Derniers sujets
» le post qui detend ...
Aujourd'hui à 17:31 par antique73

» 5 ans!!! Déjà?
Aujourd'hui à 15:23 par gardaneV2

» question clearo aspire!!!! help me please.....
Aujourd'hui à 14:59 par Fab13

» Une petite video sur la ecig?
Aujourd'hui à 14:58 par Morticia30131

» Présentation de Fab13
Aujourd'hui à 14:42 par Fab13

» Royal hunter mini
Aujourd'hui à 14:42 par Gedu13

» LA VITRINE DES MODS
Aujourd'hui à 13:33 par eric62200

» Les murs ont la parole.
Aujourd'hui à 13:14 par Garkham

» Savez-vous où je peux flooder pour atteindre 4000 messages ?
Aujourd'hui à 11:08 par Garkham

» Lequel entre Coilart Azeroth et Wotofo Sapor
Aujourd'hui à 10:58 par pat006

» [mékilékon] n°96 :les parents, ce sont deux personnes qui t'apprennent à marcher et à parler, pour te dire ensuite de t'asseoir et de la fermer
Hier à 20:53 par Vieux Pat

» Problème avec Résistances Cell Vaporesso
Hier à 20:12 par GlowedSky

» (TALC) Vous écoutez quoi ???... comme truc ???
Hier à 19:50 par Pashmina

» [mékilékon: teaser] : demain, si tout va bien ...
Hier à 16:41 par Siou

» Un de plus...
Hier à 13:38 par Siou

» j'avais trop envie.......
Hier à 12:21 par eric62200

» [ARTICLE 30/11/16] lefigaro.fr : Tabac: ces 9 idées fausses qui vous dissuadent d’arrêter
Hier à 11:25 par Amélia

» C'est un Dripper ou un Tank?
Hier à 8:31 par pat006

» 3 e arret avec la vape......la bonne???
Mer 30 Nov 2016 - 20:39 par crapouillette66

» [ARTICLE 30/11/16] lefigaro.fr : E-cigarette : des experts tirent un premier bilan
Mer 30 Nov 2016 - 20:36 par Franck

24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Marakhal le Mar 10 Sep 2013 - 19:53

Voilà maintenant quelques mois que je participe, à mon niveau et selon mes disponibilités, à tendre vers l'épanouissement et le bien-être de la communauté des vap'euses et des vap'eurs. J'emploie ces termes à dessein. En tant qu'humaniste et fervent démocrate (j'espère), je souhaite vivement laisser à chacune et chacun la liberté (et la responsabilité) de ses choix et de ses actes. Je ne souhaite donc nullement diriger, conduire ou améliorer mes semblables.

Réfléchissant à cela, dans le contexte actuel de la vape, j'en suis venu à me poser une simple question, à laquelle je ne prétends pas apporter de réponse claire ou définitive au travers de ces quelques mots :

- Finalement, le corps médical et les médecins (cardiologues, pneumologues, cancérologues et tabacologues, etc.) ont ils pour objectif de nous soigner ? Ou bien sont-ils engagés dans un plan visant à nous réformer ? La question mérite d'être posée : soigner, ou réformer ?

Étant un individu sans grandes qualités d'intellect, je suis allé confronter mon questionnement à l'outil de base : le dictionnaire. Je me suis dit, prosaïquement : "mon garçon, si ça se trouve tu maîtrises si mal ta propre langue que les concepts que tu manipules sont vide de sens…" Regardons bêtement le Larousse :

Le Larousse a écrit:Soigner : verbe transitif • (francique *sunnjôn, s'occuper de)

• S'occuper du bien-être de quelqu'un, être attentif à prévenir ses désirs, à lui faire plaisir : Soigner ses invités. Soigner ses relations.
• S'occuper avec soin de quelque chose, être attentif à son bon état, à son aspect, à sa propreté ou à son bon fonctionnement : Soigner sa tenue. Soigner son jardin.
• Procurer les soins nécessaires à la guérison, à l'amélioration de la santé de quelqu'un, d'un animal : Soigner un blessé.
• Essayer de faire disparaître une maladie, de l'éliminer par des soins, des remèdes : Soigner son rhume.
• Être attentif à faire quelque chose et à le présenter au mieux : Soigner sa prononciation.

Réformer : verbe transitif • (latin reformare)

• Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l'améliorer : Réformer les institutions.
• Ramener un ordre religieux à une observation plus stricte de sa règle.
• Littéraire. Supprimer ce qui est nuisible : Réformer les abus.
• Effectuer la réforme d'un véhicule ferroviaire.
• Modifier partiellement une décision de caractère juridictionnel, émanant d'une juridiction inférieure.
• Prononcer la réforme de personnels, de matériels ou d'animaux militaires.
Bon, vous allez me dire que le Larousse, c'est un peu prolétaire comme support de réflexion. Et bien soit, penchons-nous sur le Littré et posons lui les mêmes questions…

Le Littré a écrit:soigner
vt (soi-gné)
• Avoir soin de quelqu'un ou de quelque chose. “Ils [certains hommes] envient la condition des bêtes, qui n'ont que leur corps à soigner”. [Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même] Soigner des enfants, veiller à ce qu'ils soient propres, bien entretenus, etc.
• Soigner un malade, signifie aussi l'assister comme médecin. On l'a soigné longtemps pour une névralgie opiniâtre.
• Apporter de l'attention, du soin à quelque chose. Soigner les accessoires d'un tableau. “De même que Platon, Zeuxis et tous ceux qui aspirent à la perfection, il [Euripide] jugeait ses ouvrages avec la sévérité d'un rival, et les soignait avec la tendresse d'un père”. [Barthélemy, L'atlas du Voyage du jeune Anacharsis]
• Populairement. Soigner quelqu'un, le gronder, le punir, le battre. On le soignera.
• Veiller à quelque chose (emploi qui a vieilli). “Sous ombre que vous avez à cette heure une infinité d'affaires ; que vous soignez à fortifier un camp et à prendre une ville....” [Voiture, Lettres]
• Se soigner, vpron Avoir soin de sa personne. Il aime à se soigner. Vous ne vous soignez pas assez.

réformer
vt (ré-for-mé)
• Rectifier, c'est-à-dire rétablir dans l'ancienne forme ou dans une forme meilleure. “Je me persuadai qu'il n'y aurait véritablement point d'apparence qu'un particulier fît dessein de réformer un État, en y changeant tout dès le fondement, et en le renversant pour le redresser ; ni même aussi de réformer le corps des sciences ou l'ordre établi dans les écoles pour les enseigner”. [Descartes, Discours de la méthode]
• Procurer une amélioration morale, intellectuelle. “Il réforme à son pied les humeurs de la cour”. [Régnier, Satires]
• Rétablir dans un ordre religieux la discipline qui s'était relâchée.
• Corriger, modifier la rédaction, la forme d'une pièce, d'un écrit. Réformer une déclaration, un édit. “Il n'est pas raisonnable, quoi que vous disiez, que je réforme les louanges que je vous donne, ni que je commence à dire moins de bien de vous lorsque j'en reçois le plus”. [Voiture, Lettres] Réformer un arrêt, un jugement, se dit d'un tribunal qui modifie un arrêt, un jugement rendu. “Sous le nom de conseil s'élève un tribunal souverain où l'on réforme les jugements”. [Fléchier, Oraisons funèbres]
• Retrancher ce qui est nuisible ou superflu. Réformer le luxe. “Le pire de tous les abus dans la société, c'est de les réformer sans règle, et cent expériences ont démontré la vérité de cette maxime”. [Condillac, Étud. hist. III, 1]
• Réformer son train, sa dépense, sa maison, les diminuer, les réduire. “A-t-on par quelque édit réformé la cuisine ?” [Boileau, Satires]

Voilà donc les deux conceptions qui s'affichent clairement aux yeux de nous autres… Plébéiens ! Je ne sais pas ce que vous en penserez… Mais personnellement, je trouve que ces deux définitions rapportée à la médecine, en tout cas à une large part de ses porte-parole ou ses leaders d'opinions médiatiques, illustrent parfaitement la situation. Ces gens de télé de l'institution médicale cherchent autant, sinon plus, à nous réformer qu'à nous soigner… Et ça me dérange beaucoup, moi qui pensais jusque lors que la profession de médecin, c'était de soigner les gens.

Que les choses soient dites : béotien, je pensais naïvement que l'objectif du médecin était de me soigner. Il prenait soin de moi et de mon bien-être, était attentif à ma santé, tentait de me prodiguer des soins nécessaires à ma guérison.

Mais ce n'est pas le cas, si je me réfère à ce que je vois à la télé ou à ce que je lis dans la presse "aux ordres". Non, là, pour la vape, il s'agit de me réformer ! On cherche bel et bien à me rectifier, me rétablir dans une ancienne et meilleure forme, me ramener à l'observance stricte de la règle et au respect de la discipline (ne pas fumer) érigée en dogme, retrancher ce qui est nuisible ou superflu et finalement réduire le train de vie de mes libertés.

Voilà. Je laisse chacun tirer ses propres conclusions, s'élever s'il le souhaite contre ce simple questionnement. Pour autant cette situation, je l'avoue, me fait craindre le pire et je vous livre mon sentiment sur ce qui se passe quand la médecine et ses institutions se préoccupent de la vape.

Soigner c'est prendre soin des gens, c'est faire la part belle à l'humanité, au respect de l'individu. C'est un acte dicté par l'empathie qui confinerait presque à l'amour de son prochain.

Réformer, c'est nier tout ça. C'est considérer les hommes comme une masse informe que l'on doit élaguer et rectifier, contraindre à la discipline et au respect de la règle immuable, trancher dans le gras du superflu, niveler par le bas. Tout le poids des institutions…

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je conçois très bien ce que je voudrais que soit la médecine…

_________________

« Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !  » — Montaigne //—>

Marakhal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2151
Age : 44
Localisation : Coulommiers (77)
eCig : Vaporshark rDNA 40 + Subtank Mini | Pipeline Pro 18500 / Squape R[eloaded]
Et plein d'autres [drippers, genesis, clearos…]
Date d'inscription : 12/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 20:18

salut ,merci .
réformer afin de vous soigner.
Cool 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Franck le Mar 10 Sep 2013 - 20:48

Excellent texte, Marakhal Very Happy 

Je pense aussi qu'il y a chez certains professionnels de la santé une certaine dérive. On passe facilement de soigner à tenter de supprimer les causes de certaines pathologies, ce qui est louable. Pour supprimer les causes, on conseille : du sport, 5 fruits et légumes, ne pas fumer, etc. Puis, plus que le conseil, on répète inlassablement le même message. d'objectifs louables, on en arrive à une sorte de "dictature de la santé".
J'en veux pour preuve la ligue contre le cancer qui affirmait que la e-cig n'aidait pas à la dénormalisation du tabac. On n'est plus dans "le soin", ni dans le conseil, on affirme que le tabac n'est pas normal. Et que la ecig, qui reproduit plus on moins certains items (geste, fumée/vapeur), ne l'est pas non plus.


Dernière édition par Franck le Mar 10 Sep 2013 - 21:35, édité 1 fois

_________________


les articles du fofo    le lexique

Franck
Admin
Admin

Masculin Commentaires : C'est moi le méchant admin !!!!
Nombre de messages : 19091
Age : 44
Localisation : Essonne
eCig : Un certain nombre
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Spartiat de campagne le Mar 10 Sep 2013 - 20:50

Bien dit l'ami Rico bravo 

Spartiat de campagne
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1703
Age : 33
Localisation : Entre Paris et Berlin
eCig : Potobox principalement , ipv 3 pour les soirées cumulonimbus .


Date d'inscription : 11/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par La Pause Cig-arrête le Mar 10 Sep 2013 - 21:24

+1 Marakhal

et un sujet tout trouvé pour le BAC de philo ^^

à force, de mon coté je suis arrivé à définir certains de ces messieurs par un jeu de mot pleinement adapté à leur profession...
--> Le Serment d’Hypocrite...


Dernière édition par La Pause Cig-arrête le Mar 10 Sep 2013 - 21:33, édité 1 fois

_________________


La boutique: La pause cig-arrête SARL, Strasbourg  -  Tél: 09 84 38 61 38 de 10h à 19h

La Pause Cig-arrête
Distributeur
Distributeur

Nombre de messages : 794
Age : 43
Localisation : strasbourg
eCig : dans l'ordre de préférence:
iTaste VTR, 134, SVD, MVP v2
eVic 1.3 , iTaste VV v3
eGo twist
Date d'inscription : 15/09/2012

http://www.lapausecig-arrete.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 21:29

Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'il font. (Luc 23:34)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par magnetic le Mar 10 Sep 2013 - 22:28

belle réflexion que je partage complètement

dénormalisation, réforme, transition ... les mots deviennent des idées, des concepts, puis des dogmes et finalement un dictat, même en démocratie - si tu n'adhère pas sans réserve, tu pue -

l'homme dans toute sa complexité est nié, tout juste bon à devenir un petit soldat, un bon travailleur, frugal et efficace, une fourmi...

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par casknoir le Mar 10 Sep 2013 - 22:40

Je partage totalement les posts de Marakhal et Magnetic.

casknoir
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 424
eCig : Ego
Provari 2.5
Chi You SS
Mégalodon
Orion V3
Nemesis Matte edition
Atomo V2
Gecko Dry
Stardust+Global tank+AGA T2
Did 20 Mini Did, A7
Kayfun3.1
Date d'inscription : 10/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par La Gauloise le Mer 11 Sep 2013 - 2:36

Excellent, Marakhal : bien pensé, bien ficelé ! study 

La Gauloise
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 677
Age : 64
Localisation : Paris
eCig :
Au plus simple:
Egos T 1100 - Twist 1100 - Spinner 600
Clearos Ego CC, CEX, kanger T3, mini vivi nova, DCT

Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par savage le Mer 11 Sep 2013 - 5:27

tres bien ecrit !!!
mais parfois le personnel medical encourage la vape, ca m est arrive lors de mon accident:l hôpital d albi laisse les gens vaper a leur guise et le personnel est tres au fait de la chose:j ai vu et discuter avec des internes,infirmieres,docteurs vapoteurs...

savage
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : pfff...
Nombre de messages : 11494
Age : 51
Localisation : dans les arbres
eCig :
Spoiler:

un dripper...




Date d'inscription : 05/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par marco76 le Mer 11 Sep 2013 - 7:17

Je partage ta réflexion Marakhal. Cependant, une de leurs missions est également la prévention. Et, si cela peut-être très louable dans certaines situations, cela peut également très vite déraper comme tu le soulignes.

Si tu ne l'as pas déjà fait, je te conseille de visionner cette émission de "Ce soir ou jamais". Y sont traités bien-sur l'ecig mais également la liberté. C'est un excellente émission et c'est exactement le sujet de ton post.
Il faut juste garder son calme car ils ont trouvé la caricature d'un médecin tabacologue qui a bien du mal à accepter d’être contredite. En somme, il y a ceux qui savent et les autres ! Elle compare notamment le mode de délivrance et l'action de la nicotine avec une IV d’héroïne !
Tiens ça me rappelle quelqu'un !


marco76
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Nombre de messages : 5472
Age : 57
Localisation : Rouen
eCig :
Mes tests ici:

-Ato Kayfun Lite
-Ato Anguis ModInFrance
-Réo Grand BF
-Kick d'Evolv
-Vmod XL de Vapage
-Galiléo + Ju.ic
-Silver Bullet
-Vape360 6V d'eCigMods
-Clearomiseur Ce2 XL Ultimate /Cartomiseur Dual Coils XL/Ego Méga Dual Coils Smoktech
-DIY et arômes FA de Aromemarket/DIY Eliquidproducer
-Ato 510LR Bridgeless + pump cart
-Ato 510 LR Cisco



Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Marakhal le Mer 11 Sep 2013 - 10:12

j'ai laissé à dessein quelques ouvertures vers le débat et dans ce but je me suis bien gardé d'être trop spécifique. La déshumanisation que je dénonce ne s'attache évidemment pas à l'individu médecin (et "peut-on rester humain quand on est médecin ?", c'est un autre bon débat…) mais à l'institution médicale, à l'industrialisation du processus de soin, au traitement statistique de la maladie plutôt que le traitement individuel du "malade" (les guillemets ne sont pas là pour faire joli).

Nous sommes dans un pays qui se revendique d'une longue tradition laïque et qui pourtant nous assomme de poncifs moralisateurs tellement affirmés qu'on ne les distingue plus du dogme religieux. La doctrine hygiéniste est à bien des égards "pire" (en tout cas plus sévère) que la règle catholique, apostolique et romaine. Au moins, chez ces chrétiens, il existe la notion de pardon et d'absolution. Chez les hygiénistes, rien de tout cela : la "damnation" est immédiate, absolue, immuable. L'hygiénisme, c'est quelque part la promesse de l'enfer sur terre, la négation de l'humain et l'avènement de la machine biologique. C'est un projet terrifiant…

Pour autant, ne voyez pas dans mon discours la défense de la liberté absolue. Elle n'a aucun sens. Je trouve simplement que nous allons (surtout nos gouvernants et les intérêts financiers qu'ils masquent si mal) trop loin dans l'idée de la contrainte et de l'interdit, que nous sommes dangereusement proche de cette déshumanisation de la société en laissant la part belle à l'enfumage du dirigisme hygiéniste. Ce que je déplore finalement, c'est la disparition du bons sens et de l'idée d'équilibre dans le compromis.

My2cts

_________________

« Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !  » — Montaigne //—>

Marakhal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2151
Age : 44
Localisation : Coulommiers (77)
eCig : Vaporshark rDNA 40 + Subtank Mini | Pipeline Pro 18500 / Squape R[eloaded]
Et plein d'autres [drippers, genesis, clearos…]
Date d'inscription : 12/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Marakhal le Mer 11 Sep 2013 - 10:22

@la pause cigarette : Le serment d’Hippocrate, c'est de toute façon originellement un truc corporatiste et à dessein cryptique…

http://www.ordomedic.be/fr/l-ordre/serment-%28belgique%29/serment-hippocrates/

Sur le site de l'ordre, on trouve d'ailleurs une petite "imprécision" : "[…] me tenant à l'écart de toute injustice volontaire, de tout acte corrupteur en général, et en particulier des relations amoureuses avec les femmes ou les hommes, libres ou esclaves. "

J'ai pas de longues études de grec ancien derrière moi, mais dans nombre d'autres traductions on ne parle pas des "hommes", mais des "garçons". Ce qui colle bien avec les mœurs grecques de l'époque.


Dernière édition par Marakhal le Mer 11 Sep 2013 - 10:43, édité 1 fois (Raison : Courtoisie de l'orthographe)

_________________

« Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul !  » — Montaigne //—>

Marakhal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2151
Age : 44
Localisation : Coulommiers (77)
eCig : Vaporshark rDNA 40 + Subtank Mini | Pipeline Pro 18500 / Squape R[eloaded]
Et plein d'autres [drippers, genesis, clearos…]
Date d'inscription : 12/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par copiercoller le Mer 11 Sep 2013 - 10:36

Très intéressant tes interrogations !
O tempora o mores : pour le changement garçons et hommes !, valable aussi pour la médecine en générale.
J'y reviendrai.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7368
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par Leio le Mer 11 Sep 2013 - 10:43

Ne serait-ce pas plutôt un processus insidieux de transhumanisation vers Homo Sapiens "Sanitatis" ?




je repasserai développer plus tard Wink

_________________
La vape en une leçon : Zen pas de stress (eqium)

...

Leio
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 24636
Age : 101
Localisation : 38-Grenoble (ou presque)
eCig : Fraise DIY sur AGA-S et A2T modifié en dripper

Vous voulez en savoir +:


Batteries :
egoT 650mAh, et egoT XL 1000mAh, spinner 1100mAh
Hatch et mini Hatch (:love: la version mini = j'en ai deux! )
Indulgence V1
Gripper
V8 de chez Ovale (plastique de merde=boitier pété)
Chinemesis
Vamo V5
ePipe "maison" 3V LiFePo4
(kit VV 5V NiMH à monter)
Mini-Provari

Atos :
510 normal & LR (dry et bourre métal),
AtoT normal et LR (après ça fini la bourre),
A2T=Atos réparables de chez Bulli,
AGA-S (mes préférés),
AGT
Fogger

Autres systèmes testés :
510 avec bourre, cartos en tout genre (beurk la bourre)
CE2 (un peu trop chaud), G4 (poubelle), stardustS, A580 appoloe, le grand bidule avec un bouchon style stylo Very Happy...
et merci à Eqium pour m'avoir fait goûter à l'alpha+RES

Liquide DIY :
(=fabrication maison)
100%PG : Cuban Suprem, Fraise, Revolution, ObaOba, Virginia, Kent, Mojito/pomme
Edit 11/2014 : enfin un menthe qui me va le "mix mint" de chez Inawera


Date d'inscription : 23/05/2011

http://leiovape.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par copiercoller le Mer 11 Sep 2013 - 15:42

Merci leio, pour cet apport Wink  tu as oublié :Mens sana in corpore sano
Marakhal, après avoir réfléchi drunken .Tu vois me semble t-il, la santé et l'hygiénisme ambiant comme un désir de te réformer, et ainsi de réduire ta liberté.
En fait la santé est indissociable du milieu dans lequel tu vis. Un médecin ne peut te soigner avec efficacité, s'il ignore tes conditions de vie.
Depuis la moitié du XIX ieme siècle, la médecine s'est associée aux architectes, voiries, conditions du logement, du travail etc...Et il y avait du boulot.
Comment soigner un mineur qui crachait un liquide noirâtre et avait mal aux poumons ? (Zola). Impossible
Faut être logique !. Une personne qui ne se lave qu'une fois tous les trois mois What a Face  , et vient voir un médecin pour un problème de peau, il demande à être soigné(normal !), mais sans être réformé : donc ne pas se laver plus souvent.
Il reviendra souvent, et il aura un infection beaucoup plus grave ensuite.
Aujourd'hui il n'y a plus l'insalubrité horrible que j'ai vu personnellement dans les derniers bidonvilles de la région parisienne, début des années 70.
Alors On s'occupe de problèmes moins graves : la cigarette, les fast-food.
Et un médecin qui te dis c'est bien d’arrêter la cigarette, mais essayez d’arrêter la cigarette électronique, fait son métier, en l'état des connaissances actuelles.
Bon c'est très décousu comme texte, mais c'est l'idée générale.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7368
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par magnetic le Mer 11 Sep 2013 - 16:14

CC, le médecin se doit de soigner le mineur qui crache ses poumons (tout au moins, il se doit d'essayer) il est là pour ça et pas pour autre chose
évidemment c'est le métier du mineur qui est la cause de sa maladie, mais ce n'est pas au médecin de juger ni de lui dicter une autre façon de vivre, le mineur a besoin de son job pour vivre, il n'a pas le choix
 
un peu facile l'exemple, j'en conviens (tu m'as tendu la perche Wink ) mais on peut extrapoler (jusque dans les cas d'addiction)

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par copiercoller le Mer 11 Sep 2013 - 16:33

c'était beaucoup plus simple encore magnétic, à l'époque ils ne pouvaient pas se payer le médecin !!!.
Qui ne pouvais pas soigner des poumons remplis de résidus de charbon.
Un coup de gnôle, et c'était tout.

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7368
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par marco76 le Mer 11 Sep 2013 - 17:07

Nous avons tout de même quelques exemples de médecin du travail qui ont laissé la liberté à chacun de s'empoisonner. Et notamment, avec l'amiante.



Le reportage complet :


marco76
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Nombre de messages : 5472
Age : 57
Localisation : Rouen
eCig :
Mes tests ici:

-Ato Kayfun Lite
-Ato Anguis ModInFrance
-Réo Grand BF
-Kick d'Evolv
-Vmod XL de Vapage
-Galiléo + Ju.ic
-Silver Bullet
-Vape360 6V d'eCigMods
-Clearomiseur Ce2 XL Ultimate /Cartomiseur Dual Coils XL/Ego Méga Dual Coils Smoktech
-DIY et arômes FA de Aromemarket/DIY Eliquidproducer
-Ato 510LR Bridgeless + pump cart
-Ato 510 LR Cisco



Date d'inscription : 16/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par La Gauloise le Jeu 12 Sep 2013 - 0:16

@copiercoller a écrit:Merci leio, pour cet apport Wink  tu as oublié :Mens sana in corpore sano
Marakhal, après avoir réfléchi drunken .Tu vois me semble t-il, la santé et l'hygiénisme ambiant comme un désir de te réformer, et ainsi de réduire ta liberté.
En fait la santé est indissociable du milieu dans lequel tu vis. Un médecin ne peut te soigner avec efficacité, s'il ignore tes conditions de vie.
Depuis la moitié du XIX ieme siècle, la médecine s'est associée aux architectes, voiries, conditions du logement, du travail etc...Et il y avait du boulot.
Comment soigner un mineur qui crachait un liquide noirâtre et avait mal aux poumons ? (Zola). Impossible
Faut être logique !. Une personne qui ne se lave qu'une fois tous les trois mois What a Face  , et vient voir un médecin pour un problème de peau, il demande à être soigné(normal !), mais sans être réformé : donc ne pas se laver plus souvent.
Il reviendra souvent, et il aura un infection beaucoup plus grave ensuite.
Aujourd'hui il n'y a plus l'insalubrité horrible que j'ai vu personnellement dans les derniers bidonvilles de la région parisienne, début des années 70.
Alors On s'occupe de problèmes moins graves : la cigarette, les fast-food.
Et un médecin qui te dis c'est bien d’arrêter la cigarette, mais essayez d’arrêter la cigarette électronique, fait son métier, en l'état des connaissances actuelles.
Bon c'est très décousu comme texte, mais c'est l'idée générale.





C'est intéressant, ce que tu dis copiercoller (tu ne copie-colle pas tant que ça d'ailleurs Wink )
J'y vois plusieurs choses :

Le médecin doit s'intéresser à la vie du patient pour bien le soigner.  C'est ce qu'a revendiqué toute une génération de médecins dans les années soixante-dix : la prise en compte de la totalité de la personne, en s'élevant contre une médecine qui découpait la maladie en tranches en ne s'intéressant qu'au symptôme - cela existe encore d'ailleurs. Une démarche positive au départ : le patient n'est pas une maladie mais une personne, qui peut développer des pathologies qui sont l'expression de ce qu'il lui est donné à vivre, psychiquement, socialement…(tu as le même âge que moi, tu dois t'en souvenir), changeons le monde et nous changerons les maladies. Il y avait là plus une idée de changement social, que de jugement moral sur le comportement du patient.

Le médecin face à des conditions qu'il doit connaître pour comprendre la maladie, mais devant lesquels malade et médecin sont impuissants : le charbon, et plus près de nous l'amiante ; l'insalubrité qui n'a en effet pas la même ampleur que dans notre jeunesse, la misère (qui existe encore) : le médecin ne peut que palier sans prétendre agir sur les causes.

Le recul historique enfin, qui rassemble les fils sur la question de l'hygiénisme. Ce que tu évoques avec la deuxième moitié du XIXe siècle, c'est une période qui me semble avoir des points communs avec la notre. Certes, il y avait du boulot, il fallait bien faire quelque chose devant l'explosion de la population ouvrière qui menaçait la salubrité des villes. Mais c'est aussi une période d'ordre moral : bien sûr, et ce pendant près d'un siècle, on s'est attelé à résorber l'habitat insalubre, à maîtriser les épidémies et les maladies de la misère (tuberculose). Mais on pensait aussi qu'il fallait éduquer les mauvais instincts du peuple : éduquer les ménagères,  sortir les hommes du bistrot, leur apprendre à bien se conduire, éviter le désordre social. Il y avait une dimension morale dans tout ça, sous-tendue par une analyse qui reposait sur l'atavisme (Zola). C'est aussi l'émergence de l'anthropométrie avec ces faciès qui déterminent le destin des hommes (Bertillon), son scientisme, son positivisme qui sont sensés expliquer le bien et le mal en se substituant au discours religieux. Bref, l'idée qu'il faut réformer les individus et non la société.
Ce sont des périodes réactionnaires qui retournent le mouvement des peuples vers les individus qui devraient se modifier eux-même au lieu de chercher à changer le monde. On est en plein là-dedans : subissez le monde, c'est vous qui devez changer.

La Gauloise
Moyen contributeur
Moyen contributeur

Nombre de messages : 677
Age : 64
Localisation : Paris
eCig :
Au plus simple:
Egos T 1100 - Twist 1100 - Spinner 600
Clearos Ego CC, CEX, kanger T3, mini vivi nova, DCT

Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vape : un symptôme d'une médecine déshumanisée ?

Message par copiercoller le Jeu 12 Sep 2013 - 12:40

Je comprend très bien ton souhait La Gauloise. Je crains malheureusement que si le monde changeait ce serait vers le pire. Changer la société également !, et je dis cela malheureusement, crois moi. La dernière théorie viable et humaniste de changement fut le communisme. Mais il y avait une erreur majeure et capitale ( Exclamation ), ne pas prendre en compte la nature Humaine ! de ceux qui appliqueraient cette théorie. Le résultat nous l'avons vu !.
Et à part des épi (hippies Very Happy )phénomènes, bien sur sans lendemain. Le monde s'est totalement résigné à subir le moins pire. La nature humaine "moi d'abord, les autres après !", est dans nos gènes dès la naissance. Et effectivement on nous force à "changer" dès l'enfance, pour obtenir peut-être :"moi et aussi les autres". Avec ses dérives inévitables, en fonction des époques :, "changer votre façon de vivre, comme On vous le demande, sinon vous serez exclus, voir brimés ou pour ce qui nous concerne taxés !".

copiercoller
Maître contributeur
Maître contributeur

Masculin Commentaires : Non.
Nombre de messages : 7368
Age : 64
Localisation : ville rose
eCig : maternelle : ego 650
primaire : twist (jerk, mash-potatoes ...)
collège : vamo
lycée : istick
fac : aspirator 300W

point PM : 3
Date d'inscription : 06/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum