychiatre qui connaît bien le problème. La psychiatre hospitalière que je voyais avant a été, disons, effrayée par ce que je lui ai raconté. C'est elle qui m'a orienté vers deux de ses collègues. Le premier a fait du bon boulot mais il ne s'occupe plus que des enfants. Le deuxième, lui, me suit bien. Le problème est que j'ai encore du mal à lui parler de certaines choses. J'ai même du mal à en parler à mon épouse, c'est dire. Quant aux photos de certaines "choses" que j'ai vues, je ne les lui montrerai sans doute jamais.

Pour ce qui est du fofo, il a l'avantage de me changer les idées et de parler de sujets non seulement intéressants mais aussi bien loin de la guerre et des attentats.

Mais là, avant hier, gros coup de moi, qui m'a donné envie de me mettre au lit et de ne plus en bouger.

Avant de rencontrer celle qui est devenu mon épouse j'avais d'ailleurs traversé une telle crise, sans assistance médicale, que j'avais été à deux doigts de vendre tout ce que j'ai pour m'acheter un voilier et foutre le camp vers le grand sud, le vrai, celui où la houle est démentielle et les eaux parsemées d'icebergs. C'est un ami d'enfance qui m'a fait retomber sur terre en m'expliquant longuement que cette fuite ne servirait à rien et que ce que j'envisageais n'était ni plus ni moins qu'un suicide.

Et je t'avoue que si je ne m'étais pas marié et si je n'avais pas un gosse à charge, je l'aurais fait, l'idée me revenant parfois (et ça mon épouse le sait).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Franck le Ven 11 Juil 2014 - 9:16

Bonjour,

Juste une petite info, je viens de bannir caien, du coup, j'ai aussi ôté quelques uns de ces posts en anglais ou en franglais qui parsemaient deux/trois fils de discussion mais qui étaient souvent incompréhensibles et tombaient comme un cheveu sur la soupe. J'ai dû aussi ôter certains posts de membres qui lui répondaient pour que les sujets restent compréhensibles, notamment celui-ci.
Merci de votre compréhension et retour à la discussion  Wink 

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19122
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 9:23

Quand y'en a un qui émet l'idée de quitter cette assemblée on lui demande très gentiment de rester, avec force messages de soutien amical. Et quand un troll velu se pointe on lui coupe la tête.  Very Happy 

Belle réactivité en tous cas, il n'a pas eu le temps de sévir trop longtemps.  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Franck le Ven 11 Juil 2014 - 9:25

@ Cignale :

Avant de rencontrer celle qui est devenu mon épouse j'avais d'ailleurs traversé une telle crise, sans assistance médicale, que j'avais été à deux doigts de vendre tout ce que j'ai pour m'acheter un voilier et foutre le camp vers le grand sud, le vrai, celui où la houle est démentielle et les eaux parsemées d'icebergs.

Faire un voyage en voilier, pourquoi pas, aller là où tu souhaitais te rendre dans les conditions décrites, cela peut effectivement s'apparenter  à un suicide.
Tu dis avoir du mal à parler, et rien de plus normal. Il faut du temps avant que l'on soit prêt à "raconter". Je vais peut-être dire une bêtise, je ne suis pas psy, mais as-tu pensé à écrire ? Pas forcément pour être publié, mais pour déjà faire sortir de toi ce que tu as vécu et qui manifestement te pèses ?

Quant à caien, je ne sais pas si c'est un troll. Cela se trouve c'est un gentil garçon. En tout cas, ces posts étaient illisibles, incompréhensibles et il intervenait à mauvais escient en plus. Impossible de continuer ainsi.

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19122
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Meriadoc le Ven 11 Juil 2014 - 9:44

Salut à tous,

Cignale, ta situation me touche et je voulais moi aussi t'exprimer un brin de solidarité. Je n'ai jamais moi-même connu un tel traumatisme, malgré les aléas de la vie qui nous touchent tous plus ou moins. Cependant, j'ai eu un père dépressif, et j'évite pour ma part certaines introspections approfondies, sans bien savoir ce qui m'effraie...

Je voulais donc te souhaiter de trouver le courage de surmonter les moments difficiles, que tu choisisses de profiter des échanges que tu as ici ou ailleurs, avec des inconnus ou des amis, pour t'aider à évacuer des choses ou au contraire à te changer les idées, ou que tu choisisses de prendre un temps de retrait. Je n'ai pas de conseil à d'apporter, juste l'expression de mon soutien, bref, pas grand chose... mais un peu de bonnes vibrations.

Courage et à bientôt, c'est toujours un plaisir de te lire.

Meriadoc
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Masculin Nombre de messages : 762
Age : 41
Localisation : la comté (en vrai : bouches du Rhône)
eCig :
je vape avec : (clique pour voir):
Mini 303 - Ego C2 Upgrade - Stardust - EVOD - MT3S - Mini Nova - Vision STV
Vamo V3 - Atom - iTaste SVD - Vision Spinner - Innokin CLK- King - Sigelei 20W Sigelei 100W - Chine-you
A7 - Nimbus
Protank 2 - DCT - i-Atty - Kayfun 3.1 - AIOS - Taifun GT - Taifun GS - HC
Kayfun lite - Kraken - des drippers

Vape depuis : 19/12/2012
Date d'inscription : 20/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par copiercoller le Ven 11 Juil 2014 - 9:50

Oui cignale, justement j'y pensais, pourquoi ne pas écrire ce que tu ne peux pas dire ?.
Un carnet de voyage de ton passé. Cela peut produire un effet cathartique, et la transformation des émotions en pensée écrite, peut atténuer les cauchemars.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7377
Age : 65
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par bibidochon le Ven 11 Juil 2014 - 9:59

Je sais qu'on s'est un peu "fritté" mais tu as mon soutien.

Si tu envisages une hospitalisation, renseignes toi avant sur le personnel, mon épouse étant infirmière psy je connais un peu ce milieu, avec la réforme des diplômes et suppression de cette branche il n'y a plus de "vraies" psy en hôpital ou clinique, elles (ou ils) se font rares, et les infirmières (ou infirmiers) de formation générale, bien qu'ils aient de la bonne volonté, ne cernent que de loin les différentes pathologies de ce secteur, ce qui souvent fait que les prises en charge journalières (hors entretiens avec le (ou la) psychiatre) ne sont que superficielles...


PS : tu as gardé des photos ??????????? brule vite ça, ce sera le 1er geste salvateur, un premier pas avant les suivants.

bibidochon
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Trop vieux, trop petit, trop loin, trop grognon, trop chauve...et surtout obsolète
Nombre de messages : 15862
Age : 100
Localisation : Hagard du Nord
eCig : Une batterie, des bouts de fils, un connecteur et un peu de bois d'arbre Smile
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 10:00

J'ai écrit une expérience vécue à 9 ans au Cambodge : je me suis retrouvé par hasard devant la tête coupée d'un communiste. J'ai écrit une courte nouvelle à ce sujet. Il faudrait que je la retrouve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 10:01

T'inquiète pas Bibi, c'est oublié depuis longtemps. Et il n'y avait rien de grave. Merci pour ton amical soutien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 10:22

Un homme, sur sa chaise

ou Souvenir d'une enfance au pays du sourire.

par Cignale

Le premier jour, au lendemain de la bataille, ils l'ont ramené de l'autre côté du fleuve et ils l'ont installé sur une mauvaise chaise, hors de l'enceinte du casernement mais à courte portée de vue de la garde, à quelques mètres de la berge. Il n'a pas le moins du monde protesté.
De là où il était il ne pouvait pas voir les eaux limoneuses couler derrière lui, vers la Cochinchine ; et il était le centre d'attraction d'une troupe d'enfants soldats, ravis et curieux. Certains étaient à peine plus hauts que le fusil d'assaut qu'un officier leur avait donné pour défendre la ville. Cruels comme peuvent l'être les enfants de leur âge quand on leur a mis un uniforme sur le dos au lieu de les laisser rire à la vie, ils se sont moqués de lui, de sa peau plus claire que la leur, et de ses paupières très bridées qui laissaient à peine deviner deux yeux noirs. Ils l'ont aussi traité de sale viet. Il n'a pas ouvert la bouche. Je crois qu'il y en a un, un caporal de quinze ou seize ans, qui lui a mis une gifle. Moins par méchanceté que pour établir son autorité sur les autres. L'un d'entre eux a trouvé quelque part un chapeau conique, et il a dit en rigolant que ça protègerait leur nouvel ami du soleil. Il s'est laissé faire, bon enfant.
Il est resté sur sa chaise tout le jour, stoïque, indifférent au passage des uns des autres. Le bruit avait circulé en ville qu'il était là, et on voulait le voir. Même des étrangers sont venus. On l'a pris en photo, des enfants lui ont fait des grimaces, une vieille édentée, au crâne rasé, lui a envoyé au visage un jet de bétel, rouge sang, mais elle l'a raté. Il a eu beaucoup de succès ; mais il n'a rien laissé paraître de ses sentiments. Après lui, bien sûr, dans les années qui ont suivi, et avant le grand massacre, il y en a eu d'autres comme lui, qu'on a aussi ramenés depuis l'autre côté du fleuve et d'ailleurs ; mais les gens se sont rapidement lassés, forcément. On s'habitue à tout, même en temps de guerre. Surtout en temps de guerre, en fait. Mais il était l'un des tous premiers, le premier peut-être bien. Le soir, un vieux sous-off est passé et lui a proposé une cigarette. Il ne l'a pas regardé, il n'a pas répondu. Pas vexé pour un sou le soldat lui a quand même fiché une clope entre ses lèvres serrées, et il est parti en riant.
Le lendemain matin il était toujours là, la cigarette au bec, sous son chapeau qui ne l'avait pas quitté. Chose étonnante, pas un seul chien errant n'était venu le visiter durant la nuit. Et en ce temps là Dieu sait s'il y en avait qui traînaient en ville, galeux, pouilleux et perpétuellement affamés.
Les enfants soldats sont revenus le voir. Ils ont bien ri en le découvrant avec une cigarette éteinte aux lèvres. Un des gosses la lui a chipée et l'a aussitôt allumée en se donnant un air important. Puis un autre s'est dit à voix haute que ce serait une chouette idée de jouer au football. Ils l'ont fait alors descendre de sa chaise et ils se sont amusés avec lui, sur la latérite. Il est passé d'une équipe à l'autre, il pris quelques coups de pieds. Mais ils se sont très vite fatigués. Ils l'ont remis sur sa chaise, le visage marbré de poussière rouge, et ils sont allés demander à un marchand ambulant qui passait par là de leur offrir une boisson gazeuse. Le marchand a regardé les mômes, il a surtout regardé les fusils d'assaut, il leur a offert généreusement une tournée générale en les félicitant pour leur courage, et il est devenu tout de suite leur grand copain. Lui, il a observé la scène sans piper mot. Il devait pourtant avoir soif, il n'avait peut-être pas bu depuis l'avant veille. Avant de repartir vers la caserne ils lui ont gentiment remis son chapeau sur la tête.
En fin d'après-midi deux jeunes officiers sont passés devant lui, alors qu'ils se rendaient au bordel de la mère Monna, une vieille maquerelle dont l'établissement tournait à fond depuis le déclenchement des hostilités. Le plus gradé a croisé son regard et a frissonné malgré les 35 à 40 degrés qu'il faisait peut-être ce jour là. Il a parlé à son camarade de régiment, et ils ont décidé d'un commun accord que son regard portait malheur. Ils lui ont fermé les yeux, avec beaucoup de difficultés me semble-t-il ; mais comme il leur semblait que son regard était toujours là, à les fixer, l'un d'eux a été chercher au poste de garde un foulard, pour le lui masquer.
Il a passé une deuxième nuit sur la chaise, seul, ne pouvant désormais plus rien voir, mais entendant tout. La canonnade nocturne, de l'autre côté du fleuve, l'a laissé d'une indifférence minérale. Il n'a même pas sursauté quand à une vingtaine de mètres de lui une sentinelle a lâché une longue rafale dans le ciel, juste pour voir les balles traçantes monter presque paresseusement vers le firmament. C'est si joli à voir, parfois même sous le feu quand des hommes s'affrontent et meurent. Mais avec ce fichu bandeau sur les yeux il n'a pas pu se réjouir du spectacle de ces petites lucioles rouges escaladant la nuit vers les étoiles. Il a quand même pensé que c'était stupide d'avoir gâché un chargeur ; et il s'est dit que si un des soldats de son unité avait fait ça, pour le plaisir, il aurait sans doute été exécuté dans l'heure.
Le lendemain matin il était encore là. Une petite fille est passée quelque part devant lui en chantant une contine. Il s'est rappelé que lui aussi il avait une petite fille, là bas, dans son village. Et une femme aussi, qui attendait son deuxième enfant, un fils espéraient-ils tous les deux. Il a passé la matinée à imaginer, derrière son bandeau, le va et vient des gens vaquant à leurs occupations, à quelques dizaines de mètres de lui. La vie grouillante d'une ville du sud-est asiatique. La vie.
Quelque part dans l'après-midi il a tout à coup deviné qu'il y avait du monde autour de lui. Une voix furieuse, sans doute celle d'un officier supérieur, s'est mise à hurler qu'il n'avait rien à faire là, qu'il puait mille morts et qu'il devait disparaître tout de suite, sinon ça allait barder. Une voix plus jeune a répondu d'un ton servile qu'elle allait s'en occuper. Il a senti son chapeau tomber par terre et qu'on le soulevait par les cheveux. Il a aussi senti l'odeur puissante du fleuve, par delà duquel il y avait ses camarades de combat. Et puis, aussi, tous ceux qu'il ne reverrait jamais et qu'il aimait tant. Avant de partir il aurait voulu contempler le miroitement magique du fleuve sous le soleil, admirer émerveillé la beauté intemporelle des flamboyants qui le bordaient et qu'il avait aperçus un jour, depuis l'autre rive, caresser ne serait-ce qu'un instant et une dernière fois la peau de sa femme, entendre le babillement d'un nourrisson.
Le jeune sergent a soulevé la tête coupée qui pourrissait là depuis plus de deux jours sous un soleil de plomb. Il a froncé du nez, parce que ça puait méchamment la charogne ; et tenant son sinistre trophée à bout de bras il s'est dirigé vers le fleuve, à dix pas de là. D'un mouvement ample il a projeté la tête au loin. Elle a disparu tout de suite dans les eaux boueuses du Mékong.
C'était au pays du sourire, là bas, au Cambodge. J'étais dans ma neuvième année ; et je venais de décider que Dieu n'existait pas puisqu'il avait inventé la guerre.




(pour ceux qui se poseraient la question : oui, cette histoire est basée sur des faits réels)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le questionnement

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 10:28

Tiens, ça fait quatre mois que je n'ai plus touché au tabac.  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum