Derniers sujets
» eteindre ou pas ses vaporettes ???
Aujourd'hui à 1:31 par GillesLL

» aromes tabac
Hier à 22:23 par L'Histrion

» Concours Avatar de Noël 2016
Hier à 21:23 par marcuche

» RIP Greg Lake
Hier à 20:26 par tybreizh

» le diy avec des produit solubarome
Hier à 20:17 par marc

» les saveurs que j'ai essayées et super pour moi
Hier à 19:21 par ibilk

» Elefteria !
Hier à 16:26 par Franck

» Bonjour à toutes et à tous
Hier à 15:24 par Elefteria

» grop coup de geule sur europe
Hier à 14:31 par Franck

»  FDP gratuit
Hier à 14:22 par Leio

» le post qui detend ...
Hier à 13:08 par Pashmina

» (TALC) Vous écoutez quoi ???... comme truc ???
Hier à 9:56 par Rico73

» Ni200 : need some help
Ven 9 Déc 2016 - 19:19 par LowHeek

» Problème avec Résistances Cell Vaporesso
Ven 9 Déc 2016 - 15:28 par Garkham

» [Sondage] Utilisation de l'ecig par rapport à la cigarette
Ven 9 Déc 2016 - 14:50 par eric62200

» Dautzenberg au top
Ven 9 Déc 2016 - 10:17 par Morticia30131

» c'est peut etre la St Nicolas...
Jeu 8 Déc 2016 - 23:07 par marcuche

» Avocado de Geekvape
Jeu 8 Déc 2016 - 20:47 par Djekyll

» [mékilékon] n°97 :le champignon n'a pas de sexe, l'inverse n'est pas toujours vrai
Jeu 8 Déc 2016 - 20:45 par Walter White

» Le Tender de Simuran
Jeu 8 Déc 2016 - 17:45 par savage

24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par Mahood le Lun 7 Avr 2014 - 13:45

J'ouvre un topic dédié afin de ne pas polluer celui sur lequel j'ai commencé à intervenir.
(http://www.ecigarette-public.com/t21845-la-meilleure-meche-bio-pour-nos-vaporisateurs)
Je suis venu sur ce forum suite à un accrochage avec batkomi sur ce qui est désigné comme "le grand forum" sur lequel j'interviens régulièrement sur la question des matières utilisées dans la confection des mèches pour atomiseurs. Je m'étais un peu irrité d'une communication un peu agressive et à la limite de la pub, sur l'emploi abusif du terme bio dans le cadre de la viscose de bambou qui est très polluante et sur les doutes justifiés des résidus présents dans le produit final.

J'ouvre donc ce topic afin de vous faire part de mes recherches et de répondre à vos questions.

Les topics en question sont les suivants :
Sur le danger de la fibre de silice : http://www.forum-ecigarette.com/tests-etudes-scientifiques-f757/test-meches-coton-fibre-verre-risques-t54752.html
Sur les retours sur les matières végétales : http://www.forum-ecigarette.com/trucs-et-astuces-f111/retour-et-tests-sur-les-differentes-matieres-pour-les-meches-t132352.html


Les matières utilisées actuellement


Coton tetra de labo : C'est un coton stérilisé destiné au monde médical. La méthode de stérilisation est un traitement au l'Oxyde d'Ethylène (gaz moutarde) qui est ensuite évacué par soufflerie. La présence de traces d'OE dans le produit final est strictement contrôlé par une norme. Mais cette norme n'est pas établie pour un usage en inhalation à de hautes températures. C'est le doute qui subsiste sur cette matière.
Il faut savoir que le coton consomme 25% des pesticides utilisés au monde. C'est une industrie très polluante.

Coton cardé ou filé bio : C'est un coton issu de plantations certifiés bio. Cette certification est assez critiquée par les associations car seulement 3 ans de cultures sans pesticides sont nécessaires pour l'obtenir alors que ceux-ci restent présent dans les sols bien plus longtemps. Le coton est ensuite transformée par des cardeuse (pour le coton cardé) et par des cardeuses+fileuse (pour le fil de coton). Afin de passer dans ces machines il est lubrifié à l'aide d'huiles d'ensimage. Minérales ou végétales. C'est très dur d'avoir l'information sur l'huile utilisée, ce qui serait nécessaire pour savoir quel lavage effectué pour notre usage. Hélas, la plupart du temps ce sont des huiles minérales qui sont employées.
La plupart du coton est transformé entièrement ou pré-transformé à l'étranger, et les informations non données par les producteurs. Le fil Fonty n'échappe pas à cette règle puisque bien que présenté comme fabriqué en France par certains, il faut savoir que Fonty le reçoit déjà pré-filé (en brins uniques appelés "célibataires") et qu'il n'effectue que le torsage de ces brins.

Les cotons non cardé : coton brut, en fleur, non égrainé ; plusieurs appellations existent pour cette forme de coton. Elle est censée ne pas avoir reçu d'huiles et serait en théorie plus intéressante. En pratique elle n'est pas simple à gérer pour faire des mèches et encore une fois trop d'infos manquent de la part des producteurs pour considérer avec confiance son utilisation telle quelle.

Ci-dessous, la réponse que je voulais faire sur le post des mèches de bambou et que j'ai préféré placer ici :


En effet, il n'y a certainement pas de risque zéro.
(Au passage, une étude d'une université américaine est dispo en open source sur ce que contient la vapeur issue d'un cartomiseur, qui donne des infos intéressantes sur le nichrome et la fibre de silice http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0057987)

J'ai aussi testé cette mèche de bambou et lui ai trouvé de grandes qualités (à part sa grosseur qui est gênante).
J'utilise moi même la viscose de bambou que j'ai d'abord filée moi-même puis fait faire des tests par un filateur français :


J'ai abandonné la viscose car elle ne remplit pas mes attentes en termes de certitudes sanitaires et d'impact écologique, éthique et social.
Voici mon post sur la viscose : http://www.ecigarette-public.com/t21845p30-la-meilleure-meche-bio-pour-nos-vaporisateurs#485023

Si les fibres naturelles ne sont pas sans danger elles offrent de nombreux avantages :
- elles sont structurellement relativement simples. Composées essentiellement de cellulose et de lignine, elles n'ont pas de structures complexes comme les fibres animales. Du coup, leur étude est plus aisée et les réactions à notre utilisation plus maîtrisables.
- elles sont constituées de fibres longues qui dépassent la taille considérée comme dangereuse pour l'inhalation (point qui éveille le plus de doutes sur la fibre de silice, et qui commence à être documenté comme dans l'étude ci-dessus)

Fibre miracle? Pas encore, mais ça avance. La recherche est longue, et je souhaite obtenir des résultats sérieux avant de pouvoir être certain de ce que j'avance. Il s'agit d'entrer en contact avec des labos afin d'avoir notamment des tests effectués au spectromètre de masse pour pouvoir établir la liste des composés chimiques dans les diverses fibres.

J'ai testé le lin, le chanvre, de multiples formes du coton (une 10zaine), le bambou naturel, la viscose, la ramie, la ficelle de cuisine syntéthique (Polyester et également polyester+viscose) ; et j'attends des fibres moins traditionnelles : animales (pour faire des tests grâce à la décomposition des matières qui me renseigneront sur les comportements des résistances), soie, soja, maïs, protéines de lait, lyocell.

J'espère grâce à cela constituer un catalogue de données afin d'avoir des possibilités d'expérimentations larges et mettre au point des process de lavage le plus sûr possible.

Le coton pour le moment fonctionne bien. Je préfère le coton bio fonty au tetra de labo à cause de l'Oxyde d'Ethylène employé pour la stérilisation. Reste le problème des huiles utilisés par les machines pour filer le fil de fonty. Je suis entré en contact avec la personne qui distribue le Fonty aux vapeurs et l'on essaie de voir si une collaboration ne pourrait pas être possible pour effectuer les lavages que je préconise.

Pour le moment, le lyocell, un dérivé de la cellulose de bambou paraît prometteur. Sa transformation peut être écologique si elle est bien réalisée en circuit clos pour l'utilisation de l'enzyme. Et on évite ainsi le disulfure, la soude et le vitriol, trois produits que je suis content de voir disparaître!
C'est hélas un produit difficile à trouver à part dans d'énormes quantités, et pour lequel il est difficile d'avoir des informations (pas d'info claire sur le process de la part du producteur = niet pour moi). Je me bats avec la filière en ce moment afin de trouver des producteurs engagé dans des certifications et publiant leurs données.
En contact avec l'Association Européenne du Bambou et suivant de près la création de l'Institut des Biotechnologies Appliquées au Bambou Européen (IBABE), nous travaillons à un projet d'une filière de culture (qui existe déjà) et de transformation entièrement française (qui est encore à créer)

Le lin est une alternative intéressante, française ou européenne en plus. Seulement il existe plusieurs sortes de lin et le "grade" qui nous intéresse, le plus élevé, n'est que très peu dispo et encore une fois, en quantité énorme uniquement.

De mes expériences, en terme de rendu j'ai tiré une équation simplissime mais efficace. Plus une fibre est fine (étude au microscope), plus son aspect est doux ; plus une fibre est douce, plus la vapeur qui est produite l'est.

Je suis en contact avec des industriels afin de travailler à l'élaboration d'une fibre destinée à notre usage. J'espère arriver à des résultats.

Ma méthode de lavage est disponible en open source, pas forcément simple à réaliser et un peu chère (pour l'eau distillée) mais c'est celle qui donne le plus de résultat aujourd'hui. Comme les tests labo sont très couteux et longs, les premiers tests sont réalisés sur des cobayes que j'enferme dans ma cave et à qui je fais vaper des trucs  Laughing 
En fait je suis en contact avec des gens qui ont des réactions évidentes au matières traditionnellement employées et qui n'ont pas de problème après ce lavage.
Voici la recette ; la seule précaution est de ne pas monter au dessus de 100°c dans l'utilisation du bicarbonate de soude qui alors se transforme en carbonate de sodium (cristaux de soude) et qui alors nécessiterai de recommencer. Le carbonate de sodium est irritant donc déconseillé. :
- 1er bain : Eau du robinet suffisamment chaude pour ne pas pouvoir y plonger la main (le plus haut sur mon chauffeau) + 8g de Cristaux de soude pour 2-3 litres d'eau. Env. 15 minutes (vérifier la température de l'eau qu'elle ne refroidisse pas trop pour éviter les chocs thermique avec les autres bains. Le Ph monte à 10
- 2e bain ; rinçage : Eau du robinet à la même température que le bain 1. 10 minutes. PH = 8
- Essorage
- 3e bain : Eau idem, 2l + 12g de bicarbonate de soude + 5g d'Aspegic. 10 minutes. PH = 8
- La fibre est laissée à refroidir naturellement
- Rinçages : 5 passages dans l'eau distillé, 10 minutes sur le couvercle de la machine à laver en programme essorage. Essorage entre chaque. Le PH descend progressivement jusqu'à se stabiliser au 3e rinçage à 6,5-7
- Séchage entièrement naturel par suspension

Je travaille également sur de la sonochimie, afin de voir si celle-ci pourrait nous être utile. Elle l'est déjà dans certaines alternatives textiles afin de réduire les consommations en eau (qui sont gigantesque dans cette industrie).

N'hésitez pas si vous avez des questions.

Mahood
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par Bafien le Lun 7 Avr 2014 - 14:25

c'est très intéressant, merci et bravo pour cette "synthèse" et son partage avec nous  plussoie +2
voila une approche des choses qui me parle ...

Bafien
Super contributeur
Super contributeur

Nombre de messages : 2215
eCig : un mod méca, un ato et un peu de mesh

Date d'inscription : 04/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par antique73 le Lun 7 Avr 2014 - 16:49

Salut,
effectivement très intéressant, et très bon boulot de ta part (tu est plus courageux que la plupart d'entre nous au vus du boulot que tout cela représente).

par contre pense tu que çà sera toujours utile après l'application de la directive européenne ? (les reco risque d’être interdit et les pro ne vont pas avoir un gros marché).

Malgré tout je t'encourage à continuer  bravo 

antique73
Kasi modo
Kasi modo

Masculin Commentaires : c'est pas d'ma faute
Nombre de messages : 2005
Age : 48
Localisation : Savoie
eCig : deux ou trois trucs et un KRAKEN

Date d'inscription : 02/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par Mahood le Lun 7 Avr 2014 - 17:11

En effet. J'ai décidé de ne pas me laisser décourager par cela.
En fait, au contraire. C'est par cet engagement militant, pointilleux et minutieux que je pense que nous avons une chance de défendre la vape telle que nous la connaissons. En m'engageant à utiliser mes connaissances à développer des compétences dans ce domaine, je cherche à engranger un volume de données, d'études et d'analyse afin de pouvoir discuter avec les autorités quand la question sera sur la table (si bien sûr les acteurs de ce marché, pro et assoces sont consultées à ce moment-là).
Plus nous serons forts, structurés et porteurs de compétences plus il leur sera nécessaire de nous inclure dans les réflexions qui seront engagées.

C'est un pari. Risqué. Mais qui vaut le coup si l'on veut voir la vape rester ce qu'elle est devenue, une des plus formidables aventure de ces dernières années, c'est-à-dire l'ouverture d'un marché totalement nouveau (même s'il remplace la cigarette), marché qui rassemble des domaines de compétences très variés, de la mécanique à la biotechnologie et qui, comme il est né sans legislation a permis un très fort engagement des utilisateurs eux-mêmes, permettant l'accumulation de données open source pertinentes et nombreuses.

Mahood
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par antique73 le Lun 7 Avr 2014 - 17:21

:+1: raisonnement judicieux, continus à nous faire part de tes investigation.

antique73
Kasi modo
Kasi modo

Masculin Commentaires : c'est pas d'ma faute
Nombre de messages : 2005
Age : 48
Localisation : Savoie
eCig : deux ou trois trucs et un KRAKEN

Date d'inscription : 02/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes matières utilisées pour les mèches des atomiseurs

Message par cnefracasse le Sam 19 Avr 2014 - 18:02

Je repasse dans le coin et je te remercie pour ce pust très intéressant. Tiens nous au jus.

cnefracasse
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Nombre de messages : 5888
Age : 43
Localisation : Orléans/Paris
eCig : Un méca, avec un ato genesis. What else ?
Ben un dripper finalement...
Et j'aime pas les KF, mais je survis.
Spoiler:

MOD :

Steampunk
Matrix
Smith
Poldiac V2
Gecko
GUS core 18650
JM22
Bagua 14500
Ramble

Atos genesis :

Storm rider
GbB 22
GbB 22 LE
Cobra siam
Genes'os
Iguane
Arrow TI
Arrow 17mm
Taifun GT

Et le kraken clone

Drippers :

Mephisto
Hélios

Drippers clones à signaler

Origen V1&V2
Magma
Triden V2

Hybrides :

Ihybrid
Magneto (Athea)
K2 by Yaya

Et un petit storm A "gris" de chez Orieco

Et deux trois chinoiseries qui trainent (quelque chimésis et chineyou).



Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum