Derniers sujets
24 heures sur le forum
sujets actifs du jour
Chercher sur le forum
Loading
Licence
Creative Commons License Site interdit aux moins de 18 ans

Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par jipouille le Sam 10 Aoû 2013 - 17:23

hellsing050678 a écrit:
Tu ne pourras jamais la comprendre puisqu'elle est principalement psychologique même si le physique peut être important aussi. Pour t'en convaincre, c'est pas compliqué. Demande à un gros fumeur de rester 8h sans fumer, il n'y arrivera pas ! Pourtant toutes les nuits il le fait !
C'est une bien mauvaise démonstration.
Si l’addiction au tabac à fumer était principalement psychologique, il n'y aurait aucun effet de sevrage (symptôme).

Ce n'est parce qu'il a été mis en évidence que la nicotine seule n'était pas responsable de la dépendance au tabac à fumer, qu'elle n'est pas une substance active potentiellement addictive.

jipouille
Mini contributeur
Mini contributeur

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 26/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 17:35

@jipouille a écrit:
hellsing050678 a écrit:
Tu ne pourras jamais la comprendre puisqu'elle est principalement psychologique même si le physique peut être important aussi. Pour t'en convaincre, c'est pas compliqué. Demande à un gros fumeur de rester 8h sans fumer, il n'y arrivera pas ! Pourtant toutes les nuits il le fait !
C'est une bien mauvaise démonstration.
Si l’addiction au tabac à fumer était principalement psychologique, il n'y aurait aucun effet de sevrage (symptôme).

Ce n'est parce qu'il a été mis en évidence que la nicotine seule n'était pas responsable de la dépendance au tabac à fumer, qu'elle n'est pas une substance active potentiellement addictive.
C'est pour ça que je dis principalement et pas totalement Wink 

Et oui, elle est très addictive, c'est vrai mais le sevrage reste de très courte durée par apport à d'autres drogues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 17:42

elle est addictive mais très vite évacuée. C'est une questions de quelques jours, ce qui est peu dans le cas de nombre de fumeurs au vu de leurs années de consommation. Razz 
Et c'est la que l'importance du psyché est visible.
Pourquoi certains fumeurs allume-t-il une cigarette directement au réveil et pas d'autres. Ma femme fume une 20aine de cigarettes par jours et c'est le premier geste qu'elle fait, une taffe en se faisant son café. Moi, je fumais 2 paquets par jours, mais je prenais le temps de prendre ma douche, avant de fumer ma taffe en buvant mon kawa.
Et c'est peut-être pour des raisons comme cela que certains parviennent à arreter de fumer facilement et pas d'autres. Et puis il y a l'envie, la motivation et le genre de fumeur que l'on est.

Et concernant la cocaïne, c'est une des seules drogues relativement dure, ou la dépendance est beaucoup plus psychologique que physique. Contrairement à l'héroïne ou la dépendance physique et psychologique amène à la mort du fait que le sujet s'injecte lui-même une dose létale en fin de cycle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par ludovic.g le Sam 10 Aoû 2013 - 17:51

Donc pour que la nicotine soit fortement addictive, il faut au minimum 2 choses.
La vitesse de "transmission" au cerveau (le shoot) et un nombre de récepteurs actifs dans le cerveau.
Donc enlève 1 des 2 et la puissance de cette addiction diminue considérablement.
Sinon, les patch, par exemple, serait autant addictif qu'une cigarette sans additifs qui sont soit disant moins addictive que les cigarettes normales, je dis soit disant car perso j'en sais rien.

PS: Je met de coté les IMAO & co volontairement afin de rester sur la nicotine en elle même Wink

ludovic.g
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Commentaires : Un dragon au pays de la vapeur
Nombre de messages : 2835
Age : 38
Localisation : Au pôle Nord
eCig :
Je vape avec ça:
-=MOD=-
Vamo V5 SS - Quantic - Cloupor mini - IPV D2
-=Consommable=-
Atos reconstructible fibre - AGA T² - SMOCK PBC V1 - Drippers - 2 genesis qui prennent la poussière
-=DIY=-
50/50 minimum

Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par jipouille le Sam 10 Aoû 2013 - 17:52

hellsing050678 a écrit:
Et oui, elle est très addictive, c'est vrai mais le sevrage reste de très courte durée par apport à d'autres drogues.
De mon point de vue, la durée de sevrage n'est pas pertinente pour juger du degré d'addiction d'une substance ou d'un comportement.
Il faut également prendre en compte les modifications métaboliques que cette substance a conditionné chez le sujet consommateur.
Ces modifications sont souvent irréversibles.

Nous ne sommes jamais totalement guéri d'une addiction, nous la mettons "sous contrôle" => abstinence
Et ce, que la période de sevrage soit courte ou longue.

jipouille
Mini contributeur
Mini contributeur

Masculin Nombre de messages : 115
Localisation : Haute-Loire (43)
eCig : Protank Kanger
DCT 6ml pyrex Smoktech
T-Rex 1100 USB passthrough VV
Vamo V3 KSD Kangside Tech
Date d'inscription : 26/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 18:24

@ludovic.g a écrit:Donc pour que la nicotine soit fortement addictive, il faut au minimum 2 choses.
La vitesse de "transmission" au cerveau (le shoot) et un nombre de récepteurs actifs dans le cerveau.
Donc enlève 1 des 2 et la puissance de cette addiction diminue considérablement.
Sinon, les patch, par exemple, serait autant addictif qu'une cigarette sans additifs qui sont soit disant moins addictive que les cigarettes normales, je dis soit disant car perso j'en sais rien.

PS: Je met de coté les IMAO & co volontairement afin de rester sur la nicotine en elle même Wink
Oui, si on ne prend que la dépendance physique, tu as raison. Si on prend en compte la dépendance psychologique ces 2 facteurs n'ont que peu d'importance.

Pour ce qui est des patchs, je ne sais pas du tout si la dépendance physique est moindre mais je sais, pour l'avoir vécu, qu'ils ne marchent pas très bien ni pour le psychologique ni pour le physique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 18:28

@jipouille a écrit:
hellsing050678 a écrit:
Et oui, elle est très addictive, c'est vrai mais le sevrage reste de très courte durée par apport à d'autres drogues.
De mon point de vue, la durée de sevrage n'est pas pertinente pour juger du degré d'addiction d'une substance ou d'un comportement.
Il faut également prendre en compte les modifications métaboliques que cette substance a conditionné chez le sujet consommateur.
Ces modifications sont souvent irréversibles.

Nous ne sommes jamais totalement guéri d'une addiction, nous la mettons "sous contrôle" => abstinence
Et ce, que la période de sevrage soit courte ou longue.
Ce n'est pas faux mais à mon avis, l’irréversibilité de modifications métaboliques de la nicotine sont beaucoup moins importantes avec la nicotine qu'avec d'autres drogues dures. Maintenant, je ne suis pas médecin donc ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par magnetic le Sam 10 Aoû 2013 - 18:31

@jipouille a écrit: que la période de sevrage soit courte ou longue
 
c'est vrai en tout cas pour la cigarette,  ma mère a repris après 10 ans d'arrêt -> 2 paquets par jour aussi sec
pour les autres addictions , je ne sais pas

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 18:38

@magnetic a écrit:
@jipouille a écrit: que la période de sevrage soit courte ou longue
 
c'est vrai en tout cas pour la cigarette,  ma mère a repris après 10 ans d'arrêt -> 2 paquets par jour aussi sec
pour les autres addictions , je ne sais pas
Là on ne parle pas de sevrage du tout. C'est dans ce genre de cas que la dépendance psychologique joue à 100%

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par magnetic le Sam 10 Aoû 2013 - 18:45

hellsing050678 a écrit:

@magnetic a écrit:


@jipouille a écrit: que la période de sevrage soit courte ou longue

 
c'est vrai en tout cas pour la cigarette,  ma mère a repris après 10 ans d'arrêt -> 2 paquets par jour aussi sec
pour les autres addictions , je ne sais pas

Là on ne parle pas de sevrage du tout. C'est dans ce genre de cas que la dépendance psychologique joue à 100%
je crois qu'on touche à la limite de la distinction sémantique : lorsque quelque chose est inscrit en dur dans notre cerveau, c'est
physiologique ou psychologique ?

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 18:59

@magnetic a écrit:
hellsing050678 a écrit:


@magnetic a écrit:



@jipouille a écrit: que la période de sevrage soit courte ou longue

 
c'est vrai en tout cas pour la cigarette,  ma mère a repris après 10 ans d'arrêt -> 2 paquets par jour aussi sec
pour les autres addictions , je ne sais pas

Là on ne parle pas de sevrage du tout. C'est dans ce genre de cas que la dépendance psychologique joue à 100%
je crois qu'on touche à la limite de la distinction sémantique : lorsque quelque chose est inscrit en dur dans notre cerveau, c'est
physiologique ou psychologique ?
Oui mais non ... Si on part comme ça le psychologique n'existe plus puisque tout vient de réaction physique de notre cerveau.

Ici on parle bien de psychologique dans le sens où ta mère n'avait aucun besoin physique de cigarettes. Sauf erreur, je ne pense pas que juste avant de recommencer elle présentait les symptômes d'un sevrage de nicotine !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par magnetic le Sam 10 Aoû 2013 - 19:17

hellsing050678 a écrit:Ici on parle bien de psychologique dans le sens où ta mère n'avait aucun besoin physique de cigarettes. Sauf erreur, je ne pense pas que juste avant de recommencer elle présentait les symptômes d'un sevrage de nicotine !
 
ok pour le sevrage proprement dit, mais on sait que la période de sevrage est très courte
ce que je voulais dire c'est que des récepteurs dans son cerveau ont été modifiés, ce qui en fait une addiction à vie : à la moindre cigarette, c'est reparti, quasiment comme si il n'y avait jamais eu de sevrage, ce qui est très différent du cas d'un non-fumeur où l'addiction met un certain temps à s'installer

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 19:26

comme pour les piles, l'effet mémoire. Notre corps en est rempli. Mais le coté "psychologique doit avoir son rôle aussi. Quand tu arrètes,la première taffe est dégueu. Tout les ex-fumeurs le disent. Mais l'addiction revient très vite. C'est comme pour toutes les addictions. Un alcolique restera toujours un ex-alcolique, un toxicomane restera toujours un ex-toxicomane. Et pour plein d'autres choses.... le café, le chocolat, les cartes de crédits et les achats compulsifs, le sexe, etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 19:31

Pour mon info perso, vous savez d'où cette info vient (par apport à la transformation définitive des récepteurs) car je ne trouve rien la dessus!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 19:39

perso, je ne pense pas qu'il y ait une transformation définitive des capteurs. Mais plutôt l'effet mémoire comme je l'appelle. C'est comme pour la douleur, la sensations de chaud/froid, etc....
Je demanderai à mon fils, il fait des études bio-médicale. Il me fera un plaisir de m'expliquer tout cela en détail en mangeant le bout de gras. Mais la, il prépare sa deuxième session. Alors, pas le déranger.... Evil or Very Mad 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par magnetic le Sam 10 Aoû 2013 - 19:45

j'ai parlé de récepteurs pour mettre un nom sur quelque chose qui se passe dans le cerveau mais je ne suis pas médecin (c'est peut-être d'ailleurs pas complètement clair, même pour les médecins)

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 20:36

RICO 73 a écrit:Bein, faut pas boire de l'eau, c'est un pev (produit évoquant la vodka) pirat 
MDR

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Pashmina le Sam 10 Aoû 2013 - 21:44

Si,si, c'était très clair,pour ce neurologue !
une étude très intéressante, et je suis sûre d 'avoir suivie un lien ici, ou peut être sur le gros fofo,il y a a peu près 3 mois!
Mais je ne sais même pas où chercher! scratch

Pashmina
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : Vivre et laisser vivre...
Nombre de messages : 11640
Localisation : Paris
eCig : Aider la vape:
adhérez et soutenez ceux qui nous défendent
http://www.aiduce.fr/
Date d'inscription : 29/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 21:51

En cherchant, j'ai trouvé un lien intéressant

http://www.rue89.com/on-vous-enfume/2010/09/22/seule-la-nicotine-ne-rend-pas-accro-il-lui-faut-du-sucre-166041

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Pashmina le Sam 10 Aoû 2013 - 21:53

Ce n'est pas l'étude que je cherche, qui est plus technique ,
mais voici,un petit début avec Jean Pol Tassin.


La piste IMAO
La fumée du tabac contient donc des éléments capables de bloquer ces enzymes (les «monoamines oxydases») qui contrôlent les niveaux de certains neurotransmetteurs dans le cerveau. Ces éléments sont appelés «inhibiteurs des monoamines oxydases» ou IMAO. Sont-ils le chaînon manquant des effets addictifs du tabac?

En 2003 puis en 2006 nous avons montré que si les animaux recevaient un traitement préalable avec des IMAO, la nicotine devenait aussi efficace que la cocaïne dans les modèles d’addiction. Nous avons poursuivi ces études. Et en 2009 nous avons montré que les IMAO rendaient inefficace un frein naturel empêchant la nicotine de devenir addictive.

Dès lors, la question de l’inefficacité des substituts nicotiniques devenait claire: c’est parce qu’il existe une synergie entre la nicotine et un ou plusieurs IMAO (qui sont tous  contenus dans la fumée du tabac) que le potentiel addictif du tabac est tellement important. Il faudrait donc adjoindre à la nicotine un IMAO pour obtenir des produits efficaces dans le sevrage au tabac. Malheureusement, les produits IMAO connus ont des effets secondaires non négligeables. D’autres solutions ont dû être imaginées. Elles sont en cours de développement.

Cet effet de synergie entre la nicotine et les IMAO permettait aussi de comprendre pourquoi les patients ressentent un soulagement lors de leurs premières prises de substitut et pourquoi cet effet semble s’estomper au fur et à mesure du traitement. Un phénomène qui les conduit à recommencer à fumer du tabac au bout de deux ou trois semaines.

Lors des premiers jours après l’arrêt du tabac, l’organisme du fumeur contient encore des IMAO et la synergie avec la nicotine peut s’exercer. Ce n’est qu’après quelques dizaines de jours que la disparition des IMAO (puisqu’il y a eu sevrage de tabac) annule l’efficacité des premiers jours de la nicotine administrée via la peau ou la salive.

Et le sucre, dans tout ça?
Très récemment, à Bruxelles, lors d’une commission scientifique qui a réuni pendant une année les meilleurs spécialistes européens du tabac, nous avons constaté que parmi les 800 additifs ajoutés aux cigarettes par les industriels, ceux dont la quantité était la plus importante étaient des produits sucrés. Il se trouve que lors de leur combustion, les sucres donnent naissance à des aldéhydes. Ces derniers sont de puissants IMAO, probablement les meilleurs. Quel que soit le but avoué de cet ajout par les industriels, les produits sucrés augmentent ainsi le potentiel addictif déjà élevé du tabac.

Tous ces  résultats auraient dû éteindre la polémique sur la nicotine. Ils l’ont au contraire enflammée. Pourquoi? Est-ce le fait d’un lobby des fabricants de substituts nicotiniques? La nicotine est très peu chère et la vente des substituts doit représenter un apport financier important aux laboratoires qui commercialisent un produit qui ne leur a demandé aucun investissement.

Non, la polémique ne vient pas de ces laboratoires, qui sont restés très silencieux au cours de ces dernières années. Elle provient plutôt de certains cliniciens: ceux qui prescrivent les substituts nicotiniques. Là encore, des conflits d’intérêts pourraient exister, mais le fond du problème me semble ailleurs, peut-être dans le fait que les tabacologues n’ont pas d’autres produits que les substituts nicotiniques dans leur arsenal thérapeutique. Que va-t-il en être avec le développement de la polémique sur la cigarette électronique?

Les enjeux de santé publique sont ici considérables. Les fumeurs qui dans leur grande majorité souhaiteraient pouvoir en finir avec leur dépendance méritent mieux: pouvoir bénéficier d’une approche plus scientifique.

Jean-Pol Tassin

Pashmina
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : Vivre et laisser vivre...
Nombre de messages : 11640
Localisation : Paris
eCig : Aider la vape:
adhérez et soutenez ceux qui nous défendent
http://www.aiduce.fr/
Date d'inscription : 29/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Pashmina le Sam 10 Aoû 2013 - 22:02

Y a ça,aussi !
http://www.slate.fr/story/18903/tabac-dependance-nicotine-nouveaux-mysteres

Pashmina
Maître contributeur
Maître contributeur

Féminin Commentaires : Vivre et laisser vivre...
Nombre de messages : 11640
Localisation : Paris
eCig : Aider la vape:
adhérez et soutenez ceux qui nous défendent
http://www.aiduce.fr/
Date d'inscription : 29/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par magnetic le Sam 10 Aoû 2013 - 22:11

quid du sucre dans les e-liquides ? What a Face 
la plupart sont très sucrés (et d'ailleurs écœurants à la longue) même plus que la clope Twisted Evil

magnetic
Grand contributeur
Grand contributeur

Masculin Nombre de messages : 1965
Age : 52
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 22:51

@magnetic a écrit:quid du sucre dans les e-liquides ? What a Face 
la plupart sont très sucrés (et d'ailleurs écœurants à la longue) même plus que la clope Twisted Evil
Avoir en effet ! La chaleur étant bien plus faible avec nos e-cig, cela peut jouer aussi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par ludovic.g le Sam 10 Aoû 2013 - 23:32

La GV donne un goût sucré aux liquides Wink
Puis la vitesse de transmission de la nicotine joue aussi dans la dépendance d'après ce que j'ai compris, plus la diffusion est lente moins elle est addictive.

Et il me semble que le sucre doit être brûlé pour qu'il renforce le pouvoir addictif Wink

ludovic.g
Super contributeur
Super contributeur

Masculin Commentaires : Un dragon au pays de la vapeur
Nombre de messages : 2835
Age : 38
Localisation : Au pôle Nord
eCig :
Je vape avec ça:
-=MOD=-
Vamo V5 SS - Quantic - Cloupor mini - IPV D2
-=Consommable=-
Atos reconstructible fibre - AGA T² - SMOCK PBC V1 - Drippers - 2 genesis qui prennent la poussière
-=DIY=-
50/50 minimum

Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par Invité le Dim 11 Aoû 2013 - 0:09

@ludovic.g a écrit:La GV donne un goût sucré aux liquides Wink
Puis la vitesse de transmission de la nicotine joue aussi dans la dépendance d'après ce que j'ai compris, plus la diffusion est lente moins elle est addictive.

Et il me semble que le sucre doit être brûlé pour qu'il renforce le pouvoir addictif Wink
Ton cerveau réclame le "flash" (la vitesse dans l'apport du produit), une "bonne dose" en un instant "t", le patch ne peux te le procurer . (bonne lecture: flash ou le grand voyage. très explicite sur les addictions ).
Mes derniéres lectures sur les IMAO (merci pour les liens) m'ont causé une problématique :

-la clope: addict au gestuel
-la vape: ok (je compense)

-la clope: addict à la nicotine
-la vape: ok (je compense)

-la clope: addict aux IMAO
-la vape: ...

bein, je comprends mieux mon probleme de sevrage "clopes" (à la base 60/jours).
on est accros à quoi, les IMAO ???
affraid affraid affraid affraid 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la cigarette électronique devenait un médicament, quelles seraient les conséquences ?

Message par jipouille le Dim 11 Aoû 2013 - 1:03

RICO 73 a écrit:Mes derniéres lectures sur les IMAO (merci pour les liens) m'ont causé une problématique :

-la clope: addict au gestuel            
-la vape: ok (je compense)

-la clope: addict à la nicotine
-la vape: ok (je compense)

-la clope: addict aux IMAO
-la vape: ...

bein, je comprends mieux mon probleme de sevrage "clopes" (à la base 60/jours).
on est accros à quoi, les IMAO ???
Je ne crois pas que l'on puisse dire que les inhibiteurs de monoamine oxydase créent une addiction.
Ils ralentissent la dégradation de dopamine, et par ce biais soutiennent ou renforce l'addiction déjà présente à la nicotine.
Cela crée une sorte d'effet levier pour la nicotine.

jipouille
Mini contributeur
Mini contributeur

Masculin Nombre de messages : 115
Localisation : Haute-Loire (43)
eCig : Protank Kanger
DCT 6ml pyrex Smoktech
T-Rex 1100 USB passthrough VV
Vamo V3 KSD Kangside Tech
Date d'inscription : 26/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum